Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Philippe Le Cat (1632 à 1645)

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6429
https://www.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=32071
Inventaires de Philippe Le Cat - AN ET-XVI-443 (1632-1633)
...
75 P
114 P
131 B
...

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=20816
Inventaires de Philippe Le Cat - AN ET-XVI-449 (1644-1645)
...
339 JD
348 JD


Bonsoir à tous,

Dans le premier, sauf votre respect, j'ai écourté la liste de créanciers du pauvre défunt...

[449 - 339] 15 novembre 1644 – Inventaire dressé après le décès, survenu il y a peu, de feu Me Michel PINGUET, commissaire examinateur au Châtelet de Paris, au mandement de sa veuve dlle Anne SUÉ, demeurant rue Contesse-d’Artois, paroisse Saint-Eustache, dont elle est créancière de la succession, en conséquence de leur séparation de biens. Ladite veuve a fait apposer un scellé sur les biens étant en sa maison, non pour faire faire inventaire d’iceux, mais pour en demander et requérir la délivrance et mainlevée pure et simple comme à elle appartenant à cause de ladite séparation, et d’autant qu’audit scellé s’est trouvé quantité d’opposants qui se prétendent créanciers dudit défunt, lesquels n’ayant connaissance de ladite séparation veulent absolument faire faire inventaire de tous les biens, nonobstant l’empêchement formel de ladite damoiselle. Elle a été conseillée, pour éviter à frais et contestation et sans préjudice de ses droits, de souffrir ledit inventaire. Me Michel REMY, conseiller du Roi, trésorier payeur de la gendarmerie de France, à cause d’Élisabeth LE MOYNE sa femme, habile à se dire et porter héritière dudit défunt son oncle et créancière de sa succession, Me Jean De Champrond, conseiller du Roi en ses conseils et président en sa cour de Parlement, Adam Chavet, Henry Leblond, Me Nicolas Gervais, en son nom et comme procureur de Germain Lefebvre, dame Anne Marie LE SAIGE, veuve de Me François OGIER, héritière en partie de défunte dame Élisabeth LE SAIGE sa sœur, femme en première noce dudit défunt Me Michel PINGUET et créancière de sa succession, etc… créanciers de la succession dudit défunt, en la présence de ladite veuve et de Jean PINGUET, émancipé usant et jouissant de ses droits, sous l’autorité de Me Christophe GRANET procureur audit Châtelet son curateur, habile à se dire, porter et nommer héritier dudit défunt son père.
(vue 342) cote 1 : 1638 - contrat de mariage entre lesdits Me Michel PINGUET et Anne SUÉ, fille de Julien SUÉ l’aîné, demeurant au bourg de Millesse au Mans (72650 La Milesse ?), et de Perrine BONARD / BENARD sa femme.


[449 - 348] 8 novembre 1644 – Inventaire dressé après le décès de feu Gabriel VAILLANT, marchand mercier bourgeois de Paris, à la requête de sa veuve Michelle GIBOUST, demeurant rue de la Tabletterie, paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, tant en son nom, comme habile à prendre et accepter la communauté d’entre ledit défunt et elle, ou y renoncer, que comme tutrice de leurs enfants mineurs Pierre VAILLANT, Henry VAILLANT et Suzanne VAILLANT, habiles à se dire, porter et nommer héritiers dudit défunt, et en la présence de Me Jean DESPREZ, huissier du Roi en sa chambre des comptes à Paris, y demeurant, rue des Blancs-Manteaux, paroisse Saint-Jean-en-Grève, subrogé tuteur desdits mineurs ses cousins et cousine du coté paternel, à cause de Suzanne VIE sa femme, et aussi en la requête de Me Pierre MOREAU, chapelain ordinaire de la chapelle du Roi, prieur et seigneur de Rouget et de Vaux, de présent à Paris, logé rue de la Calandre, à l’Aigle-d’Or, paroisse Saint-Germain-le-Vieil, au nom et comme tuteur de Jacob VAILLANT, fils mineur dudit défunt et de feue Jeanne JOLLY sa première femme, en la présence de Martin GROU, maître cordonnier à Paris, y demeurant, rue Dauphine, paroisse Saint-André-des-Arts, subrogé tuteur dudit Jacob VAILLANT son cousin maternel, et encore ledit sr. MOREAU comme créancier de la succession dudit défunt.
(vue 359) cote 1 : 1637 - contrat de mariage entre ladite Michelle GIBOUST et défunt Jean LAVERDIN, huissier sergent à cheval au Châtelet de Paris, son premier mari.
(vue 360) cote 2 : 1639 - inventaire après le décès de ladite Jeanne JOLLY.
(vue 342) cote 3 : 1639 - contrat de mariage entre lesdits Gabriel VAILLANT et Michelle GIBOUST, cohéritière de son aïeul maternel Pierre OUDAN, à la charge de l’usufruit à Michelle OUDAN.

Disons-nous adieu à Me LE CAT ?
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
jdp1 a écrit :
25 mai 2020, 19:28
Disons-nous adieu à Me LE CAT ?
Et bonjour Maître Levasseur :
https://www.geneanet.org/forum/viewtopic.php?t=637462

Christophe

pganier
pganier
Messages : 4940
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Ha oui, merci Christophe ;)

Bon bah se sera dès que possible (dans quelque jours :) )

pganier
pganier
Messages : 4940
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Voilà ce que j'ai:

Me manque deux ou trois lieux:

[443–114] 20 septembre 1632 - Inventaire après le décès de demoiselle Marie de MONSOY, à la requête de monsieur maître Jean Baptiste de MACHAULT, conseiller du Roi, demeurant en cette ville de Paris, rue des Deux-Écus, paroisse Sainte-Eustache, près de l’hôtel de Soissons, en son nom pour moitié à cause de la communauté de lui et de ladite défunte jadis sa femme, et comme ayant la jouissance sa vie durant de l'autre moitié en conséquence de la clause apposée au contrat de mariage d'entre François de MACHAULT leur fils, écuyer sieur de Romaincourt, conseiller du Roi, président et trésorier général de France en Picardie, au bureau des finances établi à Amiens (80000), d'une part, et demoiselle Geneviève SAUZION sa femme d'autre, passé par-devant Le Camus et Destrechy le 9 février 1627, et en les autres qualités que ledit de MACHAULT voudra choisir et prendre ; en la présence dudit sieur de Romaincourt, fils unique et habile à se dire, porter et nommer héritier de ladite défunte demoiselle Marie de MONSOY sa mère, et créancier tant dudit sieur de MACHAULT que de ladite défunte demoiselle, ses père et mère. Et en l'absence des révérends pères de l'oratoire du nom de Jésus de la maison sise en cette ville de Paris, rue Saint-Honoré, et des religieux minimes du couvent de la ville de Soissons (02200), tous prétendus légataires de ladite défunte.

(vue 126) cote 1 : 1583 – Contrat de mariage Jean-Baptiste de MACHAULT x Marie de MONSOY. Pierre DUPUY, avocat en parlement, au nom et comme tuteur stipulant pour ladite demoiselle.

(vue 127) cote : 1584 – Partage entre Jean-Baptiste de MACHAULT et noble homme Louis de MACHAULT, frères, des biens après le décès de défunts nobles personnes maître Baptiste de MACHAULT conseiller en Parlement et de damoiselle Louise LECOQ, sa femme, leurs père et mère.

(vue 128) Ledit sieur de MACHAULT déclare que pendant son mariage avec la défunte sa femme, il est échu à elle 100 livres de rente par la succession de défunte damoiselle Elisabeth COLLAS, sa tante, à prendre sur une maison où est pour enseigne l’Ecu de Lorraine, sise rue du Temple à Paris, laquelle maison a été ruinée et démolie durant les troubles de l’année 1588 et suivantes.


(Titres et autres compléments par Christophe. ;) )

Basé surtout sur ce document:
http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Machault.pdf

Je passe les titres cette fois...

Bonne soirée ;)

EDIT. Je veux bien voir un Y à Amiens, mais je vois plus mal Soissons. Tu le vois bien, ou c'est par une source?
Dernière modification par pganier le 03 juin 2020, 09:05, modifié 8 fois.

bertrandg
male
Messages : 81
1er … Amiens (80000)

2e … Soissons (02200)

Bertrand

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Salut Pascal, :)

juste quelques petites choses et compléments :
Marie de MONSOY.
rue des Deux-Ecus, près de l’hôtel de Soissons, paroisse Sainte-Eustache.
François de MACHAULT.
président trésorier général de France en Picardie.
habile à se dire, porter et nommer seul(?) héritier. Je n'ai pas lu "seul"

Bonne journée à toi.
Christophe.

pganier
pganier
Messages : 4940
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Salut Christophe,

Où vois-tu "près de l’hôtel de Soissons". Ailleurs dans l'acte?

cdemaz
cdemaz
Messages : 2828
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Oui un peu plus loin dans l'acte, mais je ne sais plus où. c'est vue 120

Christophe.

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »