Geneanet > Ressources > Origine des prénoms > Stanislas

Origine du prénom Stanislas Retour

À propos de ce prénom

Stanislas (Saint Stanislas) : Stanislaus, évêque de Cracovie, martyr au onzième siècle, honoré le 7 mai. Stanislas, allié aux plus illustres familles de Pologne, 'reçut une éducation conforme à sa naissance, et ses parents, qui l'avaienfconsacré à Dieu dès le berceau, mirent tous leurs soins à former son coeur à la vertu. L'enfant devait un jour réaliser toutes leurs pieuses espérances, mais ils ne vécurent pas assez pour être témoins des éminentes vertus qui lui méritèrent la vénération publique. Après avoir perdu ses parents, il vendit son patrimoine, qui était considérable, et il en distribua le prix aux pauvres, afin de servir Dieu plus librement.

Ordonné prétre et chargé d'annoncer la parole de Dieu, il accomplit cette sainte mission avec autant de zèle que de succès, et bientôt après fes voeux unanimes dn clergé et du peuple l'appelèrent au siége épiscopal de Cracovie. Sa charité était sans bornes, et il voulut que sa maison devint le refuge des pauvres. Attentif ii remplir tous les devoirs que lui imposaient ses fonctions, il visitait chaque année son diocèse, prêchant partout la paix et la concorde, l'amour de Dieu et du prochain, réparant les injustices, secourant les malheureux.

Le roi Boleslas II, qui gouvernait alors la Pologne, faisait sa résidence ordinaire à Cracovie. Ce prince opprimait ses sujets et s'était rendu odieux par ses vices et ses cruautés. Mais il était si redouté, que personne n'osait élever la voix. Stanislas seul eut le courage d'affronter le courroux du roi et de lui adresser les plus sages remontrances. Les paroles du saint évêque touchèrent peu le prince, qui continua, comme par le passé, à se livrer à toutes ses mauvaises passions. Touché des plaintes qui s'élevaient de toutes parts, Stanislas, après avoir encore vainement employé tous les moyens de douceur et de persuasion, se vit forcé de menacer le roi de le séparer de la communion de L'église, s'il ne renonçait point à ses exactions et à ses dérèglements. Le prince, n'écoutant que sa fureur, jura de se venger. Un jour que le prélat célébrait les saints oftices dans L'église de SaintMichel, située hors de la ville, Boleslas s'y rendit avec des hommes armés auxquels il ordonna de se saisir de l'évêque et de le lui amener. Ceux-ci n'osèrent point d'abord se rendre coupables d'un pareil attentat. Boleslas, entrant dans L'église et s'avançant vers l'autel, frappa mortellement l'évêque d'un coup de sabre , alors ceux qui avaient accompagné le prince, enhardis par son exemple, traînèrent le saint martyr hors de L'église et le percèrent de coups pendant qu'il priait encore pour ses bourreaux. Ce crime odieux souleva l'indignation générale et ne resta pas impuni. Boleslas, excommunié par le pape Grégoire VII, et déposé par ses sujets, s'enfuit en Hongrie et de là en Carinthie, où il finit misérablement ses jours. Quelques auteurs rapportent qu'il se donna lui-même la mort. Le corps du saint martyr Stanislas fut solennellement transféré dans la cathédrale de Cracovie. Stanislas a été canonisé par Innocent IV en 1253.

Stanislas Kostka (Saint), novice de la compagnie de Jésus, au seizième siècle, honoré le 13 novembre. Les parents de Stanislas appartenaient aux plus illustres familles de la Pologne et n'étaient pas moins distingués par leur vertu que par leur naissance. Cet enfant puisa dans leurs enseignements les sentiments de la plus tendre piété. Bnvoyé à Vienne, pour continuer ses études dans le collége des Jé suites,vStanislas y fit admirer sa modestie, sa ferveur et son recueillement. Tout son temps était partagé entre le travail et les exercices de piété. Résolu de se consacrer entièrement à Dieu, il aspirait au moment où il pourrait entrer dans la compagnie de Jésus. A l'âge de dix-sept ans, il prit l'habit de l'ordre, à Rome, et fut admis à faire son noviciat par saint Prançois Borgia, général des Jésuites. Il y avait à peine un an qu'il remplissait Ies devoirs du plus fervent novice, édifiant la communauté par la pratique des plus saintes vertus, lorsqu'il tomba malade et mourut dans les sentiments d'une admirable piété, le 15 août 1568, le jour de la fête de l'Assomption. Saint Stanislas, béatifié par Clément VIII et canonisé par Benoît XIII, est, conjointement avec saint Casimir, patron de la Pologne.
Genre : Masculin
Fête : 11 Avril (Stanislas)

Popularité du prénom Stanislas

L'évolution de la popularité du prénom, de 1600 à nos jours, est calculée sur la base des prénoms mentionnés dans les différentes bases de Geneanet : le pourcentage correspond à la fréquence du prénom par rapport à l'ensemble des prénoms donnés chaque année.

Carte de répartition du prénom Stanislas

Découvrez la répartition du prénom Stanislas dans le monde. Vous pouvez affiner la période en réglant les curseurs sous la carte.

Les données de cette carte sont issues des différentes bases de Geneanet.

Rechercher un autre prénom

Retrouvez vos ancêtres !
Retrouvez vos ancêtres !

Remplissez quelques informations sur votre famille : nous cherchons en temps réel votre arbre généalogique !

Que signifie votre nom de famille ?

Que signifie votre nom de famille ?

Retrouvez l'étymologie et l'origine géographique de plusieurs centaines de milliers de noms, partout dans le monde !

Chercher un nom

Commencer ma généalogie

Commencer ma généalogie

Lancez-vous dans la généalogie en créant votre propre arbre généalogique et profitez des nombreuses fonctionnalités d'aide à la recherche d'ancêtres que vous propose Geneanet.

Créer mon arbre

Débuter en généalogie

Débuter en généalogie

Découvrez dans cette rubrique nos 11 leçons pour bien débuter en généalogie. Grâce à la méthodologie, aux astuces et aux conseils qui vous sont proposés, vous deviendrez rapidement un généalogiste confirmé !

Voir les leçons