Répondre

"Aide à l'indexation des inventaires de Me Jean Demas (1628 à 1649)"

cdemaz
cdemaz
Messages : 2755
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour chers amis, et aussi aux anciens juillettistes  ;D

ma livraison :

[209-185] Le 31 juillet 1651 – Inventaire après le décès de Noël SORELLE (alias SOREL), marchand fripier, bourgeois de Paris. A la requête de sa veuve, Anne Elisabeth du CHESNE, tant en son nom, habile à accepter ou renoncer à la communauté, que comme tutrice de Jacques SOREL, âgé de 7 mois ou environ, et curatrice au posthume dont elle croit être enceinte. Ledit mineur habile aussi à accepter ou renoncer à la succession du défunt son père. Demeurant à Paris rue de la Chausseterie, paroisse Saint-Eustache. Comme aussi à la requête de honorable homme Vincent LE LABOUREUR, marchand fripier, bourgeois de Paris, y demeurant rue et paroisse susdite, au nom et comme tuteur de Elisabeth SOREL, âgée de 16 ans, Catherine SOREL, âgée de 12 ans, Marie SOREL, âgée de 10 ans, Jean SOREL, âgé de 7 ans et demi, et Claude SOREL, âgé de 6 ans et demi, mineurs du défunt et de défunte Marie CATHENOIX (alias CATHENOIS), jadis sa femme en premières noces. En la présence de honorable homme Charles GARNIER, tailleur et valet de chambre des filles de la Reine, demeurant à Paris rue des Poulies, paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, subrogé tuteur dudit Jacques SOREL, fils mineur du second lit, et de honorable homme Jacques LEQUOY, marchand bourgeois de Paris, y demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, subrogé tuteur des mineurs du premier lit. Iceux veuve SOREL, LABOUREUR, GARNIER et LEQUOY créés et élus auxdites charges de l’avis de parents et amis (sentence du châtelet de Paris du 29 juillet 1651). Les biens étant en une chambre, bouge, boutique et cave dépendant d’une maison qu’il tenait et occupait, dépendant d’une maison, sise à Paris, où est pour enseigne le Chat, dite rue de la Chausseterie, perçante et ayant issue sur la grande rue de la Friperie.

[209-198]
Le 12 août 1651 – Inventaire après le décès de Madeleine AUBRY, survenu en la ville de Joigny (89300) en 1650. A la requête de son mari Claude GARNIER, marchand de vin, bourgeois de Paris, demeurant rue de la Coutellerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, en la maison où est pour enseigne la Croix de Lorraine, tant en son nom que comme donataire mutuel et créancier de la défunte. Et en la présence d’Elisabeth AUBRY, veuve de feu maître François DELAHAYE, receveur des aides en l’élection de Crépy-en-Valois (60800), y demeurant, étant de présent logée place Maubert paroisse Saint-Etienne-du-Mont, habile à se dire et porter héritière de la défunte sa sœur.
(Vue 200 : mention du contrat de mariage GARNIER – AUBRY, du 28 avril 1635. Appert Claude AUBRY et Elisabeth BOURGOIN, sa femme, père et mère de ladite Madeleine AUBRY)
(Vue 201 : sentence arbitrale du 19 juillet 1649, Michel SAVARY, curateur de Marie AUBRY, et Marguerite AUBRY, veuve de Nicolas CHERON)
(vue 203 : sentence du 20 août 1642 entre ledit GARNIER d’une part et Elisabeth BOURGOIN, veuve de Claude AUBRY, et Marie et Catherine AUBRY, ses filles d’autre part.)

Pas mal de difficultés sur le premier, qui requiert correction et compléments pour les points d'interrogation, et les points de suspension. STP JF.  :-[
L'indexation pré-existante est semble-t-il erronée.

Merci JF

A bientôt sur l'autre fil.  ;)
Christophe

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Salut Christophe,

Les compléments :

[209-185] Y demeurant rue et paroisse susdites. – Créés et élus auxdites charges de l’avis des parents et amis. – le Chat : oui. – Dite rue de la Chausseterie, perçante et ayant issue sur la grande rue de la Friperie.

[209-198] Veuve de Me François DELAHAYE, receveur des aides.

Bonne fin de journée.  ;)
Bien cordialement,

JF

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=17931
Inventaires de Jean Demas - AN ET-XXI-209 (1651)

234 JF
255 JF
Bien cordialement,

JF

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
cdemaz a écrit :
08 août 2016, 15:11
[209-198]
Bonjour Christophe,

Aubry, Bourgoin, Delahaye... j'aurais bien voulu tomber sur cet acte!

Joyeux retour ;)

dumultien
dumultien
Messages : 14294
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

Suite et fin :

[209-234] 13 juillet 1651 – Inventaire des titres et papiers de la succession de Mathieu BERNARD de Montdebize, écuyer, vivant conseiller du Roi, receveur et payeur des rentes assignées sur les trois millions des gabelles, à la requête de dame Angélique BOUER, sa veuve, demeurant à Paris, rue de Jouy, paroisse Saint-Paul, tant en son nom comme créancière du défunt pour ses dot, douaire, conventions matrimoniales et reprises de ses propres attendu la renonciation qu’elle a faite à la communauté d’entre ledit défunt et elle, et encore au nom et comme exécutrice du testament et ordonnance de dernières volontés dudit défunt. Encore à la requête de Jacques du BUISSON, écuyer, héritier par bénéfice d’inventaire avec messire François BERNARD, chevalier seigneur de Montdebize, lieutenant d’une compagnie au régiment des gardes du Roi, dudit défunt. En la présence de dame Renée de MESMES (qui signe de MESME), femme de messire Antoine de CHAMPLEMY, chevalier seigneur de Lardy, conseiller et maître d’hôtel du Roi, créancière dudit défunt, de Me Pasquier de VERT, procureur au Châtelet de Paris, au nom et comme procureur de dame Marguerite BOUER, femme autorisée par justice au refus de Me Jean SARAZIN, conseiller du Roi en ses Conseils et intendant des maison et finances de monseigneur le prince de Conti, aussi créancière dudit défunt. Et encore en la présence de noble homme Me Germain Soufflot, avocat en Parlement et substitut du procureur du Roi au Châtelet de Paris, appelé pour l’absence dudit sieur de Montdebize, des autres présomptifs héritiers et des autres créanciers dudit défunt, et de Me Pierre FRANÇOIS, procureur au Châtelet de Paris, créancier dudit défunt et se faisant fort de Jean LEGRAS et Claude LEGRAS, écuyers, aussi créanciers dudit défunt. Certains des papiers à inventorier se trouvaient dans une cassette remise par damoiselle Renée BERNARD, veuve de Nicolas du BUISSON, écuyer, vivant conseiller du Roi, auditeur en sa Chambre des comptes, audit sieur Jacques du BUISSON, son fils.
Défunte madame [BOUER] des FONTAINES, mère de la veuve, et défunt sieur des FONTAINES, son frère (vue 253).

[209-255] 4 juillet 1651 – Inventaire dressé après le décès, survenu le 20 juin 1651, de messire Jean GUERIN, vivant conseiller du Roi en ses Conseils et en sa Cour des aides, à la requête de dame Marie PLASTRIER, sa veuve, demeurant à Paris, rue Tiquetonne, paroisse Saint-Eustache, tant en son nom que comme donataire mutuelle du défunt, et encore comme exécutrice de son testament et ordonnance de dernières volontés. Aussi à la requête d’Etienne PONCET, écuyer, lieutenant des gardes du corps suisses de S.A.R. monseigneur le duc d’Orléans, demeurant à Saint-Germain-des-Prés, grande rue de Vaugirard, paroisse Saint-Sulpice, de Jean Jacques PONCET, son frère, aussi écuyer, demeurant à Paris, rue des Deux-Portes, paroisse Saint-Benoît, de Denis de HERMANT, seigneur de Souville, et dame Jeanne PONCET, sa femme, demeurant en ladite rue des Deux-Portes, de noble homme Me Laurent du RIDEAU (qui signe RIDEO), avocat en Parlement, demeurant à Paris, mêmes rue et paroisse, à cause de damoiselle Marguerite PONCET, sa femme, tous habiles à succéder ab intestat audit défunt, leur oncle. Et encore en la présence de noble homme Me Germain Soufflot, conseiller du Roi et premier substitut du procureur du Roi au Châtelet de Paris, appelé pour l’absence de noble homme Nicolas PALIERNE, conseiller du Roi, président et trésorier de France au bureau des finances à Moulins, et dame Françoise PONCET, son épouse, de damoiselle Madeleine PONCET, fille majeure usant et jouissant de ses droits, de Denis PONCET, écuyer, émancipé d’âge, de Me Jean VACHER, conseiller trésorier général des ponts-et-chaussées de France, et damoiselle Claude NEZEREAU, sa femme, tuteurs conjointement des enfants mineurs de défunt noble homme Me Etienne GUERIN, vivant aussi conseiller du Roi et trésorier général des ponts-et-chaussées de France, et de ladite NEZEREAU, tous aussi présomptifs héritiers dudit défunt Jean GUERIN.
Défunts Me Etienne GUERIN, vivant conseiller du Roi et maître ordinaire en sa Chambre des comptes de Normandie, et damoiselle Jeanne GOBELIN, sa femme, père et mère dudit défunt, de Me Etienne GUERIN et de damoiselle Marguerite GUERIN, épouse de Me Pierre PONCET (vue 269).
L’inventaire a été dressé en la maison de Paris, ainsi que dans une autre maison sise à Rosny, dont moitié appartient à la communauté d’entre ledit défunt et sa veuve, et l’autre moitié au sieur PLASTRIER.

Bonne journée.  ;)
Bien cordialement,

JF

leamarthe
leamarthe
Messages : 606
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir l'atelier, Bonne Année à tous!  :)
Allez j'attaque Demas. 

http://www.geneanet.org/forum/?topic=537387.0

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »