Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Guillaume Herbin (1573 à 1589)

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
https://www.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=31023
Inventaires de Guillaume Herbin - AN ET-III-188 (1581)

4 JD
22 JD

30 JD
45 JD

52 JD
76 JD

83 P
108 P

117 P
125 P

128 Ch
136 Ch

142 Ch
156 Ch


Les deux premiers :

[188 – 1] 4 octobre 1580 – Inventaire dressé après le décès de feus Jean PINSON et Hilarie LE SAIGE , à la requête de Guillaume MONTOIS, maître savetier demeurant à Paris, au nom et comme tuteur de Nicole PINSON, fille mineure des défunts, et en la présence de Noël PINSON, oncle et subrogé tuteur de ladite Nicole.
Les biens étant en une salle basse et chambre au premier étage des appartenances d’une maison sise à Paris, rue du Vert-Bois.

[188 – 22] 7 janvier 1580 – Inventaire dressé après le décès de feue Rose CHAMPENOYS, à la requête de son veuf honorable homme Nicolas FLOC, huissier du Roi notre sire en sa chambre des comptes et trésor à Paris, tant en son nom que comme tuteur et curateur de leurs enfants mineurs François FLOC, Marie FLOC et Claude FLOC, et en la présence d’honorable homme Claude DULOT, marchand et bourgeois de Paris, subrogé tuteur desdits mineurs.
Les biens étant en une maison assise à Paris au chevet Saint-Jean, appelée la Maison du Pet-du-Diable.

Une enseigne originale pour l'ami Jean-Paul...
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Ensuite :

[188 – 30] 12 janvier 1581 – Inventaire dressé après le décès de feu Étienne GOUFFÉ, marchand mercier bourgeois de Paris, à la requête de sa veuve en dernières noce Jeanne DESPINAY, veuve en première noce de feu Pierre CRAMOISY le jeune, aussi mercier, tant en son nom que comme tutrice et curatrice de leurs enfants mineurs Marie GOUFFÉ, Catherine GOUFFÉ et Pierre GOUFFÉ, et du posthume dont ladite Jeanne DESPINAY est enceinte, et en la présence d’honorable homme Pierre GOUFFÉ, juré vendeur de vins bourgeois de Paris, oncle, subrogé tuteur desdits mineurs et posthume ; aussi en la présence d’honorable homme Philippe CRAMOISI, marchand de draps de soie bourgeois de Paris, subrogé tuteur d’Isabelle CRAMOISY et Denise CRAMOISY, enfants mineurs dudit défunt Pierre CRAMOISY le jeune et de ladite veuve.
Les biens étant en une maison assise à Paris, rue Saint-Denis, où pend pour enseigne l’Épinette.

[188 – 45] 2 mars 1581 – Inventaire dressé après le décès de défunte Gillette LEVESQUE, à la requête de son veuf François DE MOUSTIER, aide à mesurer de charbon, demeurant place de Grève, vis-à-vis de la place au Charbon, et en la présence d’Augustin GUIDON, aussi aide à mesurer de charbon, demeurant place de Grève, paroisse Saint-Gervais, héritier seul et pour le tout de la défunte, auparavant femme de feu Pierre GUIDON, père dudit Augustin GUIDON.
Les biens étant en une chambre au troisième étage d’une maison assise sur le bord de la rivière de Seine, vis-à-vis de la place au Charbon.

À bientôt.
JD

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

Voilà ceux-là:

[188-83] 3 mai 1581 - Inventaire après le décès de feu Antoine LALEMANT, maître bourrelier à Paris, à la requête d'honorable femme Claude FOUYER, tant en son nom que comme tutrice et curatrice d'Antoine LALEMENT, fils mineur d'ans dudit défunt et d'elle, et en la présence de Théodore ROUSSART, maître tailleur d'habits à Paris, à cause de Claude LALEMANT sa femme, héritière pour moitié dudit défunt son père, aussi en la présence de Pierre PICART, aussi maître bourrelier à Paris, subrogé tuteur dudit mineur.
En la maison où le défunt est décédé, rue Saint-Jean, joignant la grande arche de l'Hôtel de ville.

[188-108] 24 mai 1581 - Inventaire après le décès de Louis MOULIN, marchand, à la requête de Claude LE FEVRE, demeurant à Paris, rue de la Tannerie, paroisse Saint-Gervais, en la maison du Chapeau rouge, tant en son nom que comme tutrice de Bertrand MOULIN, fille mineur d'ans dudit défunt et d'elle, et en la présence d'honorable homme Bertrand LE FEVRE, marchand et bourgeois de Paris, subrogé tuteur dudit mineur.

Edit Anthony: une petite faute de frappe corrigée au passage :)

cdemaz
cdemaz
Messages : 2755
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir à tous,

128 et 136 STP.

Merci
Christophe.

cdemaz
cdemaz
Messages : 2755
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour les amis, :)

Nous voici revenu au calendrier Julien :

[188-128] Le lundi 4 septembre 1581 – Inventaire après le décès de Martin LECLERC, maître tireur d’or ( ?) à Paris. A la requête de Rose CARRE, sa veuve, en son nom, et honorable homme Jean LECLERC, marchand et bourgeois de Paris, au nom et comme tuteur et curateur de Rose LECLERC, fille mineure dudit défunt et d’elle. Et en la présence de Joseph LECLERC, aussi marchand et bourgeois de Paris, subrogé tuteur de ladite mineure. Les biens étant en une maison sise à Paris, au Ponceau, où est pour enseigne les trois Clous couronnés.

[188-136] Le jeudi 7 septembre 1581 – Inventaire après le décès de Michel THIBOUST, maître faiseur d’esteufs à Paris. A la requête de Marie MYNGART, sa veuve, tant en son nom que comme tutrice de Jean THIBOUST, âgé de 7 ans ou environ, fils mineur du défunt et d’elle. Et aussi à la requête de maître Ambroise THIBOUST, maître écrivain à Paris. Lesdits Ambroise et Jean THIBOUST, enfants et héritiers du défunt. Et en la présence de Macé NYON, marchand libraire, bourgeois de Paris, subrogé tuteur dudit mineur.

Allez, je m'occuperai des deux derniers.

Belle journée à vous.
Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Bonjour à vous,

[188 – 51] 13 mars 1581 – Inventaire dressé après le décès de feu noble homme Me Louis DESPORTES, notaire et secrétaire du Roi, avocat en la cour de parlement, à la requête de sa veuve noble femme Anne DUPOSTEAU, tant en son nom que comme tutrice et curatrice de leurs enfants mineurs Jeanne DESPORTES, âgée de dix-sept ans, Pierre DESPORTES, âgé de treize ans, Geneviève DESPORTES âgée de neuf à dix ans et Louise DESPORTES, âgée de six ans et demi, et encore ladite veuve héritière quant aux meubles de feu Louis DESPORTES, qui était aussi fils desdits défunt et veuve, décédé depuis le trépas dudit défunt, et en la présence de noble nomme Robert DANES, aussi notaire et secrétaire du Roi et greffier en sa chambre des comptes, subrogé tuteur desdits mineurs.
Les biens trouvés en la maison où demeurait ledit défunt, assise à Paris, rue Galliasse, autrement des Deux-Portes. Quelques meubles dans la maison et ferme de la Folie (vue 74)
(vue 62) livres
(vue 67) testament de Jeanne DESPORTES, femme de Me Mathieu DORY, élu pour le Roi à Treignel (10400 Traînel), sœur du défunt ; partage entre ledit défunt Me Louis DESPORTES, légataire de ladite défunte Jeanne DESPORTES sa sœur et Pierre RINEY (?) et Jacqueline RINEY (?), veuve de feu Me Mathieu DESPORTES, héritiers dudit défunt Me Mathieu DORY leur oncle.

[188 – 76] 21 mars 1581 – Inventaire dressé après le décès des défunts Noël JEHAN, sommelier de Madame la duchesse de Guise et Esther GOUSSART jadis sa femme, décédés de la maladie de peste, à la requête de Claude VOLLANT, maître chaussettier à Paris, demeurant rue Tixéranderie, au nom et comme tuteur et curateur de leurs enfants mineurs Étienne JEHAN et Mathurin JEHAN.
Les biens étant en la maison du Panier-Vert ; Jean GOUSSART, maître vitrier à Paris, ci-devant tuteur et curateur desdits mineurs et Nicolas DAVID, marchand demeurant près la place Maubert, à présent subrogé tuteur d’iceux mineurs ne sont venus ni comparus, ni autre pour eux, en la maison desdits défunts pour assister à cet inventaire.

Nous n'allons pas tarder à aller retrouver notre nouvel ami :? : Me Vachot (1583 - 1602), qui nous prouvera certainement qu'on a pas attendu le XVIIème siècle pour mal écrire ...
JD

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

Voudriez-vous vérifier ces dates svp ;)

[188-117] 6 juillet 1581 - Inventaire après le décès de défunts Guillaume GUYNET et de Jeanne TURPIN, à la requête de Pierre PESGLAULT, juré, mouleur de bois à Paris, tant en son nom à cause de Jeanne GUYNET sa femme, que comme tuteur et curateur de Claude et Françoise GUYNET, enfants mineurs d'ans des dits défunts, Nicolas NOBLET, maître chandelier en suif à Paris, à cause de Catherine GUYNET sa femme, et Claude CHARPENTIER, tailleur d'habits à Paris, à cause de Guillemette GUYNET sa femme, et encore pour et au nom et se faisant forts d'Antoine GUYNET, tous lesdits GUYNET enfants et héritiers desdits défunts.

[188-125] 19 juillet 1581 - Inventaire après le décès de Guillaume DALLON, vivant maître cordonnier à Paris, à la requête de Anne QUATREVAULT, sa veuve, demeurant à Paris, rue de la Tixéranderie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, où pend pour enseigne Le Ver galland, et en la présence de Jeanne LEROY, veuve de feu Antoine DALLON, mère dudit défunt, habile à se dire et porter héritier dudit défunt si bon lui semble à être.

Bonne soirée ;)

Merci JD, à bientôt!
Dernière modification par pganier le 05 juin 2018, 18:01, modifié 1 fois.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
pganier a écrit :
05 juin 2018, 17:14
Voudriez-vous vérifier ces dates svp ;)
D'accord avec toi pour les dates
pganier a écrit :
05 juin 2018, 17:14
[188-125] à la requête de ... QUATREVAULT, sa veuve,
Anne QUATREVAULT (compare avec l'initiale de Anthoine, ligne 5)

À bientôt ; tu peux commencer Vachot si tu veux ; sinon, je t'inscrirai dés que nous aurons terminé avec Herbin. ;)
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2755
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour les amis, :)

hou là là, j'ai souffert avec ces deux actes. Une seconde lecture avisée serait souhaitée. Merci d'avance. :?

[188-142] Le samedi 30 septembre 1581 – Inventaire après le décès de damoiselle Jeanne QUETIER, veuve de noble homme maître Nicolas de SAMBAULT, receveur des amendes de la ville de Paris. A la requête de noble et discrète personne maître François LE COURT, chantre chanoine et official à Paris, noble homme maître Louis LECOURT, conseiller et secrétaire du Roi et de la Reine de Navarre, tant en son nom que comme exécuteur du testament de la défunte, noble homme maître Martin LANGLOYS, avocat en parlement, au nom et comme procureur de noble maître Jean LANGLOYS, son père(?), conseiller(?) du Roi et avocat des causes du Parlement de Paris ; Antoine de SACQUESPÉE, sieur de Sélincourt et damoiselle Louise LE COCQ sa femme à cause d'elle(?), Michel de MELUN, écuyer sieur de Dannemois à cause de damoiselle(?) Françoise BAILLY sa femme, damoiselle Madeleine BELIN, veuve de Michel de LOUVIERS, écuyer, sieur de la Forest, en son nom, aussi de noble et discrète personne maître Jean HERNY, docteur en la faculté de théologie et curé de l'église Saint-Jean-en-Grève à Paris, exécuteur avec ledit sieur Louis LECOURT du testament de la défunte. Tous lesdits maître François LECOURT, Louis LECOURT, Jean LANGLOYS, Antoine de SACQUESPÉE à cause desdites femmes, Michel de MELUN à cause Madeleine BELIN, héritiers chacun pour un sixième de la défunte. Les biens étant en la maison sise à Paris, place de Grève.
Vue 153 : Charles de MENG (= de MUNG) dit la Ferté, neveu de la défunte.

[188-156] Le mardi 24 octobre 1581 – Inventaire après le décès de maître Jean MORARD, prêtre ministre(?) de l’hôpital du Saint-Esprit en grève à Paris. A la requête de discrète personne maître Michel MORARD, prêtre curé de Domont, maître Mathurin MENARD, aussi prêtre à présent ministre de l’hôpital du Saint-Esprit en Grève à Paris, et maître Guillaume BOUVET (ou BONNET), procureur dudit hôpital, au nom et comme exécuteurs du testament du défunt. Et en la présence de honorable homme Louis de CREIL, marchand et bourgeois de Paris, l’un des maîtres et gouverneurs en ledit l’hôpital, et de Barthélemy MORARD, laboureur à Villeneuve-le-Roi (aujourd’hui Villeneuve-les-Sablons, 60175), près Méru (60110), tant en son nom que comme procureur de Ferry BOURRYER, laboureur à Hénonville (60119), à cause de Marion MORARD sa femme, et de Perrette MORARD, veuve de Henri BELOMME( ?), demeurant à Ebouville (?), fort de procuration passée par devant notaires royaux au bailliage de Chaumont le 21 octobre 1581. Et de Marin HEQUET, boucher demeurant à Arronville (95810), à cause de Ferrye MORARD sa femme, et Robert PIEDET, marchand demeurant en la ville de Paris, rue Saint-Antoine, au nom et comme tuteur et curateur de Anne MORARD, fille mineure de feu François MORARD, maître bourrelier à Paris, et de Marie DELAVIGNE, jadis sa femme, à présent femme dudit PIEDET. Et encore tous les susdits Barthélemy MORARD HEQUET et PIEDET, se faisant forts de Guillaume MORARD, marchand demeurant audit Méru. Et encore ledit maître Michel MORARD et Barthélemy MORARD, se faisant forts des enfants de feu Florant MORARD et de Jeanne GRANGER. Tous les susdits MORARD et mineurs, héritier du défunt maître Jean MORARD. Les biens étant en une chambre étant en l’hôpital.

Belle et bonne journée à tous.
Merci à tous les deux pour vos précieuses indications ;)
L'union fait la force.

Christophe.
Dernière modification par cdemaz le 06 juin 2018, 19:02, modifié 7 fois.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
cdemaz a écrit :
06 juin 2018, 07:45
hou là là, j'ai souffert avec ces deux actes. Une seconde lecture avisée serait souhaitée. Merci d'avance. :?
Bonjour Christophe, et à tous.
Effectivement le 142 est vraiment épouvantable. J'aurais été incapable de lire plusieurs passages.
Avec un peu de chance, j'ai trouvé ceci :

- la défunte est dlle Jeanne QUETIER ; c'est sans doute la tante de Louise LE COCQ, qu'on trouve plus loin. Preuve (indirecte) pour le nom : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6397265m.image.r=Quetier.f389.hl
- pour quelques héritiers :
Me Martin LANGLOYS, avocat en la cour de Parlement, au nom et comme procureur de Jean LANGLOYS, … con… du Roi et avocat des causes du Parlement de Paris ; Antoine DE SACQUESPÉE, écuyer sieur de Selincourt et damoiselle Louise LE COCQ sa femme, à cause l’elle (…) Antoine DE SACQUESPÉE (...)

Par contre, impossible de faire mieux sur la profession du mari No.. DE SAMBAULT. Couple sans enfants, passé sous les radars ; on trouve des DE SAIMBAULT, parfois orthographiés DE SAINBAULT...

Pour l'autre, je propose Louis de CREIL, marchand et bourgeois de Paris, l’un des maîtres et gouverneurs en ledit hôpital (j'ai déjà trouvé "gouverneur" pour les hopitaux).

Vachot sera certainement une promenade de santé par rapport à cela :mrgreen:
JD


jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Exact ; tu as bien fait d'exhumer ces éléments.
Notre SAMBAULT était donc "receveur des amendes de la ville de Paris"...
JD

fampar
male
Messages : 15
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,
Le lien vers la liasse 188 en haut de cette page ne fonctionne pas (plus). Est il possible de la re aciver? Normalement l'adresse est celle ci :

https://www.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=31023
Merci et bonne journée

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Messages : 5192
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

C'est fait: j'ai modifié le lien dans le message de jdp1 du 4 juin 2018 10:25.

Amicalement,

Anthony
Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions


Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »