Relevés collaboratifs - Montferrier-sur-Lez

Relevés disponibles

 
Sépultures & décès
1 790 actes
1793 - 1907
Montferrier-sur-Lez, Hérault, France
Notes : J'ai indiqué en regard de la profession payre régisseur : localement, c'est un ouvrier agricole, hierarchiquement juste sous le régisseur (contremaître - chef d'équipe), travaillant les vignes. Communément, payre en languedoc c'est le travailleur de la pierre (maçon ?). Quand ce terme apparaît dans les registres, il n'y a pas d'autre précision.

N.B. pour la petite histoire certains mariages sont à des heures étranges (5h du matin ou après 21h). Explication fournie par Mr Martinier Secrétaire de la mairie : anciennement, on mariait en catimini pour cause de grossesse de l'épousée, de couple avec déjà des enfants, etc.. Donc a des heures ou les rues étaient désertes...

Quand dans la profession il y a propriétaire, ça veut dire propriétaire foncier. Le deuxième terme est en général absent (marque l'ancrage dans la commune…). Travailleur, ça veut dire travailleur de la terre. La suite est en général absente. Pas de différence entre agriculteur et cultivateur (agriculteur = cultivateur + élevage) les mêmes individus sont l'un ou l'autre ou propriétaire au fil des actes ils peuvent donc être répertoriés plusieurs fois.

Pour les noms l'orthographe varie (banal ou barral, forestier et faurestier, hilaire ou hillaire) ou bien l'écriture prête à confusion (bestiou ou bestion, bosch ou boch ou bosh, boussinet ou bouissinet, boutou ou bouton, Domergue ou Dommergue ou doumergue, dourlan et dourland, gibely ou gibily ou gibili et meme jubily, guerin ou guerine, higounet ou higonet ou igounet ou igonet, roque ou roques, roudier ou rondier, solier ou sollier ou solié)

Villages : saint jean de cocules actuellement saint jean de cuculles.

Baillarguet était une paroisse jusqu'en 1713 ou elle fut rattachée à Montferrier. Ce n'est qu'en 1935 que 'sur Lez' est abouté au nom.

Attention : pendant quasiment toute la période révolutionnaire, l'officier transcripteur (Antoine Gibily) avait une orthographe très personnelle, et les noms sont modifiés. exemple : lavairon= l'aveyron etc.. (d'ailleurs il signe Gibily mais dans les actes son nom est écrit jubily..) autant que faire ce peut, j'ai rectifié quand c'était évident.

Communiqué par : sopat34
Date de mise en ligne : 23/10/2012
Fonds contributif
 
Mariages
578 actes
1793 - 1907
Montferrier-sur-Lez, Hérault, France
Notes : J'ai indiqué en regard de la profession payre régisseur : localement, c'est un ouvrier agricole, hierarchiquement juste sous le régisseur (contremaître - chef d'équipe), travaillant les vignes. Communément, payre en languedoc c'est le travailleur de la pierre (maçon ?). Quand ce terme apparaît dans les registres, il n'y a pas d'autre précision.

N.B. pour la petite histoire certains mariages sont à des heures étranges (5h du matin ou après 21h). Explication fournie par Mr Martinier Secrétaire de la mairie : anciennement, on mariait en catimini pour cause de grossesse de l'épousée, de couple avec déjà des enfants, etc.. Donc a des heures ou les rues étaient désertes...

Quand dans la profession il y a propriétaire, ça veut dire propriétaire foncier. Le deuxième terme est en général absent (marque l'ancrage dans la commune…). Travailleur, ça veut dire travailleur de la terre. La suite est en général absente. Pas de différence entre agriculteur et cultivateur (agriculteur = cultivateur + élevage) les mêmes individus sont l'un ou l'autre ou propriétaire au fil des actes ils peuvent donc être répertoriés plusieurs fois.

Pour les noms l'orthographe varie (banal ou barral, forestier et faurestier, hilaire ou hillaire) ou bien l'écriture prête à confusion (bestiou ou bestion, bosch ou boch ou bosh, boussinet ou bouissinet, boutou ou bouton, Domergue ou Dommergue ou doumergue, dourlan et dourland, gibely ou gibily ou gibili et meme jubily, guerin ou guerine, higounet ou higonet ou igounet ou igonet, roque ou roques, roudier ou rondier, solier ou sollier ou solié)

Villages : saint jean de cocules actuellement saint jean de cuculles.

Baillarguet était une paroisse jusqu'en 1713 ou elle fut rattachée à Montferrier. Ce n'est qu'en 1935 que 'sur Lez' est abouté au nom.

Attention : pendant quasiment toute la période révolutionnaire, l'officier transcripteur (Antoine Gibily) avait une orthographe très personnelle, et les noms sont modifiés. exemple : lavairon= l'aveyron etc.. (d'ailleurs il signe Gibily mais dans les actes son nom est écrit jubily..) autant que faire ce peut, j'ai rectifié quand c'était évident.

Communiqué par : sopat34
Date de mise en ligne : 23/10/2012
Fonds contributif
 
Baptêmes & Naissances
2 088 actes
1793 - 1907
Montferrier-sur-Lez, Hérault, France
Notes : J'ai indiqué en regard de la profession payre régisseur : localement, c'est un ouvrier agricole, hierarchiquement juste sous le régisseur (contremaître - chef d'équipe), travaillant les vignes. Communément, payre en languedoc c'est le travailleur de la pierre (maçon ?). Quand ce terme apparaît dans les registres, il n'y a pas d'autre précision.

N.B. pour la petite histoire certains mariages sont à des heures étranges (5h du matin ou après 21h). Explication fournie par Mr Martinier Secrétaire de la mairie : anciennement, on mariait en catimini pour cause de grossesse de l'épousée, de couple avec déjà des enfants, etc.. Donc a des heures ou les rues étaient désertes...

Quand dans la profession il y a propriétaire, ça veut dire propriétaire foncier. Le deuxième terme est en général absent (marque l'ancrage dans la commune…). Travailleur, ça veut dire travailleur de la terre. La suite est en général absente. Pas de différence entre agriculteur et cultivateur (agriculteur = cultivateur + élevage) les mêmes individus sont l'un ou l'autre ou propriétaire au fil des actes ils peuvent donc être répertoriés plusieurs fois.

Pour les noms l'orthographe varie (banal ou barral, forestier et faurestier, hilaire ou hillaire) ou bien l'écriture prête à confusion (bestiou ou bestion, bosch ou boch ou bosh, boussinet ou bouissinet, boutou ou bouton, Domergue ou Dommergue ou doumergue, dourlan et dourland, gibely ou gibily ou gibili et meme jubily, guerin ou guerine, higounet ou higonet ou igounet ou igonet, roque ou roques, roudier ou rondier, solier ou sollier ou solié)

Villages : saint jean de cocules actuellement saint jean de cuculles.

Baillarguet était une paroisse jusqu'en 1713 ou elle fut rattachée à Montferrier. Ce n'est qu'en 1935 que 'sur Lez' est abouté au nom.

Attention : pendant quasiment toute la période révolutionnaire, l'officier transcripteur (Antoine Gibily) avait une orthographe très personnelle, et les noms sont modifiés. exemple : lavairon= l'aveyron etc.. (d'ailleurs il signe Gibily mais dans les actes son nom est écrit jubily..) autant que faire ce peut, j'ai rectifié quand c'était évident.

Communiqué par : sopat34
Date de mise en ligne : 23/10/2012
Fonds contributif