Répondre

PROFESSION : GARDE CHAMPETRE EN ALGERIE

valo98
valo98
Messages : 127
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonjour,

Je souhaiterai savoir concernant le metier de Garde Champètre en Algérie avant 1962,  dans les communes

ORANIE (arrondissement de sidi-bel-abbès -
Mairie de TIRMAN (actuellement teghalimet)
sous-préfecture du TELAGH algerie

S'il fallait être français pour avoir droit à ce travail ou algériens comme français pouvaient y accéder. Ce poste rentre il dans le cadre d'un poste "administratif"
Dans le cadre de ce travail, y a t il eu des naturalisations ?
Comment ou auprès de quel établissement serait-il possible de trouver des documents concernant ces postes de travail ?

Merci à tous pour vos commentaires et vos réponses.
Cordialement
Valérie

marlp
female
Messages : 77
Saisie : Geneweb
Voir son arbre

Bonjour Valérie,

J'ai un ARR-ARR Gd-Père qui était Garde Champêtre à Douera, puis à Boufarik.

J'avoue que je n'ai pas cherché de ce côté là.

Il est arrivé du Nord  "militaire" en Algérie, je n'ai pas retrouvé son fichier Matriculaire (je crois que ça n'existe que depuis 1866)

Je pense que les Algériens pouvaient aussi être Garde-Champêtre, il me semble que j'ai vu une demande d'entraide dans ce sens.

Je sais qu'il existe à Roubaix ""les Archives du Monde du Travail"" mais quels dossiers ont-ils ?

Bonnes recherches
Marlène

campus06
campus06
Messages : 29
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonsoir Valérie,
Je ne peux répondre à votre question et je le regrette car vous aviez répondu à une de mes questions sur ce site et j'ai pu ainsi apprécier vos connaissances. J'aurai aimé vous rendre service.
Il se trouve que mon grand-père, Albert Eugène REIBAUD,a été garde champêtre à Montagnac - Remchi (dept. d'Oran) dans les années 1925, 1928.. Il est décédé le 5 août 1928 dans des circonstances dramatiques parait-il, du moins si j'en crois la mémoire familiale.
Hélas, je n'ai pas d'autres renseignements  et j'aimerais bien en trouver !
Ce corps de garde champêtre en Algérie devait bien dépendre d'une administration susceptible d'avoir conservé des archives ?
Alors, si au cours de vos propres  recherches vous trouvez une piste je suis sur qu'elle risque d'interesser de nombreuses personnes sur ce site.
Bien amicalement,
Guy
 

marlp
female
Messages : 77
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Valérie,

J'avais écrit au CAOM en février, pas de réponse.
J'ai écrit à nouveau et voilà la réponse :

"""""Madame,

En réponse à votre e.mail en date du 15 mars 2010, j'ai le regret de
vous informer que les Archives nationales d'outre-mer ne détiennent
aucun dossier personnel au nom de votre arrière arrière grand père DENIS
François Joseph, né en 1825 et garde champêtre à Douera en Algérie.

Les dossiers des gardes champêtre sont restés sur place en Algérie.
Veuillez agréer, Madame, l’expression de ma considération distinguée."""""


Donc les dossiers sont restés en Algérie, pas ou peu d'espoir de les obtenir.
Bonne journée
Marlène




campus06
campus06
Messages : 29
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonsoir,
Merci pour ces renseignements. Je vais tout de même tenter d'envoyer un courrier en Algérie...Sait on jamais.
Pour votre info,  j'avais demandé pour un autre aïeul un acte de naissance à Aïn Mokra. J'avais pris la précaution de joindre une enveloppe libellée à mon adresse avec un coupon réponse international ainsi que la photocopie de ma CNI.
Et bien, j'ai reçu l'acte en question avec un courrier d'accompagnement dans lequel l'expéditeur me précisait ses coordonnés en cas de nouveau besoin...
Pas mal non ?
Par contre, à la même date,  j'ai fais la même opération pour Tlemcen....pas de réponse !
Question de chance quoi !  ;)

dahmane38
male
Messages : 1
bonjour je cherche l'archives des gardes champetre pendant l'Algérie francaise ou le decret de naturalisation en ce qui concerne mon arrière grand-père menacer dahmane departement Constantine ne le 1890 âge de 38ans parce que pour avoir le travail de garde champetre il fallait un francais.voila mon e-mail djams57@yahoo.fr

walioun
walioun
Messages : 5558
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonjour,

En Algérie, comme dans toutes les autres régions de France, un garde champêtre était un employé communal.

Avant 1963 on était Algérien, comme on est aujourd'hui, Corse ou Breton, c'est à dire Français.
Par contre les "indigènes" (juifs avant 1870 et musulmans) avaient un statut particulier incompatible avec la république, mais depuis 1865, un sénatus consulte leurs permettait de renoncer à leurs prérogatives religieuses et de passer du statut local au statut de droit commun par admission et non pas naturalisation. Ces dossiers d'admissions sont très intéressants, comme les dossiers de naturalisation.
Et pour accéder à un dossier d'Admission, il faut commencer, par donner ici, NOM (tout en majuscule), Prénom, date de o précise et lieux de naissance, afin d'obtenir la date et n° du décret, qui permet de demande ce dossier aux ANFrance.

Ceci dit ces emplois, était souvent attribué à des anciens combattants
Cordialement

Henri
http://genearobinot.free.fr/Emma/
Je ne réponds pas aux sollicitations par messagerie concernant les demandes d'aide qui peuvent l'être via le forum.

yahiaouif
male
Messages : 1
walioun a écrit :
20 juillet 2018, 00:14
Bonjour,

En Algérie, comme dans toutes les autres régions de France, un garde champêtre était un employé communal.

Avant 1963 on était Algérien, comme on est aujourd'hui, Corse ou Breton, c'est à dire Français.
Par contre les "indigènes" (juifs avant 1870 et musulmans) avaient un statut particulier incompatible avec la république, mais depuis 1865, un sénatus consulte leurs permettait de renoncer à leurs prérogatives religieuses et de passer du statut local au statut de droit commun par admission et non pas naturalisation. Ces dossiers d'admissions sont très intéressants, comme les dossiers de naturalisation.
Et pour accéder à un dossier d'Admission, il faut commencer, par donner ici, NOM (tout en majuscule), Prénom, date de o précise et lieux de naissance, afin d'obtenir la date et n° du décret, qui permet de demande ce dossier aux ANFrance.

Ceci dit ces emplois, était souvent attribué à des anciens combattants

Répondre

Revenir à « Algérie »