Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Richard Cuvillier (1596 à 1613)

fampar
male
Messages : 15
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

De nouvelles liasses d'inventaires sont soumises à la lecture et à l'analyse sagace du forum "Paléographie" : Inventaires de Me Richard Cuvillier (1596 à 1613)

Il s'agit de faire une analyse sommaire de liasses d'inventaires après décès de Paris, qui seront ensuite indexées sur Geneanet avec une copie aux Archives Nationales. Pour gagner du temps, le numéro de chaque première page est indiqué.

Toute personne intéressée par le projet ou simplement par cet exercice de paléographie est évidemment la bienvenue pour donner un coup de main !

Merci d'avance de votre collaboration !

nicole

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=35118
Inventaires de Richard Cuvillier - AN ET-XV-48 (1596-1607)

1 JD
19 JD
35 B

48 B
52 Ch
56 Ch
58 Ch
61 Ch

64 Ch
68 Ch

71 JD
74 JD
76 JD

78 Ch
87 Ch

91 Ch
94 Ch

99 Ch
114 Ch
118 JD
125 JD
127 JD
La vue 127 est floue ; à renumériser pour préciser la lecture. Merci
148 B
151 JD
154 JD
156
160
165
167
172
178
182
186
195
198
206
213
228
233
242
250
270
274
278
282
284
290
294
298
309
312
320 Ch
324 Ch

332
335

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=35322
Inventaires de Richard Cuvillier - AN ET-XV-49 (1608)

1
10
17
20
29
33
43
84
87
110
121
124
130
143
150
157
161
165
171
177
184
193
214
221
226
230
234
240

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=35323
Inventaires de Richard Cuvillier - AN ET-XV-50 (1609)

2
45
49
67
88
108
118
129
132
145
155
159
182
185
188
193

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=35324
Inventaires de Richard Cuvillier - AN ET-XV-51 (1610-1613)

1
4
22
29
42
46
53
69
75
79
83
91
95
100
103
107
112
116
122
134
147
165
182
188
195
197
201
204
210
222
226
232
241
246
251
257
260
266
279
283
292
296
301
313
317

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bon dimanche à tous, :)

deux petits Cuvillier pour commencer :

[48–52] Le 19 septembre 1598 – Inventaire avant mariage de ses biens, et à sa requête de Anne FRANCOIS, veuve de Philippe TOUSSELET ( ?), maître tissutier rubanier à Paris, demeurant rue Montorgueil, paroisse Saint-Eustache. En la présence de Marin LEDUC, aussi maître tissutier rubanier à Paris, son accordé.

[48–56] Le 19 septembre 1598 – Inventaire après le décès de Denise FORTIER, à la requête de son mari, Marin LEDUC, maître tissutier rubanier à Paris, demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Nicolas, tant en son nom que comme tuteur et légitime administrateur de Jeanne, âgée de 13 ans, Jacques, âgé de 6 ans ou environ, et Martine LEDUC, âgée de 2 ans, enfants mineurs de lui et de la défunte, jadis sa femme.

et je poursuivrais bien avec 58 et 61 STP.
Merci JD.

Christophe.

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Re,

[48–58] Le 1er août 1598 – Inventaire de séparation de biens. A la requête de Fiacre BOUCHET (DE BOUCHET), bourgeois de Paris et Nicole LE VASSEUR sa femme, demeurant rue Verderet, paroisse Saint-Eustache, suivant la sentence du 6 juin 1598. C’est elle qui demande la séparation et renonce à la communauté. Procès pendant entre eux. Contrat de mariage du 25 janvier 1581.

[48–61] Le vendredi 12 juin 1598 – Inventaire après le décès de Jean GAUMONT, veuf de Catherine SABOURIN, jadis sa femme. A la requête de honorable homme Adrien BUSSEBAULT (signe BUZEBOC), marchand fruitier oranger à Paris, demeurant sous les piliers des Halles, paroisse Saint-Eustache, au nom et comme tuteur de Catherine GAUMONT, âgée de 14 ans, fille des défunts. Et en la présence de honorable homme Ferry GAUMONT, marchand chapelier, bourgeois de Paris, subrogé tuteur de la mineure. Les biens étant en une maison sise à Paris, rue de la Verrerie, où le défunt serait décédé.

poursuite avec 64 et 68 STP.

Christophe.

bertrandg
male
Messages : 81
Bonjour à tous, en coup de vent, pour le patronyme du 52, la lettre après les supposés deux s (ou f) est un e (cf tissutier plus loin) et il semble n'y avoir qu'une lettre après.
Le nom peut aussi bien être Tousfer, Tousset, Truffet, Trusset… on en est réduit à faire "plouf, plouf" faute d'une autre occurence !
Bien difficile de conclure…

Bertrand

bertrandg
male
Messages : 81
Oh et puis aller ! J'en fais un maintenant.

[48 - 35] 27 juin 1596 - Inventaire après le décès de feue Martine GUERINEAU, à la requête de Guillaume GUILLOUD, maître tonnelier à Paris demeurant rue de la Comtesse d'Artois, paroisse Saint-Eustache, son mari, tuteur de Jacqueline GUILLOU, âgée de 6 ans, leur fille mineure. En l'absence de Jacques GUERINEAU, maître serrurier à Paris, subrogé tuteur de la mineure, malgré l'assignation qui lui a été faite d'assister à la confection du présent inventaire.
(vue 47) Ledit GUILLOUD déclare que défunte Jeanne GODART, sa première femme, possédait une maison sise à Paris, rue Jean Pain Mollet, où pend pour enseigne le Barillet

Bonne fin de WE

Bertrand

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6426
Bonsoir à tous,

2 plus une épave :

[48 – 1] 2 avril 1598 – Inventaire dressé après le décès de feu Denis DESMANTONIERES, imager en papier à Paris, à la requête de sa veuve honorable femme Anne DURANT, demeurant rue Montorgueil, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme tutrice et curatrice de leurs enfants mineurs Nicolas DESMANTONIERES, âgé de 24 ans et plus, Marin DESMANTONIERES, âgé de 15 ans, Anne DESMANTONIERES, âgée de 12 ans, et Marie DESMANTONIERES âgée de 9 ans environ, habiles à se dire, porter et nommer héritiers dudit défunt, et en la présence d’honorable homme Macé DURANT, huissier sergent à cheval au Châtelet de Paris, demeurant à Saint-Leu Taverny (Saint-Leu-la-Forêt ou Taverny), étant de présent à Paris, subrogé tuteur desdits mineurs.
(vue 10) cote 1 : 1571 - contrat de mariage entre lesdits Denis DESMANTONIERES et Anne DURANT.
(vue 15) cote 15 : 1574 – vente ; Alain DESMANTONIERES et Jacqueline BONNEMERT sa femme, acheteurs.

[48 – 19] 28 avril 1598 – Inventaire dressé après le décès de défunt Jean MICHEL, marchand bourgeois de Paris, à la requête de Louis FUTEAU, marchand demeurant au château de Denoinville (Ouinville-sous-Auneau ?) près Auneau (28700) et Pierre DESCHAMPS, laboureur demeurant à Aunay (28700 Aunay-sous-Auneau) étant de présent à Paris, habiles à se dire, porter et nommer héritiers du défunt, et encore ledit FUTEAU exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté dudit défunt, et en la présence de Guillaume GRÉVIN, tailleur d’antiques à Paris, tant en son nom que comme se disant avoir charge de Raphaël GRÉVIN son fils, Antoine BESSAULT, tailleur d’antiques à Paris, à cause de Catherine GRÉVYN sa femme, Guillaume BOUDIN, aussi maître tailleur d’antiques à Paris, au nom et comme tuteur des enfants mineurs de lui et de défunte Catherine GRÉVIN jadis sa femme, Louis BUISSON, maître savetier à Paris, à cause de Catherine BOUDIN sa femme, fille dudit Guillaume BOUDIN, habiles à se dire et porter héritiers de défunte Marie DE LA RIVIERE jadis femme dudit défunt MICHEL leur cousine germaine, pour la conservation de leurs droits,
(vue 28) cote 1 : 1574 - contrat de mariage entre lesdits Jean MICHEL et Marie DE LA RIVIERE.

[48 - 32] s. d. (vers 1600) – Inventaire dressé après le décès de défunt Pierre HENRIART, maître écrivain, à la requête de sa veuve Mathurine LE ROY, demeurant rue Grande-Truanderie. Acte sans intitulation.

Bonne fin de journée.
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Merci Bertrand, pour tes propositions.

Et voici d'autres analyses. Impossible pour moi d'identifier dans le suivant, le prénom de la veuve, et j'ai des doutes sur son patronyme :

[48–64] Le mardi 16 juin 1598 – Inventaire après le décès de Louis DUBOC, marchand suivant l'armée. A la requête de Maxence VYTREE, sa veuve, tant en son nom que comme mère et tutrice naturelle de Nicole, âgée de 17 ans, Thomasse, âgée de 16 ans ou environ, Barbe, âgée de 10 ans, et Perrette DUBOC, âgée de 2 ans et demi, leurs enfants mineurs. Et en la présence de Jean FREMONT, relieur de livres à Paris, subrogé tuteur desdits mineurs. Et encore en la présence de Pierre DUCASTEL, aussi marchand suivant l'armée, au nom et comme exécuteur du testament du défunt. Les biens étant en une chambre et bouge des appartenances d’une maison sise à Paris, rue Montorgueil.

Le suivant n’est pas un inventaire après décès de Richard Cuvillier. L'acte a servi d'ancienne couverture d’un inventaire chez Cuvillier.
A noter que la SIV note Germain Symon actif seulement de 1581 à 1584. L’acte ci-dessous montre qu’il a officié plus longtemps (au moins jusqu'en 1587).

[48–68] Le 16 juin 1587 – Don et transport. Par-devant Charles Ferrant et Ger(main) Symon, notaires au Châtelet, fut présent Aymé AULNET, demeurant à Paris, rue Sainte-Marie-l’Egyptienne, paroisse Saint-Eustache, de présent au lit malade, confesse avoir donné et transporté à Jean NAUTIER, tailleur d’habits demeurant en ladite rue et maison, à ce présent, tous les deniers qui lui sont du par dame Anne DEVANDRE, veuve du sieur POLLIDOR, en récompense du logement, vivres et aliments fournis journellement par ledit NAUTIER depuis 4 mois.
Acte qui servait de couverture aux inventaires de 1599, et à la minute de l’inventaire [48 - 35], après le décès de feue Martine GUERINEAU, fait à la requête de Guillaume GUILLOUD, son mari, par-devant Richard Cuvillier.

Intrigué par les ----- dans la liste de nos inventaires à analyser (entre les 312 et 332), je suis allé voir ...
C'est une véritable enquête policière :roll: Pris au jeu, je m'en suis chargé :

[48–320] Le [mai 1607] – Inventaire après le décès de [...], veuve de [Pierre COCHART]. A la requête de […] CUVILLIERS, [tuteur de ...] Denise COCHART […] enfants mineurs […] Pierre COCHART, vivant maître chaudronnier à Paris et de […] sa femme. Lesdits Claude et …(Denise ?), habiles à se dire, porter et nommer héritiers chacun pour moitié de la défunte leur mère. Et en la présence de honorable homme François MANGIN, aussi marchand maître chaudronnier à Paris, subrogé tuteur desdits mineurs.

Manque une (plusieurs ?) page(s) après le vue 323.
La SIV https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/UD/FRAN_IR_041438/c1p6uu3eef4b-1ipsrtsjnovmd avait réussi à lire une date de mai 1607, et indique qu’il s’agissait de l’inventaire après le décès de Pierre COCHART, chaudronnier. Je ne valide pas ces éléments puisque le défunt est une défunte qui est la mère des mineurs.

[48–324] Le 26 [mai] 1607 – Inventaire après le décès de Nicolas BARETTE (vue 330), maçon (vue 326). A la requête de sa veuve, […] VINSELLE ( ? WISELLE, VUISELLE), demeurant rue des Vieux-Augustins, paroisse Saint-[Eustache], tant en son nom à cause de la communauté qu’elle a eu avec le défunt, que comme tutrice et curatrice de Claude, âgé de 12 (?) ans, Charles, âgé de 11 (?) ans, Nicolas, âgé de 8 ans, Louis âgé de 6 ans, et Espérance BARETTE, âgée de 4 ans, leurs enfants mineurs, héritiers chacun pour un cinquième du défunt leur père. Et en la présence de Thomas MARESCHAL, tailleur de pierre à Paris, subrogé tuteur desdits mineurs.
Cote 2 – Quittance à ladite VINSELLE, alors veuve dudit défunt de la somme de 19 livres, datée du 3 février 1607. Le défunt est donc décédé avant cette date.

Là encore, la SIV indique une date du 26 mai qu'on ne peut plus lire : https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/UD/FRAN_IR_041438/c1p6uu3eja9v--1k18pvfndygo

Merci pour vos compléments.
A demain.
Christophe.
Dernière modification par cdemaz le 25 juin 2020, 22:13, modifié 4 fois.

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5352
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir Christophe,
je te propose quelques compléments d'enquête

La paroisse ne peut guère être que Saint Eustache
Les enfants s'appellent BARETTE
L'IAD est d'après le 3 février 1607
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6426
cdemaz a écrit :
21 juin 2020, 19:22
Et voici d'autres analyses. Impossible pour moi d'identifier dans le suivant, le prénom de la veuve, et j'ai des doutes sur son patronyme :
Bonsoir Christophe ; pour le prénom, le début ressemble à un M ; mais à la fin je vois bien "ocente", voire "nocente" ; si on tient compte des ratures, il pourrait s'agir d'Innocente.
Son nom, re-ratures ; pour le mari, j'aurais plutôt vu DUBROC, mais c'est vrai que la SIV a analysé son propre IAD et qu'ils ont lu DUBOC.
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

quelques lignes :

[48–78] Le vendredi 26 février 1599 – Inventaire après le décès de maître Thomas LELARGE, procureur en la chambre des Comptes à Paris. A la requête de honorable femme Bernarde DEVENOT, sa veuve, au nom et comme tutrice de Charles LELARGE, âgé de 3 ans et demi environ, leur fils mineur, et encore ladite DEVENOT au nom et comme exécutrice du testament du défunt son mari. Et en la présence de Jacques AUSOUBZ, marchand demeurant à Paris, subrogé tuteur. Les biens étant en une maison sise à Paris, rue Sainte-Marie-l’Egyptienne, en laquelle le défunt serait décédé, où ladite veuve est à présent demeurant.
(vue 85) cote 1 : 1585 – Contrat de mariage Thomas LELARGE x Bernarde DEVENOT.

[48–87] Le lundi 29 mars 1599 – Inventaire après le décès de Jeanne COISSART (COIFFART ?), auparavant veuve de Jean LE SUEUR. A la requête de son mari, Jacques LE CONTE, juré porteur de grains ès place des halles et école ( ?) Saint-Germain-l’Auxerrois, demeurant à Paris, rue de la Tonnellerie, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme tuteur de François LE SUEUR, fils mineur des défunts. Et encore à la requête de Jean LEMAISTRE, faiseur de formes à souliers, demeurant à Paris, rue Montmartre, paroisse Saint-Eustache, et Claude LE SUEUR sa femme, fille desdits défunts. Lesdits Claude et François LE SUEUR, habiles à se dire, porter et nommer héritier de la défunte leur mère. Les biens étant en une chambre des appartenances d’une maison sise en ladite rue de la Tonnellerie, ayant vue sur la halle au blé.
(vue 90) cote 1 : 1588 – Inventaire après le décès dudit Jean LE SUEUR, à la requête de ladite Jeanne COIFFART, tant en son nom que comme tutrice de Claude et François LE SUEUR, leurs enfants mineurs.

Je m'occuperai des 91 et 94 STP, merci JD.
A plus tard
Christophe.

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous, :)

voici mon écot du jour :

[48–91] Le 7 mai 1599 – Inventaire avant mariage, à la requête de Jacques ROUSSEL, gagne-denier à Paris et Rolline PERON, sa femme, et en la présence de Nicolas de MARSANNE, maçon, accordé de Denise DOULLON(?), fille desdits ROUSSEL et sa femme. Inventaire des biens que lesdits ROUSSEL et sa femme, baillent auxdits de MARSANNE et son accordée, en faveur et pour les causes contenues en leur contrat de mariage.

La page des signatures (vue 93) est bougée.
--> Voir vue 98

Un inventaire sans intitulation et non signé :
[48–94] Le 17 mai 1599 – Inventaire après le décès de [non renseigné]. A la requête de Bonnaventure COLLIER, racoustreur de bas d’étame à Paris demeurant rue [blanc]. Les biens étant en une chambre sur le devant d’une maison où est pour enseigne le Chapeau d’épine ( ?), sise à Paris, rue Pastourelle, où la défunte est décédée.

JD, tu peux rayer le [48-96] qui sont des images en doublon avec le [48-91].

A plus tard
Christophe.
Dernière modification par cdemaz le 23 juin 2020, 20:20, modifié 1 fois.

bertrandg
male
Messages : 81
Bonjour Christophe.

Pour le 64, pas mieux pour le prénom, mais pour le nom de notre innocente, je lirais bien VYTIER, si l'on enlève la boucle du mot midy qui est au dessus.

Pour le 91, le prénom est Rolline PERON, avec un "o" identique à celui de Roussel. Le défunt ne semble pas être suivant la cour, mais l'armée. Par contre, c'est effectivement curieux ce mot après Denise que tu as laissé en blanc : "Nicolas MARSANNE, accordé de Denise DOULLON fille desdits ROUSSEL…" Elle s'appelle DOULLON ou ROUSSEL ?

Bertrand

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5352
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,
pour le 91, que pensez-vous de
accordé de Denise ci devant fille desdits ROUSSEL et sa femme ?
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6426
Bonjour à tous,

Ce que j'ai été amené à conclure :

[48 – 71] 25 juillet 1599 – Inventaire dressé après le décès de feue Perrette CAVELON / CANELON , à la requête de son veuf Firmin PILLATTE, sergent à verge du Roi au Châtelet de Paris, tant en son nom que comme tuteur de leurs enfants mineurs Marie PILLATTE et Richard PILLATTE, habiles à se dire et porter héritiers de ladite défunte.

[48 - 74] 21 juillet 1599 – Inventaire avant mariage dressé à la requête de Marguerite GOGUYN, veuve de feu Robert BUFFE, découpeur et égratigneur de draps de soie à Paris, demeurant rue Neuve Saint-Merry, et en la présence de Jean GOGUYN, père de ladite veuve, et de Firmin PILLATTE, sergent à verge au Châtelet de Paris, fiancé en sainte église de ladite GOGUYN.

[48 - 76] 18 février 1598 – Inventaire dressé après le décès de feue Marie CHANDELLIER, à la requête de son veuf Pierre MOREAU, maître teinturier en toile, fil, laine et soie à Paris, demeurant rue Beaurepaire, paroisse Saint-Sauveur, tant en son nom que comme tuteur légitime de leurs enfants mineurs Pierre MOREAU, âgé de 8 ans environ, et Michel MOREAU, âgé de 3 ans environ, habiles à se dire, porter et nommer héritiers de la défunte.

Bonne journée à tous.
JD

bertrandg
male
Messages : 81
Un nouveau pour aujourd'hui,

[48 - 48] 20 novembre 1618 - Inventaire à la requête de Jean TROUCHET/TROUCHER, juré porteur de grains en la place de Grève à Paris, demeurant rue et paroisse Saint-Sauveur, et Marguerite AUBERT, sa femme, suite à une sentence de séparation du 18 novembre dernier.

Bonne journée

Bertrand

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »