Répondre

"Aide à l'indexation des inventaires de Me Jean Demas (1628 à 1649)"

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir JD,

Une menue rectification en passant, au [208-31] : Bertrand DE CAUSSAN, vivant avocat en Parlement et ès conseils d’état et privé du Roi.

Bonne soirée.  ;)
Bien cordialement,

JF

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=17930
Inventaires de Jean Demas - AN ET-XXI-208 (1648-1649)

40 JF
64 JF

69 JD
100 JD

113 Pascal
119 JF
126 JF

137 Christophe
143 Christophe
157 Pascal
169 Pascal
192 JD
198 JD
204
228
234
240
268
278
295
304
308
316
333
Bien cordialement,

JF

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
jdp1 a écrit :
03 août 2016, 18:04
Bonnes vacances !
Tu pars en vacances ? Si oui, profites-en bien !  8)
Bien cordialement,

JF

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6334
Que nenni, cher ami.

Je réserve même les 2 suivants  ;)
JD

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
jdp1 a écrit :
03 août 2016, 22:07
Que nenni, cher ami.
Palsambleu !  ;D
Bien cordialement,

JF

pganier
pganier
Messages : 4915
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

Un petit en partant:

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 0&page=114

A la requête de Pierre HEDOIN (qui signe P. HEDOUYN), gantier et parfumeur de son altesse royale, demeurant à Paris, rue neuve Saint-Médéric, en la maison où est pour enseigne la Couette, au nom et comme légataire particulier et exécuteur testamentaire de défunte Marie CHARBONNIER, au jour de son décès fille majeure usant et jouissant de ses droits, et en la présence de sieur Jean BOUROT, marchand mercier à Paris, demeurant rue des Ménestriers, au nom et comme tuteur de Jean, Alexandre et Madeleine BOUROT, ses enfants mineurs et de défunte Madeleine CHARBONNIER, jadis sa femme, lesdits mineurs légataires universels et habiles à se dire héritiers de ladite défunte.
En une maison sise à Paris, rue Saint-Martin, où est pour enseigne l'Écharpe royale.

(Titres page 118)

A je ne sais quand ;)

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Pascal,

J'ai mis en forme d'analyse ta transcription :

[208-113] 2 août 1650 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 23 juillet 1650, de Marie CHARBONNIER, fille majeure usant et jouissant de ses droits, à la requête de Pierre HEDOIN (qui signe P. HEDOUYN), gantier et parfumeur de son altesse royale, demeurant à Paris, rue neuve Saint-Merry, en la maison où est pour enseigne la Civette, au nom et comme légataire particulier et exécuteur testamentaire de la défunte. En la présence de sieur Jean BOUROT, marchand mercier à Paris, y demeurant rue des Ménestriers, au nom et comme tuteur de Jean BOUROT, Alexandre BOUROT et Madeleine BOUROT, ses enfants mineurs et de défunte Madeleine CHARBONNIER, jadis sa femme, lesdits mineurs légataires universels et habiles à se dire héritiers de ladite défunte. En une maison sise à Paris, rue Saint-Martin, où est pour enseigne l'Écharpe royale. (Titres page 118).

Bonnes vacances !  ;)
Bien cordialement,

JF

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

Mes analyses, maintenant :

[208-40] 2 janvier 1651 – Inventaire dressé après les décès de Me Louis POURCEL, vivant notaire garde-notes du Roi au Châtelet de Paris, et de dame Marie MACAIRE, jadis sa femme et décédée sa veuve, demeurant en une maison où pend pour enseigne le Marteau de fer, rue aux Ours (vue 48), à la requête de Me Jacques POURCEL, praticien à Paris, Gabriel POURCEL et Marie POURCEL, émancipés d’âge, usant et jouissant de leurs droits sous l’autorité de Me Jean MACAIRE, prêtre habitué en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, leur curateur. Et encore à la requête dudit Me Jean MACAIRE, au nom et comme tuteur de Catherine POURCEL, âgée de 12 ans, d’Anne POURCEL, âgée de 10 ans, et de Françoise POURCEL, âgée de 5 ans ou environ, filles mineures desdits défunts. En la présence de François CHENU, marchand boucher, bourgeois de Paris, y demeurant rue et paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, au nom et comme subrogé tuteur desdits mineurs. Lesdits Jacques, Gabriel, Marie, Catherine, Anne et Françoise POURCEL, frères et sœurs, héritiers par bénéfice d’inventaire desdits défunts, et encore de Me François POURCEL, leur frère.
Me Claude POURCEL, notaire, père du défunt (vue 46).
François MACAIRE et Marie HEGUET, père et mère de la défunte (vue 46).
Marie PASSART, veuve de Me Claude POURCEL (vue 48).
Claude, Jean et Denis POURCEL, avocat en Parlement, frères du défunt (vue 48).
Charlotte POURCEL, sœur du défunt (vue 50) ; Geneviève POURCEL, épouse de Me Nicolas MORET, sœur du défunt (vue 50).

[208-64] 19 avril 1650 – Inventaire dressé après le décès, survenu à l’hôpital de la Charité le 26 novembre 1649, de Claude BELLIER, vivant maître tailleur d’habits à Paris, à la requête de Marie ROZART, sa veuve, demeurant à Paris, rue Montorgueil, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme tutrice élue par justice de Florence BELLIER, âgée de 4 ans et demi ou environ, fille mineure du défunt et d’elle. En la présence de Gabriel SAUVÉ, vigneron demeurant à Conflans-Sainte-Honorine (78700), oncle paternel et tuteur honoraire non comptable élu par justice de ladite mineure.
Jean BELLIER, frère du défunt (vue 67).

Bonne journée.  ;)
Bien cordialement,

JF

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6334
Bon, finalement, Pascal est parti en vacances à ma place !  >:(  8)

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 30&page=69
[208 – 69] 7 février 1650 – Inventaire dressé après le décès, advenu le 5 août 1649, de défunte Marie MUYSSON (alias MUISSON), à la requête de noble homme Me François MANDAT, seigneur des Pins, conseiller et médecin ordinaire du Roi, docteur régent en la faculté de médecine en l’université de Paris, y demeurant rue Neuve-Saint-François es Marais du Temple, en son nom et de son chef, à cause de la communauté qu’il a eue avec la défunte sa femme, et aussi à la requête et présence de Monsieur Me Godefroid HOEUFFT seigneur de Choisival (?) conseiller du Roi notre sire en sa coure de Parlement de Metz, et de dame Marie MANDAT son épouse, fille unique dudit sieur MANDAT et de ladite défunte damoiselle sa femme, ladite dame dudit sr. de Choisival suffisamment autorisée à l’effet des présentes seule habile à se dire, porter et nommer héritière de ladite défunte damoiselle sa mère.
Damoiselle Marie COURART veuve du sr. Jacques MUYSSON sieur du Thoillon (vue 79)
Jean MANDAT et Marie BRISSET père et mère dudit François MANDAT (vue 80) Roland BRISSET et Marie TARDIF sa femme (vue 80)
Galliot MANDAT le jeune frère dudit François MANDAT (vue 80)
Jacques MUYSSON, Philippe MUYSSON, Jonathan PETIT et Jeanne MUYSSON sa femme, Valentin COURART, Abraham LEDUCHAT et leurs femmes héritiers de Jacques MUYSSON et Marie COURART leurs père et mère (vue 81)
Madeleine MUYSSON sœur de la défunte (vue 82)
Henry MUYSSON beau-frère dudit François MANDAT (vue 98)
Autres biens étant au château des Pins (37370 Épeigné-sur-Dême, proche de Chemillé, qui a absorbé la commune des Pins en 1822) (vue 92)

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 0&page=100
[208 – 100] 16 novembre 1650 – Inventaire dressé après le décès, advenu le 29 octobre 1650, de feu Benoît BERERD, vivant maître maréchal à Paris, à la requête de sa veuve Anne CHARLOT, en son nom et comme exécutrice du testament et ordonnance de dernière volonté dudit défunt, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, et en la présence de Jean BERERD aussi maître maréchal à Paris, demeurant rue et paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois, proche la Chapelle-aux-Orfèvres, habile à se dire, porter et nommer héritier dudit défunt son frère et créancier particulier, et aussi en la présence de Noël JOIGNEAUX (alias JOUASNEAU, vue 112), marchand hôtelier à Paris, demeurant en ladite rue Saint-Antoine à l'Orme et paroisse Saint-Gervais, légataire universel dudit défunt, et de Rollin CHARLOT, boulanger demeurant à Fontenay sur le bois de Vincennes (94120 Fontenay-sous-Bois), étant de présent à Paris, aussi créancier dudit défunt son gendre.
Louise JOUASNEAU mère d’Anne CHARLOT (vue 105)
Jeanne BAUDOUIN première femme du défunt (vue 106)

Problème sur un mot dans le second !

A bientôt.
JD

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour JD
jdp1 a écrit :
04 août 2016, 15:36
Bon, finalement, Pascal est parti en vacances à ma place !  >:(  8)
Oui, c'est aussi ce que je me suis dit ce matin... Mais bon, je suis sûr qu'il t'enverra une carte postale, au moins tu n'auras pas tout perdu !  ;D

Image

En attendant, les compléments :

[208-69] Je lis aussi Choisival.

[208-100] En ladite rue Saint-Antoine, à l’orme et paroisse Saint-Gervais.

Image

Bonne fin de journée.  ;)
Bien cordialement,

JF

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6334
Mmmh c'est peut-etre bien celle-ci la carte postale des vacances (studieuses) de Pascal :
dumultien a écrit :
04 août 2016, 16:19

Image
Je l'avais pourtant déjà vu, cet orme !  ;) ;)
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2730
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir chers amis,  ;)

me voici de retour, aussi je vais reprendre tranquillement avec les 137 et  143.

Christophe.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6334
Salut à toi Christophe, bon retour sur le fil.

Comme tu le vois ci-dessus, tu prend la place que vient de laisser Pascal, qui fait une petite pause.

Amicalement,
JD

pganier
pganier
Messages : 4915
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir à tous, Christophe (aussi Quentin, et Anthony), ;)

Oui et non. J'ai dit que j'y allais, mais avec la tablette!
Et le créneau 8 h - 10 h c'est paléo: je veux bien les deux suivants (157, 169) :D


dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous, et notamment à Christophe qui nous revient des îles Tuamotu,

Ma contribution du jour :

[208-119] 24 mai 1650 – Inventaire dressé après les décès de Me François ASSADÉ, vivant procureur en Parlement, mort en septembre ou octobre 1649, et de Madeleine LETELLIER, jadis sa femme, morte en août 1649, demeurant ordinairement à Paris, rue Poitevine, paroisse Saint-André-des-Arts, à la requête de Me Etienne DELARUE, praticien au Palais, demeurant à Paris, rue Hautefeuille, paroisse Saint-Côme, au nom et comme tuteur élu par justice d’Antoine ASSADÉ, âgé de 17 ans ou environ, fils et seul héritier desdits défunts. En la présence de Me Simon VION, bourgeois de Paris, y demeurant rue Vieille-Draperie, paroisse Saint-Pierre-des-Arcis, subrogé tuteur élu par justice dudit mineur. Et aussi en la présence de Me Pierre BAUDOUIN (alias BAUDOUYN), procureur en Parlement, demeurant à Pars, rue Quincampoix, au nom et comme procureur de Marie BAUDOUIN, sa fille, veuve de Me Mathurin ALTON, vivant docteur en médecine en l’Université de Paris, tutrice de Jacques ALTON, fils mineur dudit défunt et d’elle, ledit mineur créancier desdits défunts ASSADÉ et sa femme. Les défunts, ayant quitté Paris au mois de juillet ou d’août 1649, s’étaient retirés en la ville d’Etampes, en la maison de Me Pierre ASSADÉ, leur fils, prieur de Saint-Martin dudit d’Etampes, où ils sont décédés.
Me Macé LETELLIER, procureur en Parlement et commis au greffe civil de ladite Cour, et Marie de SAINT-GERMAIN, sa veuve, père et mère de Madeleine LETELLIER, de Catherine LETELLIER, épouse de Me Pierre de SAINTE-BEUVE, huissier en Parlement, et de Claude LETELLIER, étudiant en théologie (vues 123-124).

[208-126] 10 mai 1650 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 20 avril 1650, de Samuel AUBERT, vivant marchand lapidaire, bourgeois de Paris, y demeurant rue et paroisse Saint-Eustache, à la requête de Samuel AUBERT, maître orfèvre à Paris, y demeurant rue Neuve-Saint-Louis, paroisse Saint-Barthélemy, en son nom et de son chef ; de Jean AUBERT et Jacques AUBERT, frères émancipés d’âge usant et jouissant de leurs biens et droits, demeurant avec ledit Samuel AUBERT, leur frère et curateur, et procédant sous son autorité ; de Mathurin DURY, architecte ordinaire du Roi, demeurant rue et paroisse Saint-Eustache, à cause de Marguerite AUBERT, sa femme ; et de Marie AUBERT, fille majeure usant et jouissant de ses biens et droits. Tous lesdits AUBERT, frères et sœurs, habiles à se dire et porter héritiers dudit défunt Samuel AUBERT et de défunte Marie GIRON, jadis sa femme, leurs père et mère.

Bonne journée.  ;)
Bien cordialement,

JF

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »