Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Jean Motelet (1600 à 1604)

nchantelou
female
Messages : 93
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

De nouvelles liasses d'inventaires sont soumises à la lecture et à l'analyse sagace du forum "Paléographie" : Inventaires de Me Jean Motelet (1600 à 1614)

Il s'agit de faire une analyse sommaire de liasses d'inventaires après décès de Paris, qui seront ensuite indexées sur Geneanet avec une copie aux Archives Nationales. Pour gagner du temps, le numéro de chaque première page est indiqué.

Toute personne intéressée par le projet ou simplement par cet exercice de paléographie est évidemment la bienvenue pour donner un coup de main !

Merci d'avance de votre collaboration !

nicole

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=36996
Inventaires de Jean Motelet - AN ET-LXXXIV-62 (1600-1604)

2 JD
7 JD

10 P
18 P

23 Ch
29 Ch

34 JD
40 JD

45 JD
51 JD
57 P
66 P

69 Ch
73 Ch
79 P
94 P
107
114
127
135
139
140
147
152
157
161
163
191
201
207
211
215
218
247
250
287
293
296
306
312
319
321
323
326
332
337
340
343

http://www.geneanet.org/archives/regist ... ion=173997
Inventaires de Jean Motelet - AN ET-LXXXIV-64 (1609-1611)

1
22
27
33
38
46
48
56
64
67
78
94
95
106
108
111
116
121
136
141
151
160
163
175
180
186
195
199
205
212
222
237
248
256
263
269
272
278
302
304
310
319
323
331

http://www.geneanet.org/archives/regist ... ion=173998
Inventaires de Jean Motelet - AN ET-LXXXIV-65 (1612-1614)

1
22
45
49
64
69
72
84
89
91
102
105
118
125
132
136
199
203
214
222
226
230
246
255
271
282
320
322
335
343
353
367
381
388

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
Allez, c'est partit. Les cartes sont distribuées.
Et, puisque, cette année, Noël tombe le 25 décembre, je ne manquerai pas de vous souhaiter un
Image
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
Essuyage de plâtres :

[62 - 2] 29 décembre 1600 – Inventaire dressé après le décès de défunte Jeanne MOYNART, veuve de feu Noël OLIER, sergent au bailliage de Chartres, à la requête de Geoffroy DROUART, maître plombier à Paris, demeurant rue Vannerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, au nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte, et en la présence de Jacquette OLIER, fille desdits défunts, habile à être héritière pour un tiers de ladite défunte sa mère, et en la présence aussi de noble homme Me Sylvestre Lenormand, substitut de Mr. le procureur du Roi au Châtelet de Paris, pour l’absence et à la conservation des droits de Guillaume OLLIER, concierge des prisons royales de Saintes et y demeurant et de Madeleine OLLIER sa sœur, aussi enfants desdits défunts et habiles à être héritiers chacun pour un tiers d’icelle défunte.
Les biens étant en une maison sise rue Tannerie en laquelle demeure ledit DROUART, dans une chambre que ladite défunte tenait à loyer.

[62 - 7] 16 octobre 1600 – Inventaire dressé après le décès de feue Nicole BETURNÉ, à la requête de son veuf Olivier TURMIER, maître artillier à Paris, y demeurant rue de la Coutellerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, et en la présence de Philippe GODEFFROY son gendre à cause de Geneviève TURMIER sa femme, fille dudit TURMIER et de ladite défunte.
(vue 9) contrat de mariage GODEFFROY – TURMIER ; feu Marin DUBEUSSET mari en premières noces de ladite Geneviève TURMIER.

Bon après-Noël ;)

Merci JP
JD

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5354
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir JD,

Pour tes deux analyses, les liens renvoient à des pages de la liasse 164 de Maître LENOIR
Cordialement
Jean Paul

pganier
pganier
Messages : 4940
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
jdp1 a écrit :
25 décembre 2019, 20:00
Et, puisque, cette année, Noël tombe le 25 décembre, je ne manquerai pas de vous souhaiter un
Hum, et c'est donc hier ou demain? :)

[62-10] 17 juillet 1600 - Inventaire après le décès de Marie de SOUY, à la requête d'honorable homme Gilles PERDUCAT, maître coutelier, bourgeois de Paris, demeurant rue Coutellerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, en la maison où pend pour enseigne La Flandre, tant en son nom que comme tuteur des enfants mineurs de lui et de ladite défunte jadis sa femme, et encore tuteur de Madeleine ROYER, fille mineure de défunt Claude ROYER et de ladite défunte en premières noces, et en la présence de Guillaume CROSNIER (qui signe CROSNYER), sergent à verge au Châtelet de Paris, au nom et comme subrogé tuteur desdits mineurs.

Je vois pour l'instant plutôt ROYNE que ROYER / ROYET...

Gilles! Qu'en penses-tu Christophe? https://www.geneanet.org/archives/registres/view/6669/1152

[62-18] 11 août 1600 - Inventaire après le décès de Julien BOULLANT, à la requête d'Antoine de LA RUELLE, tonnelier, demeurant à Paris, rue Vieille Tixéranderie, paroisse Saint-Gervais, au nom et comme tuteur de Marie BOULLANT, fille mineure dudit défunt et d'Anne FILLON, à présent accordée avec ledit de LA RUELLE, et à la requête aussi de ladite FILLON, et en la présence de Martin de LA PORTE, tonnelier, demeurant à Paris, rue Mortellerie, paroisse Saint-Gervais, subrogé tuteur de ladite mineure.
En une maison sise à Paris, rue Vannerie, où pend pour enseigne La Cigogne.
Dernière modification par pganier le 28 décembre 2019, 22:29, modifié 2 fois.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
pganier a écrit :
25 décembre 2019, 23:30
Je vois pour l'instant plutôt ROYNE que ROYER / ROYET...

Gilles! Qu'en penses-tu Christophe? https://www.geneanet.org/archives/registres/view/6669/1152
Salut Pascal ; pour Madeleine et Claude, je vois pour ma part plutôt ROYER... (compare la finale avec celle de "tuteur")

Bon après-après Noël (2019).
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous, :)

je lis pareillement ROYER.

Et effectivement, c'est Gilles sur un acte et Nicolas sur l'autre. Laissons aux descendants le soin de trancher, mais la Marie de SOUY, épouse PERDUCAT, dont on fait l'inventaire en 1601, ne peut pas être la Marie de SOUY, veuve PERDUCAT, qui est la requérante en 1645.

Belle et bonne journée.
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
Deux petits avant le couvre-feu :

[62 - 34] 11 mars 1600 – Inventaire dressé après le décès de feu Mathurin LE VERRIER, maître rôtisseur à Paris, à la requête de sa veuve Nicole DE MAY, demeurant rue et près la porte Saint-Jacques, paroisse Saint-Benoît, au nom et comme exécutrice de ses testament et ordonnance de dernière volonté, et suivant la permission de Mr. le prévôt de Paris ou son lieutenant civil, et en la présence de Jeanne GILLET, veuve de feu Adrien ANSERT, tisserand, demeurant à Paris au collège de ( ), légataire universelle dudit défunt.
Les biens étant montrés et enseignés par ladite veuve et par Marie ANSERT et Louise ANSERT, servantes.

[62 - 40] 10 mars 1600 – Inventaire dressé après le décès de feue Claire SERVAIS, veuve de défunt Jacques MOREAU, bourgeois de Paris, à la requête de leur fils Me Gabriel MOREAU, bourgeois de Paris, habile à se dire, porter et nommer héritier de ladite défunte sa mère.
Les biens étant en une maison sise rue des Lombards.
(vue 41) la défunte est décédée de la contagion
(vue 44) ladite défunte, Catherine SERVAIS veuve de feu Nicolas ROBIN et Marie REGNAULT femme de Pierre LESGUILLIER, héritières de défunte Denise LE SUEUR leur mère, veuve de feu Nicolas REGNAULT et auparavant de feu Pierre SERVAIS.

Bonne nuit et à demain.
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour les amis, :)

J'ai ce matin :

[62–23] Le lundi 10 juillet 1600 – Inventaire après le décès de noble femme Bonne HERVÉ. A la requête de son mari, noble homme maître Pierre DAUBONNE, conseiller du Roi et élu pour Sa Majesté à Valognes et demeurant à Paris, rue des Rosiers, paroisse Saint-Gervais, au nom et comme tuteur de Antoine DAUBONNE, leur fils mineur. Et en la présence de noble homme maître Antoine HERVÉ, secrétaire de la chambre du Roi, au nom et comme subrogé tuteur dudit mineur. Les biens étant en une chambre des appartenances d’une maison sise rue des Rosiers en laquelle ledit DAUBONNE est demeurant avec la mère de la défunte, et en laquelle icelle défunte serait décédée, montrés par ledit DAUBONNE et par Geneviève DUPRAT, veuve de maître Pierre HERVÉ, belle-mère dudit DAUBONNE.
Vue 27, cote 1 : 1596 – Contrat de mariage.

[62–29] Le jeudi 16 mars 1600 – Inventaire après le décès de honorable homme Pierre LAURENS (= LAURENT), maître plombier fontainier à Paris. A la requête de Anne CHERON, sa veuve demeurant rue Vieille Tixeranderie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, tant en son nom que comme exécutrice du testament du défunt. Et en la présence de Noël LEQUIN (signe Noël CAIN), maître orfèvre à Paris, demeurant sous la tournée du pont aux changeurs, au nom et comme père et tuteur naturel de Marguerite LEQUIN sa fille, légataire universel(le) dudit défunt. Les biens étant en la maison en laquelle le défunt est décédé, sise en ladite rue Tixeranderie, où pend pour enseigne le Vert Galant.

69 et 73 STP.
Merci.

Bonne journée.
Christophe.

pganier
pganier
Messages : 4940
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

[62-57] 2 novembre 1601 - Inventaire à la requête d'honorable femme Marie PEAN, femme séparée quant aux biens d'honorable homme Louis LE ROY, marchand, maître plumassier à Paris, demeurant sur le pont Notre-Dame, en la maison où pend pour enseigne Le Petit Écu, et en l'absence dudit LE ROY, en la présence d'honorable femme Marie du CROQ (qui signe Marie du CROCQ), veuve d'honorable homme Charles PEAN, bourgeois de Paris, mère de ladite Marie PEAN.

[62-66] 25 septembre 1601 - Inventaire après le décès de Guillaume MONTRY, maître savetier à Paris, à la requête de Jeanne TRINQUART, demeurant rue vieille Tixéranderie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, tant en son nom que comme tutrice de Gervais âgé de 10 ans ou environ, Nicole âgée de 12 ans ou environ, et Simon MONTRY âgé de 6 ans ou environ, enfants mineurs dudit défunt et d'elle, et habiles à se dire, porter et nommer héritiers d'icelui défunt leur père, et en la présence de Jacques CHOYNIER (qui signe Jacques CHOISNIER), maître sellier à Paris, subrogé tuteur desdits mineurs.

Un petit souci avec ce nom:

Bonne journée ;)
Pièces jointes
Jacques.jpg
Dernière modification par pganier le 27 décembre 2019, 11:27, modifié 3 fois.

cdemaz
cdemaz
Messages : 2830
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Pascal,

je lis Jacques CHOYNIER (qui signe Jacques CHOISNIER)

@+
Christophe.

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5354
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
pganier a écrit :
25 décembre 2019, 23:30
[62-10] 17 juillet 1600 - Inventaire après le décès de Marie de SOUY, à la requête d'honorable homme Gilles PERDUCAT, maître coutelier, bourgeois de Paris, demeurant rue Coutellerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, en la maison où pend pour enseigne La Flambe, tant en son nom que comme tuteur des enfants mineurs de lui et de ladite défunte jadis sa femme, et encore tuteur de Madeleine ROYER, fille mineure de défunt Claude ROYER et de ladite défunte en premières noces, et en la présence de Guillaume CROSNIER (qui signe CROSNYER), sergent à verge au Châtelet de Paris, au nom et comme subrogé tuteur desdits mineurs.
Bonsoir Pascal,
En y regardant de plus près,
Ci dessus l'enseigne est "La Flandre" et non La Flambe
Cordialement
Jean Paul

pganier
pganier
Messages : 4940
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Salut Jean-Paul,

Hé oui j'ai "oublié" de mettre ce mot en "à confirmer" :oops:
Le R peut-être se comprend, mais où est passé le D?
Est-ce que tu as d'autres occurrences pour que je tranche?..., puisque nos autres amis sont trop loins :(

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5354
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Non, je n'ai pas d'autre occurrence dans l'IAD, j'ai seulement que "la Flambe" semble bizarre pour une enseigne alors que "la Flandre" est attestée rue de la Coutellerie entre 1586 et 1638. Elle existait également rue de la Barillerie, mais sur la paroisse Saint Jacques de la Boucherie
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6430
pganier a écrit :
27 décembre 2019, 19:44
Le R peut-être se comprend, mais où est passé le D?
Si on veut lire "Flandre", il faut faire le découpage suivant :
Screenshot_2019-12-27 AN ET-LXXXIV-62 1600 - 1604 Paris (Paris, France) - Geneanet.png
Screenshot_2019-12-27 AN ET-LXXXIV-62 1600 - 1604 Paris (Paris, France) - Geneanet.png (34.72 Kio) Consulté 350 fois
C'est un peu tiré par les cheveux, sauf si on imagine une "correction à la volée". Sinon, évidemment, on lit spontanément Flambe. C'est pas lui qu'on appelait "le Flambeur" ?

Ça pourrait faire une nouvelle entrée, Jean-Paul (?)
JD

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »