Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Michel de Felin (1536 à 1554)

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Salut JD
jdp1 a écrit :
22 août 2016, 10:17
C'est résolu apparemment.
Oui, l'équipe technique est passée par là, merci !  ;)

Image
Bien cordialement,

JF

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=30429
Inventaires de Michel de Felin - AN ET-III-45 (1536)

25 CH
85 JF
   
http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=30430 
inventaires de Michel de Felin - AN ET-III-46 (1537-1538)           
           
3 JF
7 JD
29 A
33 A

40 P
44 A
56 JD
109 P
111 CH
116
121
125
129
134
Bien cordialement,

JF

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Euh... Il y a toujours un souci avec les liens !  :'(
Bien cordialement,

JF

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Messages : 5192
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Et si "Magic" JD édite lui-même le message?

Je dois dire que l'assistance ne m'avait pas promis de miracles immédiats...

Alternative: trier les "faits" et "à faire".
Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
alachaud a écrit :
22 août 2016, 10:51
Alternative: trier les "faits" et "à faire".
Oui, mais en attendant il faudra aller chercher les liens sur la première page.  :(

Edit : comment as-tu fait pour rétablir les liens ?
Bien cordialement,

JF

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Messages : 5192
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
dumultien a écrit :
22 août 2016, 10:54
Edit : comment as-tu fait pour rétablir les liens ?
Il faut cliquer ici. Je me demande si ce n'est pas une nouveauté...
Pièces jointes

[L’extension «  » a été désactivée et ne peut plus être affichée.]

Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions

alachaud
alachaud
Modérateur bénévole
Messages : 5192
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Tant qu'à faire (promis, je m'arrête là pour aujourd'hui):

[46-29] 15 avril 1537 avant Pâques – Inventaire après le décès de feue Jeanne LORY, en son vivant veuve de feu Jean SIMON, vivant sergent à verges au Châtelet de Paris, demeurant en bas d’une maison sise à Paris rue Saint-Antoine, appartenant à la veuve de feu Pierre Pichon, vivant notaire au Châtelet, à la requête d’honorable homme Me Jean de LOUVANCOURT, notaire du Roi au Châtelet de Paris et greffier du bailliage du bois de Vincennes au nom et comme exécuteur du testament ou ordonnance de dernière volonté de la défunte, et comme tuteur et curateur de Jérôme LORY, fils mineur d’ans de feu Guillaume LORY, vivant marchand et bourgeois de Paris

[46-33] 19 mai 1537 – Inventaire après le décès de feue Isabeau de COURSELLES, jadis femme du premier requérant, à la requête et en présence de Philippe ABRAHAM, manouvrier, demeurant à Paris, rue des Rosiers, en son nom, et de vénérable et discrète personne Me Robert FOSSEY, au nom et comme exécuteur du testament ou ordonnance de dernière volonté de la défunte, et aussi en la présence de honorable homme Me Jean Nicolas, examinateur au Châtelet de Paris, qu’à la requête de noble homme Me François Goyet, conseiller et avocat du Roi au Châtelet

Dans l’inventaire des titres (vue 38):
- Jean BOULLON, jadis mari de défunte Isabeau de COURSELLES (item I)
- Frémin BOULLON, charpentier de la grande cognée, demeurant à Amiens et Agnès BOULLON, veuve de feu Jean PREVOST, vivant aussi dudit état à Paris, frère et sœur, héritiers seuls pour le tout de feu Jean BOULLON, leur frère, vivant bourrelier à Paris (item II)
- Inventaire faits des biens demeurés du décès de défunt Jean BOULLON, contenant 17 feuillets, écrit et signé Sarrazin et de Louvencourt (item IV)

Bonne journée à tous (malgré les problèmes techniques  :-[)

Anthony
Modérateur des forums Paléographie, Allemand, Latin et Autres Traductions

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Non, cette fonction existait déjà avant...

Mais en copiant simplement le lien dans le message, ça fonctionnait tout aussi bien !
Bien cordialement,

JF

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
dumultien a écrit :
22 août 2016, 11:03
Mais en copiant simplement le lien dans le message, ça fonctionnait tout aussi bien !
Pas toujours, JF.
JD

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
alachaud a écrit :
22 août 2016, 11:03
Tant qu'à faire (promis, je m'arrête là pour aujourd'hui):
C'est vrai qu'après Mathurin Périer, on se sent pousser des ailes !  ;D

Le complément :

[46-33] Charpentier de la grande cognée.

Et une remarque générale : il y a des formules vieillies qui étaient de vrais pléonasmes, et dont on peut se passer, comme « inventaire après décès de feu », « veuve de feu » ou « mineur d’ans ».

Bonne journée.  ;)
Bien cordialement,

JF

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
jdp1 a écrit :
22 août 2016, 11:09
Pas toujours, JF.
Ben en tout cas, ça a toujours bien fonctionné pour les liens internes jusqu'à ce matin.  ;)

Je n'utilisais la fonction "insérer un lien" que pour les liens provenant de l'extérieur (et encore pas toujours), ou pour transformer un lien trop long en texte cliquable.
Bien cordialement,

JF

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
[46-40] 14 juin 1537 - Inventaire après le décès de Marie SAUVAGE, à la requête de Jean RONDEL, son veuf, demeurant rue Saint-Paul, compagnon menuisier, demeurant à Paris, tant en son nom que comme exécuteur du testament et ordonnance de dernières volontés de ladite défunte, et encore comme tuteur et curateur seul et pour le tout de Jean RONDEL, fils mineur d'ans de lui et de la défunte, et en la présence de vénérable et discrète personne maître Jean LE ROUGE, prêtre prieur curé du Havre, diocèse de Rouen, oncle maternel dudit Jean RONDEL fils.

Bonne journée ;)

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
dumultien a écrit :
22 août 2016, 11:19
C'est vrai qu'après Mathurin Périer, on se sent pousser des ailes !  ;D
C'est vrai ; et en plus, on a vu qu'il était mouillé dans une affaire d'usurpation de noblesse... Chaud !

Voici un bel acte, écrit proprement, avec un maximum d'informations sur les familles :

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 430&page=7
[46 – 7] 4 avril 1537 – Inventaire dressé après le décès de feue Jeanne DUPRÉ, à la requête d’honorable personnes Nicolas GASTELLIER, marchand chandelier de suif, bourgeois de Paris, en son nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte, en son vivant veuve de feu Pierre GASTELLIER, vivant lui aussi marchand chandelier de suif, bourgeois de Paris, ses père et mère, de Guillaume GUERMEAU, pareillement marchand chandelier de suif, Guillaume PAJOT, dudit état, Jeanne GUERMEAU sa femme, Simon PAJOT semblablement dudit état et Jeanne GUERMEAU la jeune sa femme, lesdits Nicolas GASTELLIER, Guillaume GUERMEAU, Jeanne GUERMEAU l’aînée et Jeanne GUERMEAU la jeune habiles à être héritiers de la défunte, mère dudit Nicolas GASTELLIER et aïeule maternelle desdits Guillaume GUERMEAU, Jeanne GUERMEAU l’aînée et Jeanne GUERMEAU la jeune, et en la présence desdits Nicolas GASTELLIER, Guillaume GUERMEAU, Guillaume PAJOT, Jeanne GUERMEAU sa femme, Simon PAJOT et d’André LEGAY, dudit état, soi disant avoir été associé avec ladite défunte.
Les biens étant en une maison assise à Paris, au vieux cimetière Saint-Jean, en laquelle ladite défunte est allée de vie à trépas, montrés et enseignés par lesdits Nicolas GASTELLIER, André LEGAY et Jeanne GASTELLIER sa femme, fille d’icelui  Nicolas, demeurant en ladite maison.
Claude GUERMEAU, marchand huilier et chandelier de suif demeurant à Paris, rue Saint-Honoré et Marguerite JUMAULT sa femme, fille de feu Jacques JUMAULT et de Jeanne (DU PRÉ, d’après 27g), jadis sa femme, et lors femme dudit Pierre GASTELLIER (vue 23)
Jeanne JUMAULT (erreur probable d’après les autres titres) veuve de feu Jacques JUMAULT (vue 24g)
Louis BONOUVRIER, charcutier et Robine DUPRÉ sa femme, Isaac AUBRY chandelier de suif et Marguerite DU PRÉ sa femme, lesdites femmes filles de feu Guillaume DUPRÉ (vue 25g)
Feue Robine DUPRÉ en son vivant femme de Jean NEDES et avant femme dudit BONOUVRIER, et sœur de la défunte (vue 26d)
Lesdits Guillaume PAJOT et Jeanne GUERMEAU l’aînée sa femme, fille dudit défunt Claude GUERMEAU et de Marguerite JUMAULT sa femme, fille de ladite défunte et de feu Jacques JUMAULT son premier mari (vue 27g)
Nicolas GASTELLIER et Jacqueline ESGLAUX sa femme, veuve de feu Jean CRAMBOURG (vue 27)

A bientôt.
JD

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Uniquement quelques compléments à l'analyse de Pascal :

[46-40] Jean RONDEL était compagnon menuisier. – Diocèse de Rouen. Après hésitations, j’aurais aussi tendance à lire du Havre, ville alors nouvelle qui dépendait bien du diocèse de Rouen.

Rien à ajouter ni à retrancher de l'analyse de JD.

Bonne journée.  ;)

Bien cordialement,

JF

cdemaz
cdemaz
Messages : 2755
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir la compagnie,  ;)

Vous allez trop vite pour moi !  :D

Voici ma livraison :

[45-25] Le 29 novembre 1535 – Inventaire après le décès de Guillemette de THUMERY. A la requête de nobles personnes maître Jean BUDÉ, seigneur d’Yerres-le-Châtel (aujourd'hui Yerres, 91330), conseiller du Roi notre sire, trésorier et garde de ses chartes ; Guy BUDÉ, seigneur de Villiers-sur-Marne, notaire et secrétaire du Roi notre sire ; Nicole BUDÉ ; Louis BUDÉ l’aîné ; Louis BUDÉ le jeune ; Jacques et Dreux BUDÉ, en leurs noms. Lesdits Louis l’aîné, Louis le jeune, Jacques et Dreux BUDÉ, à présent majeurs, usant et jouissant de leurs droits. Et maître Etienne LEBLANC, conseiller du Roi notre sire, contrôleur général de son épargne, au nom et comme tuteur et curateur des enfants mineurs de lui et de feue noble damoiselle Catherine BUDÉ, jadis sa femme ; maître Jean COURTIN, conseiller du Roi et auditeur de ses comptes et damoiselle Madeleine BUDÉ, sa femme. Et encore dudit maître Jean BUDÉ au nom et comme tuteur onéraire, et de noble homme maître Guillaume BUDÉ, seigneur de Marly-en-France, conseiller du Roi, et maître des requêtes ordinaires de son hôtel, tuteur honoraire comme appert par acte judiciaire donné au châtelet de Paris le 14 novembre 1528, de damoiselle Françoise BUDÉ, fille mineure de feus nobles personnes maître Dreux BUDÉ, en son vivant seigneur desdits lieux d’Yerres et de Villiers-sur-Marne, conseiller du Roi, trésorier et garde de ses chartes et de damoiselle Guillemettte de THUMERY, jadis sa femme. Lesdits Jean, Guy, Nicole, Louis l’aîné, Louis le jeune, Jacques, Dreux, damoiselles Madeleine et Françoise BUDÉ, frères et sœurs et enfants dudit LEBLANC (Sic. Il faut lire plutôt BUDÉ), habiles à être héritiers si bon leur semble de la défunte. Les biens étant en un hôtel et appartenances à Paris, rue des Barres, appelé l’hôtel d’Yerres, où la défunte est décédée.
(les titres à partir de la vue 52, belle bibliothèque à partir de la vue 54)

Merci JF

Et je prends le 111.

Bonne soirée
Christophe.

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »