Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Pierre I Parque (1613 à 1662)

fampar
Messages : 4
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

De nouvelles liasses d'inventaires sont soumises à la lecture et à l'analyse sagace du forum "Paléographie" : Inventaires de Me Pierre I Parque (1613 à 1662)

Il s'agit de faire une analyse sommaire de liasses d'inventaires après décès de Paris, qui seront ensuite indexées sur Geneanet avec une copie aux Archives Nationales. Pour gagner du temps, le numéro de chaque première page est indiqué.

Toute personne intéressée par le projet ou simplement par cet exercice de paléographie est évidemment la bienvenue pour donner un coup de main !

Merci d'avance de votre collaboration !

nicole


http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32857
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-312 (1613-1623)

1
74
140
150
161
180
215
222
232
260
279
295
306
322
332
339
347
354
361
364
379
404
413
418
431
452
466
470
485
518
532
543
553
575
597
616
672

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32858
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-313 (1624-1627)

1
13
22
51
67
83
102
113
147
161
170
180
238
247
252
285
291
297
331
373
398
450

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32859
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-314 (1628-1630)

1
11
30
48
73
78
101
104
112
205
221
234
264
311
374
452
456
497
516
559
621
663
776

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=24997
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-315 (1631-1633)

1
19
63
91
98
126
133
158
224
313
328
335
352
374
393
414
469
486
555
586
622
679
715
771
804
826
837
854

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32746
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-316 (1634-1635)

2
59
115
131
164
177
186
210
267
294
310
328
342
376
461
490
495
535
653
691
710

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32769
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-319 (1640-1641)

1
44
60
94
98
110
125
134
167
219
238
292

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32770
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-320 (1642-1644)

1
42
55
80
153
201
233
316
496
565
583
593
599
616
627
658
696
737
743
752
768

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32979
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-321 (1645-1647)

1
3
20
42
66
135
266
280
314
367
434
442
454
469
487
501
506
524
537
549
572
594
649

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=33093
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-322 (1648-1649)

2
49
72
82
88
103
132
163
199
226
249
263
279
314
339
376
398
429
486
550
586
596

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=34128
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-323 (1650-1651)

1
21
37
52
59
83
394
470
498
519
526
555
643
664
691
732
759
766

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=34190
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-324 (1652-1656)

1
49
62
68
95
100
117
129
135
145
152
183
198
211
215
221
228
239
248
254
269
274
276
295
340
357
387
445
455
460
466
475
487
493

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=34191
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-325 (1657-1662)

1
52
64
93
116
122
127
134
140
145
155
175
184
202
215
220
235
242
318
344
353
372
377
416
438
439
441
450
452
463

cdemaz
cdemaz
Messages : 1295
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,  :)

Si vous le voulez bien, je vais commencer par le 312-1 pour voir.

A plus tard.
Christophe.

jdp1
jdp1
Messages : 3242
Saisie : Standard
Voir son arbre
C'est parti !

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=32857
Inventaires de Pierre I Parque - AN ET-LXXXVI-312 (1613-1623)

1 CH
74 P
140 P
150 JD
161 CH
180 CH

215 JD
222 JD

232 JD
260 JD

279 CH
295 CH
306 JD
322 JD
332
339
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 1295
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Re bonjour,  :D

Voici ce premier :

[312-1] Le 11 décembre 1623 – Inventaire après le décès advenu le 17 novembre 1623, d'honorable femme Anne BEAUCOUSIN, veuve d'honorable homme Claude BELIN, et auparavant d'honorable homme Nicolas NICERON, vivant marchand et bourgeois de Paris. A la requête de honorable homme Claude NICERON, marchand et bourgeois de Paris, demeurant rue Aubry le Boucher, paroisse Saint-Leu-Saint-Gilles, en son nom et encore comme exécuteur du testament de la défunte sa mère ; maître Jacques BELIN, notaire au Châtelet de Paris, aussi en son nom ; honorable homme René DEVIN, marchand épicier bourgeois de Paris ; Claude NICERON, sa femme à cause d’elle ; Jean BACHELIER, aussi marchand bourgeois de Paris demeurant rue Saint-Denis paroisse Saint-Eustache, au nom et comme tuteur de Jean BACHELIER, fils mineur de lui et de défunte honorable femme Anne NICERON, jadis sa femme ; Mathurin NICERON, marchand épicier bourgeois de Paris, demeurant au marché aux Poirées paroisse Saint-Eustache, et Marie BELIN sa femme ;  Claude CHANTEREAU (qui signe CHANTREAU), pareillement marchand et bourgeois de Paris y demeurant dite rue Saint-Denis, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, et Elisabeth BELIN sa femme ; et Jacques BARBIER, aussi marchand épicier bourgeois de Paris et Geneviève BELIN sa femme. Lesdites femmes de leurs maris autorisées. Lesdits Claude NICERON, ladite Claude NICERON femme dudit DEVIN, Jacques, Marie, Isabelle (= Elisabeth) et Geneviève BELIN, frère et sœurs de leur chefs, et ledit mineur par représentation  de ladite défunte Anne NICERON sa dite( ?) mère, héritiers chacun pour une septième partie de la défunte leur mère et aïeule. Les biens étant en sa maison où elle faisait sa demeure et où elle serait décédée, enseigne des Trois Estriers rue Saint-Denis, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie.
Vue 27 : 1574 - Contrat de mariage NICERON x BEAUCOUSIN
1591 – Contrat de mariage Claude BELIN x Anne BEAUCOUSIN
Vue 28 : 1588 – Inventaire après le décès dudit Nicolas NICERON à la requête de Anne BEAUCOUSIN, en son nom et comme tutrice de Claude, Jean, Anne, Pierre et Claude NICERON leurs enfants mineurs.
1591 – Inventaire avant mariage
1612 – inventaire après le décès de Claude BELIN, à la requête de Anne BEAUCOUSIN comme tutrice de Marie, Elisabeth, Jacques et Geneviève BELIN leurs enfants mineurs.
Vue 32 : 1597 – contrat de mariage DEVAIN x NICERON.
1602 – contrat de mariage BACHELIER x NICERON
1607 – Testament de frère Jean NICERON, religieux au couvent des minimes.
1610 – Contrat de mariage Claude NICERON x Renée BARBIER
Vue 33 : 1612 – Contrat de mariage Mathurin NICERON x Marie BELIN
1615 – Contrat de mariage Claude CHANTEREAU x Elisabeth BELIN. Denis CHANTEREAU et Nicole FRIZON père et mère du futur.
1616 – Contrat de mariage Jacques BARBIER x Geneviève BELIN
Vue 34 : 1619 – Contrat de mariage Jacques BELIN x Marie DUVAL.

Merci JD  ;)
161 et 180 à suivre.

Bonne journée.
Christophe.

jdp1
jdp1
Messages : 3242
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonjour à tous,

Un peu de changements enfin ; ça fait du bien après les deux précédents. Même si d'autres difficultés ne manqueront pas de se présenter.

@ Christophe :
- entre "Châtelet de Paris" et "aussi en son nom" je pense qu'il y a 2 mots barrés.
- ... et Geneviève BELIN frère et sœurs, de leur chefs...

Mon premier :

[312 – 150] 14 avril 1623 – Inventaire dressé après le décès de défunt Pierre NOZEREAU, vivant marchand à Paris, facteur et faisant les costumes des honorables hommes Daniel ROBIN, Claude ROBIN et Louis BOYLEAU marchands et bourgeois de Paris, en compagnie, à la requête d’Antoine NOZEREAU, marchand à Rouen, étant de présent en cette ville de Paris, et de Me Pierre MACÉ, procureur en Parlement, au nom et comme procureur de Jean NOZEREAU et Guy NOZEREAU, frères, marchands demeurant à Faye-la-Vineuse (37120), pays de Poitou, tant pour eux que se faisant forts de Jacquette NOZEREAU, Catherine NOZEREAU et Gabrielle NOZEREAU leurs sœurs, de procuration valable pour l’état qui ensuit, inséré en fin des présentes, lesdits Jean, Guy, Jacquette, Catherine et Gabrielle NOZEREAU habiles à se dire, porter et nommer héritiers du défunt, et en la présence dudit Daniel ROBIN, tant pour lui que lesdits  Claude ROBIN et Louis BOYLEAU.
Les biens étant en un petit cabinet ou écritoire regardant sur la cour et étuve (?) d’une maison sise à Paris au carrefour du Chevalier-du-Guet, où naguère demeuraient lesdits ROBIN et BOYLEAU.

À bientôt  ;)
JD

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 4152
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour JD
Faye la Vineuse est aujourd'hui en Indre et Loire (37120). C'est dans son église, la collégiale Saint Georges qu'a été baptisé Armand Jean Du Plessis cardinal de Richelieu le 9 septembre 1585. Dans son autobiographie il s'est déclaré né à Paris, mais on a retrouvé des traces de la présence de sa mère à Faye le 6 et le 7 septembre 1585, et la page du registre de baptême de la paroisse correspondant à la date a été découpée bien avant la révolution...
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Messages : 3242
Saisie : Standard
Voir son arbre
Merci JP

Les deux du soir :

[312 – 215] 6 novembre 1623 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 22 octobre 1623, de défunt Me Henry BLASSEL (alias BLACEL), vivant prêtre chapelain en l’église des Saints-Innocents à Paris, à la requête de Roger BOURGEOIS, marchand demeurant à Canadecour (Canettecourt, 60600 Breuil-le-Vert) près Clermont en Beauvaisis, neveu et seul héritier du défunt son oncle maternel.
Les biens étant en une chambre et bouge sise dans l’enclos du cimetière de ladite église.

[312 – 222] 19 juillet 1623 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 16 juillet 1623, de défunt Charles TUILLIER (alias THUILLIER), vivant compagnon teinturier à Paris, demeurant au faubourg Saint-Denis, paroisse Saint-Laurent , à la requête d’honorable homme Jean DUBOC, marchand teinturier bourgeois de Paris, demeurant rue des Lombards, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie au nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté du défunt ; aussi à la requête de Catherine GENTILLET veuve dudit défunt, au nom et comme tutrice de leur fille mineure d’ans Nicole THUILLIER, et de Jean TIREPENNE, maître tourneur en bois à Paris, demeurant rue Saint-Honoré, au nom et comme tuteur des enfants mineurs d’ans dudit défunt TUILLIER et de défunte Marie TIREPENNE jadis sa femme en premières noces, et en la présence de Nicolas CHARMENTRAY, maître tourneur en bois à Paris, subrogé tuteur des mineurs dudit premier lit et de Claude BALIN, facteur et marchand à Paris, aussi subrogé tuteur de ladite Nicole THUILLIER, lesdits mineurs habiles à se dire, nommer et porter héritiers dudit défunt leur père.
Les biens étant en un corps de logis sur le derrière d’une maison sise audit faubourg (Saint-Denis), proche et joignant l’Image-Saint-Michel, où ledit défunt faisait de son vivant sa demeure et résidence et serait décédé, montrés et enseignés par ladite veuve et par Jacques THUILLIER un de ses neveux.
(vue 231) inventaire fait à la requête de Catherine GENTILLET lors veuve de feu Gauthier CROISIER (?)

À bientôt.
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 1295
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous, ;)

voici mes analyses dominicales :

[312-161] Le 2 avril 1621 (et pas 1625 comme indiqué au crayon !) – Inventaire après le décès de Geneviève PICART, advenu le 30 mars 1621. A la requête de son mari, Léger MESLÉ (alias MELET, MELLÉ), juré courtier de vins, bourgeois de Paris, demeurant rue de la Calandre, paroisse Saint-Germain-le-Vieil, tant en son nom que comme exécuteur du testament de la défunte (20 février 1621, par-devant Dupuys et Nutrat). Aussi à la requête de honorable homme Hubert PICART, maître coffretier malletier à Paris, en son nom ; Jean de PARIS, maître pâtissier oublier à Paris et Marie PICART sa femme ; Louis MARTIN, maître gantier à Paris, à cause de Elisabeth PICART sa femme ; et Anne PICART, veuve de Jean BRISSET ( ?), maître tailleur d’habits à Paris. Lesdites Elisabeth et Anne PICART, enfants et héritiers de feu Jean PICART et Anne THEBAULT (ou THIBAULT) leur père et mère. Lesdits PICART s… habiles à se dire, porter et nommer héritiers de la défunte, sœur desdits Hubert et Marie PICART, et tante desdites Elisabeth et Anne PICART. Les biens étant en une cave et seconde chambre des dépendances de la maison où ledit MELLET est demeurant, sise en ladite rue Calandre (où est pour) enseigne l’Image Notre-Dame, faisant le coin de la rue de la Savaterie, en laquelle la défunte serait décédée.
Vue 173 : 1579 – Contrat de mariage Léger MESLÉ x Geneviève PICART. Appert François PICART, maître coffretier malletier à Paris et Claude BERTHAULT, sa femme.
Vue 176 : 1614 – Appert honorable femme Geneviève MESLÉ, veuve de Guillaume COSSART, marchand tanneur à Paris et Louise MESLÉ, veuve de René BERNARD, cordonnier à Paris, vendent audit Léger MESLÉ, les 2/6e parties, comme héritiers en partie de défunte Elisabeth PEROCHEL, leur mère.

[312-180] Le 29 novembre 1623 – Inventaire après le décès survenu le 27 novembre 1623, de honorable personne Marie DUVAL, veuve de  Pierre VIZET, en son vivant marchand apothicaire, bourgeois de Paris. A la requête de honorable homme Nicolas VIZET, marchand maître apothicaire et épicier, bourgeois de Paris demeurant rue des déchargeurs, paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, en son nom ; Louis GERMAIN, marchand de draps de soie, bourgeois de Paris et Marie VIZET sa femme ; Jean DROUET, marchand épicier, bourgeois de Paris et Catherine VIZET sa femme. Lesdites femmes de leurs maris autorisées. Et maître André GUYON, notaire garde-note au Châtelet de Paris, au nom et comme tuteur de Marie GUYON, fille mineure de lui et de défunte Lucrèce VIZET, jadis sa femme. Et encore en la présence dudit sieur VIZET comme subrogé tuteur de ladite mineure. Les dessus-dits, es-dits noms, habiles à se dire, porter et nommer héritiers des défunts leurs père et mère.
Les biens étant dans la maison où les défunts faisaient de leurs vivant leur demeure en ladite rue des Déchargeurs.
Vue 197 : 1606 – Contrat de mariage GERMAIN x VIZET.
Vue 198 : 1612 – Contrat de mariage DROUET x VIZET.
Vue 199 : 1619 – Contrat de mariage GUYON x VIZET.
Vues 209-210 : Contrat de 1576 entre Catherine GOYER, veuve de feu Guillaume DUVAL, vivant maître apothicaire, bourgeois de Paris d’une part et Guillaume DUVAL le jeune, épicier à Paris, fils de défunt Guillaume DUVAL et de Marguerite LANGLOIS. 1617 – sentence entre ladite Marie DUVAL et Geneviève DUVAL, femme autorisée en justice au refus de Jacques LE ROUX son mari, filles et héritières de Guillaume DUVAL.
Vue 211 : Antoinette DUVAL sœur de la défunte.

Merci JD
279 et 295 STP. Merci.

A plus tard. :D
Christophe.

jdp1
jdp1
Messages : 3242
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonsoir Christophe (et tous ceux qui nous rejoindront bientôt)

# 161 : je pense qu'on peut arriver à lire (en insistant) Anne THEBAULT, ou THIBAULT.
# 180 : Les dessus-dits, es-dits noms, habiles à se dire ...

À bientôt.  ;)
JD

jdp1
jdp1
Messages : 3242
Saisie : Standard
Voir son arbre
La suite, et de quoi attirer votre attention  ;)

[312 – 232] 21 avril 1623 – Inventaire dressé après le décès de défunte Sébastienne LE MAIRE, à la requête de Jacques DES FEBVRES (signe DES FEVRES), maître vertugadier à Paris, demeurant rue Ferronnerie paroisse des Saints-Innocents, tant en son nom que comme tuteur de leur enfants mineurs d’ans Gilles DES FEBVRES, Marie DES FEBVRES, autre Marie DES FEBVRES et François DES FEBVRES, et en la présence d’Élisabeth FONTAINE, veuve de feu Christophe LE MAIRE, vivant cordonnier demeurant à Clermont en Beauvaisis, aïeule maternelle et subrogée tutrice desdits mineurs.
Les biens étant, tant en une chambre et bouge d’icelle, au deuxième étage d’une maison sise en ladite rue Ferronnerie, enseigne de la Botte, qu’en la boutique dudit DES FEBVRES, rue Saint-Denis, adossée contre le chevet de ladite église des Saints-Innocents, enseignés tant par lesdits DES FEBVRES, veuve LE MAIRE que par lesdits Gilles DES FEBVRES et Denis DES FEBVRES, neveux d’icelui DES FEBVRES, demeurant avec lui depuis dix-sept ans.
(vue 246) contrat de mariage
(vue 247) Marin COLIN marchand à Champagne (95660 Champagne-sur-Oise) près Beaumont-sur-Oise et Louise DES FEVRES sa femme vend une portion de maison au veuf, son beau-frère.

[312 – 260] 25 février 1623 – Inventaire dressé après le décès, survenu en décembre 1621, de feu Guillaume VIOT, vivant bourgeois de Paris, à la requête de sa veuve Marguerite THEVENET (ou THEVENOT), demeurant rue des Petits-Champs, enseigne du Singe-Qui-Pile paroisse Saint-Eustache, en son nom à cause de la communauté qu’elle a eue avec ledit défunt, si elle voit que bon soit icelle accepter ; aussi à la requête de Noël VYOT (signe VIOT), marchand tailleur d’habits à Paris, demeurant en ladite maison, tant en son nom que comme tuteur d’Isabelle VIOT, âgée de dix-sept ans et de Nicolas VIOT, âgé de dix ans, enfants mineurs dudit défunt VIOT et de Noëlle FLEURY jadis sa femme en premières noces, et en la présence de François MARSILLY (signe MARCILLY), maître paumier à Paris, subrogé tuteur desdits mineurs, lesdits VIOT habiles à se dire, porter et nommer héritiers dudit défunt leur père.
Les biens étant en ladite maison du Singe-Qui-Pile, sise rue des Petits-Champs, en laquelle il serait décédé.
(vue 277) contrat de mariage.

Effectivement Christophe : le singe pileur a laissé plus de trace que le singe peleur ; et les bananes n'étaient pas très connues à l'époque.
Welcome back JF (lol)
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 1295
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir JD,  :D

En son temps nous avions lu "Le Singe qui Pile"
Souviens-toi :
http://www.geneanet.org/forum/?topic=53 ... msg1154279
C'était il y a 19 ans  ;D

Que pense-tu de :
Si elle acord que bon soit icelle accepter.
THEVENOT (?)

Et voici mon travail :

[312-279] Le lundi 16 janvier 1623 – Inventaire après le décès survenu le 12 janvier 1623, de honorable femme Madeleine PREVOST, veuve de Georges LAMBERT, en son vivant marchand drapier chaussetier à Paris. A la requête de honorables hommes Michel LAMBERT, marchand drapier chaussetier à Paris, demeurant rue de la Cossonnerie, enseigne du Grand Godet, paroisse Saint-Eustache ;  et Pierre de LABEL, marchand libraire à Paris demeurant rue Beaubourg, paroisse Saint-Médéric (Merry), et Claude LAMBERT sa femme, de lui autorisée. Lesdits Michel et Claude LAMBERT, frère et sœur, habiles à se dire, nommer et porter héritiers de la défunte leur mère.
Vue 289 : 8 novembre 1582 - Inventaire après le décès de Georges LAMBERT.
Vue 290 : 1582 et 1588 – Échange entre Madeleine et Isabelle PREVOST, sœurs, et Jean ROBINEAU marchand bourgeois de Paris et Marie PREVOST sa femme, des biens de la succession de défunte Geneviève PASSART, leur mère, veuve de Guillaume MARTIN, et auparavant de Nicolas PREVOST, vivant marchand bourgeois de Paris.

[312-295] Le mardi 13 décembre 1622 – Inventaire après le décès de Catherine VALLÉE. A la requête de Claude HARLEN, maître doreur damasquineur sur fer, fonte, cuivre et laiton à Paris, demeurant rue Ferronnerie, paroisse des Saints-Innocents, tant en son nom que comme tuteur de Catherine HARLEN, leur fille mineure. Et en la présence de Jean VALLÉE l’aîné, aussi maître doreur à Paris, aïeul et subrogé tuteur de ladite mineure.
Les biens étant en une chambre au second étage du corps d’hôtel de derrière d’une maison sise en ladite rue de la Ferronnerie, enseigne du Chariot, où ladite veuve ( ?) serait décédée, et en la boutique dudit HARLEN, sise en la même rue.

332 et 339 STP. Merci.
Bonne soirée.
Christophe

dumultien
dumultien
Messages : 13278
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,
cdemaz a écrit :
10 avril 2017, 19:13
Si elle acord que bon soit icelle accepter.
C'est un V au début du verbe, il faut donc lire : "si elle veoid que bon soit icelle accepter". L'expression "comme il verra bon estre" était très usuelle à cette époque.

Un exemple se veoid ICI:D

Pour le patronyme de la veuve éplorée, je lirais plutôt THEVENET.

Bonne journée.  ;)
Bien cordialement,

JF

leamarthe
leamarthe
Messages : 597
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
:)
Bonjour à tous

Je profite de saluer Jean-François  :) ,  pour vous rassurer...
J'ai encore la moitié de Quatrevaux en chantier, je n'abandonne pas mais je cale un peu avec les notaires parisiens lô!  :'(






Mireille qui bulle et qui meaculpate ( non, ce n'est pas sale  :P )

dumultien
dumultien
Messages : 13278
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Mireille
leamarthe a écrit :
11 avril 2017, 12:03
Mireille qui bulle et qui meaculpate ( non, ce n'est pas sale  :P )
... nec mergitur !  ;D
Bien cordialement,

JF


Répondre

Revenir à « Paléographie »