Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Pierre II Viard (1590 à 1616)

nchantelou
female
Messages : 93
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

De nouvelles liasses d'inventaires sont soumises à la lecture et à l'analyse sagace du forum "Paléographie" : Inventaires de Me Pierre II Viard (1590 à 1616)

Il s'agit de faire une analyse sommaire de liasses d'inventaires après décès de Paris, qui seront ensuite indexées sur Geneanet avec une copie aux Archives Nationales. Pour gagner du temps, le numéro de chaque première page est indiqué.

Toute personne intéressée par le projet ou simplement par cet exercice de paléographie est évidemment la bienvenue pour donner un coup de main !

Merci d'avance de votre collaboration !

nicole

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=82191
Inventaires de Pierre II Viard - AN ET-CV-351 (1590-1606)

1 JD
9 JD

11 Ch
14 Ch

19 JD
23 JD

27 Ch
44 Ch

49 P
66 P

70 JD
85 JD

91 JD
97 JD

99 JD
101 JD
117 Ch
122 Ch
133 P
139 P
172
181
192
204
208
212
216
225
229
233
242
247
263
266
273
282
287
337
344

http://www.geneanet.org/archives/regist ... ion=108020
Inventaires de Pierre II Viard - AN ET-CV-353 (1610-1616)

1
5
14
24
27
40
48
62
66
71
75
77
84
90
98
101
127
136
163
165
175
186
191
195
198
206
212
217
227
261
266
274
279
283
285
306
316
323
329
339
346
353
368
373

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
Pour commencer :

[351 - 1] 30 décembre 1606 – Inventaire dressé après le décès de feue Catherine SCELLES, à la requête de son veuf Claude MONTJOYE, procureur au Châtelet de Paris, demeurant rue de la Parcheminerie, paroisse Saint-Séverin, tant en son nom que comme tuteur et curateur de leurs enfants mineurs Catherine MONTJOYE, âgée de 9 ans 9 mois, Pierre MONTJOYE, âgé de 7 ans 9 mois, et Marie MONTJOYE, âgée de 3 ans 8 mois 22 jours, et aussi à la requête et présence d’honorable homme Nicolas CARPENTIER, huissier sergent à cheval du Roi audit Châtelet, demeurant rue du Foin en ladite paroisse, oncle maternel à cause de sa femme desdits mineurs et leur subrogé tuteur.
(vue 6) contrat de mariage
(vue 6) contrat de mariage entre Marie SCELLES, sœur de ladite défunte, et ledit Nicolas CARPENTIER
(vue 6) Mathieu SCELLES, frère de ladite défunte – coté 3
(vue 8 ) ladite défunte Catherine SCELLES, lesdits Marie et Mathieu SCELLES, mineurs, héritiers de défunte Catherine LECHARRON leur mère, veuve de feu Jacques SCELLES (vue 6).

[351 - 9] 1 août 1606 – Inventaire dressé après le décès, survenu 8 jours auparavant, de défunte Antoinette DARNAULT, à la requête de son veuf Jacques HAZARD, maître savetier à Paris, y demeurant, rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, dans la maison où pend pour enseigne le Matras (Matelas ?) et à la conservation du droit de qui il appartiendra.

Bonne nuit et à demain.
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

je veux bien les 11 et 14 STP JD.
A bientôt.

Christophe.

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous :)

Hue là, il va falloir s’accrocher :
Entre Les I, les J, les Jean et les Pierre, il ne va pas falloir se tromper !
IJP.jpg
[351–11] Le 5 juin 1606 – Inventaire après le décès de Thomas PIERRE ( ?), voiturier par eau. A la requête de Marie BRIGANDIN ( ?), sa veuve, demeurant à Paris, sur le quai des Célestins, paroisse Saint-Paul, au nom et comme tutrice naturelle de leurs enfants mineurs. Les biens étant en une chambre des appartenance de la maison sise auprès ( ?) Saint-Paul, où pend pour enseigne la Crosse (le Carrosse ?).

[351–14] Le 21 avril 1606 – Inventaire après le décès de Françoise EXERCULLEUX ( ?). A la requête de son mari, Jean ADAM, menuisier demeurant à Paris, rue et paroisse Saint-Paul. Les biens étant en une chambre et bouge à côté, des appartenances d’une maison en ladite rue Saint-Paul, où la défunte est décédée.

Un R majuscule fichtrement moderne :
Rue.jpg
Rue.jpg (3.05 Kio) Consulté 253 fois
J’aime bien la signature de Pierre Viard :
Pierre II.jpg
A plus tard.
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
cdemaz a écrit :
25 janvier 2020, 08:47
Hue là, il va falloir s’accrocher :
Désolé, Christophe, j'ai oublié de faire les réservations hier ; je les mets à jour ce matin, en respectant l'ordre des livraisons.
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
cdemaz a écrit :
25 janvier 2020, 08:47
Hue là, il va falloir s’accrocher :
Tu l'as dit, Christophe, on a tiré le gros lot.
Le 11 est particulièrement gratiné. Pour le nom de la veuve, je n'ai rien de mieux à proposer ; cependant, la finale en N semble improbable. Pour le défunt, PIERRE sans aucun doute.

Les miens :

[351 - 19] 29 mars 1606 – Inventaire dressé après le décès de Claude GUONNET / CHARNET / YVONNET ??, à la requête de son veuf François OLIVE, tisserand en toile, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, et à la conservation du droit de qui il appartiendra.

[351 - 23] 28 juin 1604 – Inventaire dressé après le décès de Suzanne LE BRASSEUR, à la requête de son veuf Jean MARTIN, bourgeois de Paris, demeurant rue de Jouy, paroisse Saint-Paul, et suivant certaine assignation donnée à Jeanne LE BRASSEUR, héritière de la défunte sa sœur.

Pour la défunte du premier, si vous avez une meilleure idée que moi :
Capture du 2020-01-25 10-18-09.png
Capture du 2020-01-25 10-18-59.png
À bientôt
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
En voici deux autres, un peu mieux écrits :

[351 - 70] 29 avril 1600 – Inventaire dressé après le décès de feue dame Louise DE CASTILLE, à la requête de son veuf messire Jean Robert ALLEGRIN, chevalier sieur de Vay en Valois (60117 Vez) et d’Amblainvillers (91370 Verrières-le-Buisson), demeurant à Paris, rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, tant en son nom que comme ayant la garde noble de leur fils mineur Jean Robert ALLEGRIN, âgé d’un an ou environ, et en la présence de noble homme Me Philippe DE CASTILLE, conseiller, notaire et secrétaire du Roi, maison et couronne de France et receveur général du clergé de France, demeurant en ladite rue et paroisse, aïeul et subrogé tuteur dudit mineur.
(vue 82) traité de mariage.

[351 - 85] 13 avril 1600 – Inventaire de séparation de biens, dressé à la requête de Denise DE PRAST, femme de Nicolas BALTHAZARD, suivant les finances, et auparavant veuve de feu maître Jean REGNARD, procureur au Châtelet de Paris, suivant sentence de séparation d’entre lesdits DE PRAST et BALTHAZARD, datée du 31 août 1594.
Les biens étant en une maison sise rue Neuve, paroisse Saint-Paul.

À bientôt
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
Allez, encore deux :

[351 - 91] 9 janvier 1600 – Inventaire avant mariage dressé à la requête de Catherine PONCET, veuve de feu Me Philippe EMOND procureur au Châtelet de Paris, demeurant rue Brise-Miche, paroisse Saint-Merry, fiancée avec Gaspard BRISSEAU, bourgeois de Paris.
[contrat de mariage dans les minutes de René Chefdeville, le 8 février 1600]

[351 - 97] 13 octobre 1598 – Inventaire dressé après le décès de défunt Guillaume LEPEUPLE, bourgeois de Paris, à la requête de sa sœur Madeleine LEPEUPLE, fille majeure usant et jouissant de ses droits, comme elle a dit, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, en la maison où pend pour enseigne Sainte-Barbe, habile à se dire, porter et nommer héritière du défunt.
(vue 98) ladite requérante déclare que les titres et papiers du défunt ont été mêlés à ceux de défunt Guillaume REGNIER son oncle.

Le premier doit être de la même main que le 11...
Pas trop d'espoir pour le nom, mais la profession, peut-être :
Capture du 2020-01-25 18-24-59.png
Capture du 2020-01-25 18-24-59.png (50.99 Kio) Consulté 219 fois
À plus tard
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour JD,

pour le [19] j'ai un gros doute sur le G initial, je penche plutôt pour un CH. Je lis quelques chose comme CHARMET ou CHARVIET.
Et concernant la profession du [91] je lis tout bonnement : Philippe EV...D (ou EN..D), v[iva]nt p[rocureu]r au ch[âte]let de P[ar]is.
Le contrat de mariage des futurs, par-devant (Hilaire) Lybault (ET/CV) et (René) Chefdeville (ET/V), nous permettrait peut-être de lire mieux le patronyme du défunt.

A plus tard, et bon dimanche à tous.
Christophe.
Dernière modification par cdemaz le 26 janvier 2020, 09:46, modifié 1 fois.

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Re ;)

deux (surtout le second) gratinés :roll:

Je veux bien vos avis sur le prénom du premier mari de la veuve, et le nom de la première femme du défunt.

[351–27] Le samedi 9 décembre 1600 – Inventaire après le décès de honorable homme Claude de NOUROY (de NOROY, de NAUROY), juré vendeur et contrôleur de vins à Paris, et premier lieutenant des trois compagnies de ladite ville. A la requête de honorable femme Claire AMAURY (AMAULRY), sa veuve demeurant rue de Jouy, paroisse Saint-Paul, au nom et comme tutrice de Jean de NOUROY, et du posthume dont elle est enceinte, enfants du défunt et d’elle. Et en la présence de honorable homme Claude de NOUROY, aussi juré contrôleur de vins à Paris, premier lieutenant des trois compagnies de ladite ville ; de honorable homme Jean AMAURY le jeune, marchand et bourgeois de Paris, à cause de Madeleine de NOUROY, sa femme et encore comme subrogé tuteur tant dudit mineur que du posthume ; et honorable homme Jacques THEROUANNE (signe THEROUENNE), maître apothicaire et épicier, bourgeois de Paris, à cause de Geneviève de NOUROY sa femme. Lesdits Claude, Madeleine et Geneviève de NOUROY, frères et sœurs, aussi enfants et héritiers par bénéfice d’inventaire du défunt. Les biens étant en la maison où le défunt était demeurant, dite rue de Jouy, montrés par ladite veuve et par Marie DORMEREAU sa fille et de défunt Christophe DORMEREAU, son premier mari.
Vue 38, cote 3 : 1597 – Compte rendu par ledit défunt à honorable personnes Claude NAUROY le jeune, aussi contrôleur de vins à Paris, Jean AMAURY, marchand bourgeois de Paris, Madeleine de NAUROY, sa femme, et à Jacques THEROUANNE maître apothicaire et épicier à Paris et Geneviève de NOROY, enfants et héritiers chacun pour un tiers de défunte honorable femme Catherine DRANNE (DIANNE ?) leur mère, décédée le 7 juillet 1590( ?).
Vue 41, cote 11 : 1592 – Contrat de mariage de NOUROY x AMAULRY. Jean AMAULRY, père d’icelle veuve.

[351–44] Le samedi 28 octobre 1600 – Inventaire après le décès de Pauline LESCART. A la requête de son mari, Paul SCELLIER (SELLIER), charpentier de la grande cognée ( ?), demeurant à Paris rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, tant en son nom que comme père et tuteur naturel de Paul SELLIER et Antoine SELLIER, leurs enfants mineurs.

Dans le [27] ci-dessus, on trouve une écriture con com que je n’avais pas rencontré jusqu’à présent : dans « Compagnies » et « Contenant » « Constitué » :
Con-Com vues 27-38-41.jpg
Ça peut vous servir.

Bon dimanche à tous.
Gratin de pommes de terre :
Gratin de pommes de terre.jpg
Gratin de pommes de terre.jpg (10.3 Kio) Consulté 181 fois
Gratin de Viard :
Gratin de Viard.jpg
Christophe.
Dernière modification par cdemaz le 26 janvier 2020, 18:34, modifié 3 fois.

pganier
pganier
Messages : 4940
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

Voilà pour ce matin:

[351–49] 24 octobre 1600 - Inventaire après le décès d'honorable homme Jean BOTTIER (ou BOTTYER), maître charron, bourgeois de Paris, à la requête d'honorable femme Claude POTTIER (ou POTTYER), demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, tant en son nom que comme tutrice de Marguerite BOTTIER âgée de 17 ans ou environ, fille mineure d'ans dudit défunt et d'elle; aussi à la requête et présence d'honorable homme Nicolas BOULLENOIS, maître charron, bourgeois de Paris, tant en son nom à cause de Marie BOTTIER sa femme, que comme subrogé tuteur de ladite mineure, et aussi à la requête et présence d'honorable homme Jean PASQUIT, marchand mercier, bourgeois de Paris, à cause de Catherine BOTTIER sa femme, lesdits BOULLENOIS et PASQUIT à cause de leurs dites femmes aux dits noms habiles à se dire, nommer et porter héritiers dudit défunt.
(Vue 64: Guillaume CHANTELOU, maître charron à Paris.)

[351–66] 9 juin 1600 - Inventaire après le décès de Radegonde MOREAU, veuve d'André LE VERD, à la requête d'honorable homme Claude LEQUET dit Champagne, juré, vendeur et contrôleur de vins à Paris, demeurant rue des prêtres, paroisse Saint-Paul, au nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernières volontés de ladite défunte.
En une maison sise à Paris, rue des Jardins.

Bon dimanche ;)

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Salut l'atelier Paléo, :)

j'observe avec contentement, que le retard qui s'était accumulé ces dernières années est entièrement résorbé. Et à peine notre analyse terminée, l'indexation est en route :)

Bravo les indexeurs.

Je me posais la question de savoir si nos analyses une fois remises en forme, étaient toujours transmises aux Archives Nationales ?
Sauf erreur de ma part, je ne les retrouve pas sur la SIV.

Christophe.
Pièces jointes
Youpi.jpg

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
cdemaz a écrit :
26 janvier 2020, 06:17
Et concernant la profession du [91] je lis tout bonnement : Philippe EV...D (ou EN..D), v[iva]nt p[rocureu]r au ch[âte]let de P[ar]is.
Le contrat de mariage des futurs, par-devant (Hilaire) Lybault (ET/CV) et (René) Chefdeville (ET/V), nous permettrait peut-être de lire mieux le patronyme du défunt.
100% d'accord avec toi, Christophe !
Et tu as vu juste aussi pour le CM ; par le plus grand des hasard, s'il n'est pas numérisé, il a été dépouillé et le résultat est visible ici ; le défunt s'appelait HEMON / EMOND. Bingo !
cdemaz a écrit :
26 janvier 2020, 06:17
pour le [19] j'ai un gros doute sur le G initial, je penche plutôt pour un CH. Je lis quelques chose comme CHARMET ou CHARVIET.
D'accord avec toi pour douter du G ; mais le C d'un éventuel CH n'est vraiment pas marqué, et les lettres suivantes sont plus proches de
UO ou VO ou NO que de AR ... CHUONET ? :D Et là, pas de contrat de (re)mariage :(

Merci en tous cas !
JD


jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
pganier a écrit :
26 janvier 2020, 10:22
Pourquoi pas "YVONNET"?
Pourquoi pas ? Le problème, avec les Y (majuscules en particulier), c'est qu'on a très peu de comparaison, pour un même scripteur. Mais je mentionne.
JD

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »