Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Simon I Charlet (1636-1638)

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=29078
Inventaires de Simon I Charlet - AN ET-IV-115 (1636-1637)   

254 JD
266 JD
328 JD
334 Pascal
338 Pascal

341 JD
354 JD

359 Pascal
364 Pascal

372 JD
376 JD

408 Pascal
412 Pascal

455 JD
468 JD
473 Pascal
476 Pascal
482
504
542
547
561

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Hé bien voilà le 338:

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=338
[115-338] 2 juillet 1637 - Inventaire après le décès de Jeanne MITAYE, à la requête de Jean TASTE (qui signe Jean TATE), son mari, brodeur à Paris, y demeurant rue Darnetal, à l'enseigne du Pot d'Etain, paroisse Saint-Laurent, tant en son nom à cause de la communauté de biens entre lui et ladite défunte, jadis sa femme, que comme tuteur naturel de Pierre, Marie et Louis TASTE, enfants mineurs de lui et de ladite défunte, en la présence de Pierre LE DOYEN, maître tonnelier à Paris, y demeurant rue de la Croix, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, oncle maternel desdits mineurs à cause de Marie MITAYE, sa femme.

Je ne trouve pas la rue, ayant cherché avec les combinaisons DU/DAR/DAU ou encore D'...

Edit Anthony: C'est la rue Darnetal (aujourd'hui rue Greneta: http://www.paris-pittoresque.com/rues/112.htm)

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Bonsoir chers amis.

Je livre mes deux premiers, vu qu'il y a déjà pas mal de travail :

ici
[115 – 254] 31 mars 1637 - Inventaire dressé après le décès de défunt Pierre JALOUREAU, vivant vinaigrier à Paris, y demeurant en la maison du requérant, à la requête d'honorable homme Roland MILLOT (signe MILOT), maître peintre et bourgeois de Paris, y demeurant, rue du Coq, paroisse Saint-Jean-en-Grève, au nom et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volonté du défunt, et en la présence de Jacques MASSON, maître boulanger, demeurant ès faubourgs Saint-Jacques, tuteur de Marie JALOUREAU, fille mineure dudit défunt JALOUREAU et de Marie MASSON, jadis sa femme en premières noces, et aïeul maternel d'icelle mineure, de Fiacre CAILLART (signe CAILLAT), aussi maître vinaigrier à Paris, subrogé tuteur d'icelle mineure, et aussi en la présence de Perrette BINET, veuve de feu Pierre HELYE, vivant cordonnier demeurant à Maigny sur Marle, tutrice de Pierre JALOUREAU, fils mineur dudit défunt JALOUREAU et de défunte Anne HELYE, jadis sa femme en secondes noces, aïeule maternelle à cause de la dite défunte Anne HELYE sa fille, et encore en la présence de Maître Etienne LECLERC, crieur des guerres (?) subrogé tuteur desdits mineurs par acte donné au Châtelet de Paris du jourd'hui, lesdits Marie et Pierre JALOUREAU, frère et sœur, présomptifs héritiers du défunt Pierre JALOUREAU leur père.
(vue 262 : contrat de mariage d'entre ledit défunt JALOUREAU et ladite défunte Marie MASSON, passé par devant Herbin et Grandrye, le 12 mai 1622)
(vue 263 : contrat de mariage d'entre ledit défunt JALOUREAU et Anne HELYE, passé par devant Motelet et Grandrye, le 25 avril 1628)

Edit Anthony: Vu et corrigé, mais que d'incertitudes:
Ne serait-ce pas Fiacre CAILLART?
Je propose Perrette BINET (on voit en effet un point qui traîne quelque part) au lieu de BRUET.
Le Ma(i)gny sur Marle (Marne) m'embête bien... Serait-ce Magny-le-Hongre?
Je ne saisis pas non plus la profession d'Etienne LECLERC
Enfin, la SIV s'est trompé de cote (ET-VI-115 au lieu de ET-IV-115): https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/ir/visionneuseUD.action?udId=c1p6sx9dmnzn-mebedvhxxf3j&formCaller=GENERALISTE&irId=FRAN_IR_041205



[115 – 266] 6 juillet 1637 - Inventaire dressé après le décès de feu Maître Jean DE SERMOYSE (alias DE SERMOISE, DE SERMOIZE), vivant fermier des Aides de l'élection de Clermont-en-Beauvaisis (60600), à la requête de sa veuve Anne VERNIER, demeurant à Paris rue Saint-Martin en la maison où pend pour enseigne la Nasse, paroisse Saint-Laurent, et aussi à la requête de Pierre POIVRE, huissier demeurant audit Clermont , Florent DE BETHANCOURT (signe DEBETHENCOURT), aide chevaucheur de l'écurie du Roi, demeurant à Pont-Sainte-Maxence (60700) et Jean MAUCLERC (alias MAUCLERCQ, vue 327), maître charpentier demeurant audit lieu, et de Claude DE MARLE, marchand demeurant audit -Sainte-Maxence, au nom et comme procureur d'honorable femme Catherine OIDIN (alias OUEDIN, vue 325), veuve de feu François DE SERMOYSE (vue 327 : POIVRE, DE BETHANCOURT, MAUCLERC et DE MARLE gendres de Catherine OIDIN), vivant marchand demeurant à Pont-Sainte-Maxence, habile à être héritière quant aux meubles, acquêts et conquêts, immeubles, dudit défunt Maître Jean DE SERMOYSE, son fils, d'elle fondé de procuration passée par devant Lasnier (signe Lasnyer), notaire audit Pont, le 4 juillet 1637, attachée à la présente (vue 327) pour y avoir recours, et assistés de Maître Claude Alleaume, procureur au Châtelet de Paris, leur procureur, en la présence de Maître Renault DE GAUMONT, fermier desdites Aides de ladite élection de Clermont et associé par moitié avec ledit défunt DE SERMOYSE en ladite ferme des aides, huitième et vingtième et anciens subsides dépendant d'icelle élection de Clermont, et encore par moitié des cinq sols nouveaux à prendre pour chacun muid de vin d'entrée en ladite élection, demeurant à Paris, rue des Deux-Portes, paroisse Saint-Sauveur, assisté de Maître François Langlois, procureur audit Châtelet son procureur, Maître Guichard FEUILLOIE, receveur des aides en l'élection de Paris, assisté dudit Langlois, et encore ledit Langlois procureur et ayant charge de Maître François CHANDONNAY, fermier général des Aides de France, de Maître Monsieur Dreux HENNEQUIN, abbé de Bernay, conseiller du Roi en sa cour de Parlement, de Maître Denis FEYDEAU, sire de Brou, et de dame [Elisabeth] HENNEQUIN veuve de feu Maître LE FERON, maître des comptes, Maître Germain Doulcet, procureur au Châtelet, procureur et ayant charge de René LOISEL , sieur de Coupperie (?), maître Michel Desponty, procureur audit Châtelet et procureur de Simon SECQUEVILLE, marchand apothicaire et épicier à Paris, de damoiselle Elizabeth MESMIN, femme séparée de biens d'avec noble homme Philippe GUERIN, conseiller secrétaire du Roi et de ses finances, et de noble homme Maître Pierre DESPONTY conseiller du Roi, receveur des aides et tailles en ladite élection de Clermont, et aussi en la présence de Maître Edme TARTARIN, bourgeois de Paris, tant pour lui que pour Maître Roullin ROBERT coobligé avec ledit feu SERMOYSE aux revenus des aides des élections d'Epernay, Crépy-en-Valois, Clermont, Langres et Chaumont (52000), de Maître Antoine VERNIER receveur des Aides de l'élection de Troyes, tant en son nom que comme procureur et ayant charge de Edme PATIGNY, sergent royal audit Troyes, et de Madeleine VERNIER sa femme, de Maître (blanc) procureur et ayant charge de Maître Noël DE PARIS, fermier général des Cinq Grosses Fermes de France, et de Maître Philippe Barbier, procureur audit Châtelet et procureur de Maître Henry DALLVILLIERS, receveur des aides en l'élection de Paris, tous créanciers dudit défunt Maître Jean DE SERMOYSE, et pour la conservation des droits de qui il appartiendra.
Les biens montrés et enseignés par ladite veuve et par Nicole PIRONET sa nièce.
(vue 324 : contrat de mariage d'entre ladite Anne VERNIER veuve et le défunt passé par devant Le Semelier et Demas le 11 juillet 1623)

Edit Anthony: Pfffiou, ça en fait des procureurs... Bravo JD, j'aurais vite abandonné ce numéro :)
Le nom n'est-il pas plutôt orthographié SERMOYSE?
Je serais tenté de lire aussi "aultres subsides", mais je ne lis pas vraiment le mot >> Il s'agit d'"antiens subsides" selon Nicolas
Un doute pour le sieur de la Coupperie, PATIGNY, le nom du procureur de Noël de PARIS et le procurateur de Philippe Barbier.

Bon courage  :-[
Pièces jointes
254 (1).jpg
254 (2).jpg
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Bonjour à tous.

@ Pascal : j'avais regardé ton 115-221, et j'avais noté une info supplémentaire sur la parentèle :
(vue 234 : contrat ; défunte Jacqueline COURTOIS, femme en premières noces de Philippe MEIGNAN, mère et père du défunt).

De mon côté, voici le dernier :
http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=328
[115 – 328] 6 juillet 1637 - Inventaire dressé après le décès de feue Simone MARCOU, au jour de son décès, fille usant et jouissant de ses biens et droits, à la requête d'honorable homme Louis HEMON, marchand maître apothicaire et épicier, bourgeois de Paris, demeurant Marais du Temple, rue de Poitou, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, Catherine HEMON, veuve de feu Jacques RIGAULT, vivant marchand, bourgeois de Paris, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, et Simone HEMON, veuve de feu Jérôme DURAN, vivant maître chapelier à Paris, demeurant rue Place-aux-Veaux, paroisse Saint-Jacques-de-la-Boucherie, habiles à se dire et porter héritiers de la défunte, leur cousine germaine.
Les biens étant en une maison sise à Paris rue Jean-de-l'Épine, où soulait pendre pour enseigne l'Image Saint-Michel.
(vue 333 : bail judiciaire du 15 février 1631 ; défunt Maître Philippe MARCOU, frère de la défunte, vivant commis au greffe des requêtes du Palais)

Edit Anthony: Vu et reformulé / corrigé

Marque-moi encore pour les 2 suivants STP :
341
354

Amicalement
JD

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour JD ;)

Je propose ceci:

(vue 234) Bail du 11 décembre 1630 contenant ledit défunt MEIGNAN seul héritier de défunte Jacqueline COURTOIS, sa mère, femme en premières noces de Philippe MEIGNAN, et

Je ne vois pas bien l'autre protagoniste: un Louis ..., marchand maréchal?

Edit Anthony:
(vue 234) Bail du 11 décembre 1630 contenant ledit défunt MEIGNAN seul héritier de défunte Jacqueline COURTOIS, sa mère, femme en premières noces de Philippe MEIGNAN, et en secondes de Louis VIVERS, marchand maréchal demeurant à Bonneuil (95500).

J'ai du mal à lire les noms de lieux ici.

EDIT Pascal: J'aurais bien dit pour le premier que Bouesse (36) était un peu loin, mais il se trouve qu'il y a aussi Bonneil (36) !

Edit Anthony:
Pas mal comme proposition Pascal! Mais Bouesse étant un village paumé, je doute qu'il y ait eu un tabellion y officiant. Je viens de trouver et c'est en fait Gonesse et Bonneuil-en-France dans le Val-d'Oise.
Pièces jointes
234.jpg

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
jdp1 a écrit :
05 avril 2016, 21:30
Bravo JD, j'aurais vite abandonné ce numéro :)
Merci Anthony ; j'ai failli aussi jeter l'éponge.
jdp1 a écrit :
05 avril 2016, 21:30
aïeul (?) des g... subrogé t

Ne serait-ce pas Fiacre CAILLART?

Le Ma(i)gny sur Marle (Marne) m'embête bien... Serait-ce Magny-le-Hongre?
Je me demande si, au lieu de "aïeul", ce ne serait pas plutôt "aide" ; comme dans le suivant, "aide chevaucheur" ; je ne vois pas de qui il pourrait être l'aïeul.
Marle/Marne ; déjà relevé ? Si oui, Magny-le-Hongre serait le meilleur candidat.

Pour Cailla(r)t, effectivement j'ai simplifié le problème ; dans le texte, c'est probablement Caillart,, mais il signe Caillat ... (je sais, il faut pas, c'est pas bien  :-[ )
jdp1 a écrit :
05 avril 2016, 21:30
Le nom n'est-il pas plutôt orthographié SERMOYSE?
Bien difficile de lire le nom sous la plume du rédacteur principal. En fait, le S est peu visible ; je lirais surtout SERMOYE.Le second clerc écrit bien SERMOISE, et, page 327, le notaire écrit SERMOIZE.

A bientôt ... pour de nouvelles aventures !  ;D
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Edition du soir :

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=341
[115 – 341] 27 mai 1637 - Inventaire dressé après le décès de feu Sébastien HUSSON, vivant maître tailleur d'habits à Paris, y demeurant au cimetière Saint-Jean, paroisse Saint-Paul, à la requête de sa veuve Madeleine ANCELET, tant en son nom à cause de la communauté qu'elle a eue avec ledit défunt HUSSON que comme tutrice de Sébastien HUSSON, Pierre HUSSON et Jeanne HUSSON, enfants mineurs dudit défunt et d'elle, et en la présence de Jean DU MONT, maître tailleur d'habits à Paris, y demeurant rue Couture-Sainte-Catherine, paroisse dudit Saint-Paul, cousin et subrogé tuteur desdits mineurs créé par acte donné au Châtelet de Paris le 22 mai 1637, lesdits mineurs héritiers dudit défunt leur père et à la conservation des droits de qui il appartiendra.
(vue 349 : contrat de mariage d'entre ledit défunt et ladite Madeleine ANCELET par devant Groyn et Levoyer, le 16 mai 1627 ; ledit HUSSON natif du pays de Lorraine, évêché de Verdun)

Edit Anthony: Vu

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=354
[115 – 354] 31 octobre 1637 - Inventaire dressé après le décès de Philippe OUDINEAU, vivant juré courtier de vins à Paris, à la requête de Marie GERVAIS, veuve de feu Nicolas BOURSAULT, vivant laboureur demeurant à Nantes, elle demeurant à Paris rue de la Verrerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, donataire universelle du défunt.
Les biens étant en une chambre que le défunt occupait en ladite rue de la Verrerie.

Edit Anthony: Vu

Bonne soirée.
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Bonjour Pascal ; inscris-moi pour les 2 suivants stp.

372
376

Merci et bonne journée.
JD

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous ;)

Un café plus tard, voici la livraison du matin, avec un doute sur un prénom:

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=359
[115-359] 24 octobre 1637 - Inventaire après le décès de feu Didier COUSTURIER, vivant maître tisserand en toile à Paris, à la requête de Catherine LUBIN, sa veuve, demeurant en une maison où pend pour enseigne le Pied de Biche, rue des Filles-Dieu, paroisse Saint-Sauveur, créancière dudit défunt et ayant renoncé à la communauté de biens d'entre ledit défunt et elle, tutrice de Jeanne COUSTURIER, fille mineure d'ans dudit défunt et d'elle, et en la présence de François ROGER, maître tisserand à Paris, subrogé tuteur d'icelle mineure, et pour la conservation des droits de qui il appartiendra.
(Page 362) Contrat de mariage entre COUSTURIER x LUBIN, le 24 avril 1621, devant Huart et Charlet, notaires.

Edit Anthony: Vu et corrigé. Pas évident de lire Charlet comme l'auteur du CM, mais c'est bien lui après vérification de son répertoire pour l'année 1621.

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=364
[115-364] 8 octobre 1637 - Inventaire après le décès de feu Robert CAMBERT, maître fourbisseur et garnisseur d'épées à Paris, à la requête d'Antoinette DORÉ, sa veuve, demeurant au carrefour Guillory, paroisse Saint-Médéric, tant en son nom à cause de la communauté de biens d'entre ledit défunt et elle, qu'elle pourra ci-après accepter ou la répudier si elle trouve que bon soit, que comme tutrice de Jean et Catherine CAMBERT, enfants mineurs dudit défunt et d'elle, et en la présence de Jean PELAULT (qui signe Jehan PELOT), maître bourrelier à Paris, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, pour le paternel et subrogé tuteur desdits mineurs à cause de Claude CAMBERT, sa femme, lesdits mineurs habiles à se dire et porter héritiers dudit défunt leur père, et pour la conservation des droits de qui il appartiendra.

Edit Anthony: Vu et corrigé
Pièces jointes
2016-04-07_09h59_03.jpg

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=408
[115-408] 4 septembre 1637 - Inventaire après le décès de défunte Bénigne SEVESTRE, à la requête d'Eustache SCELLÉ (qui signe SELLÉ), son mari, compagnon rôtisseur à Paris, y demeurant, en une chambre avec Bertrand SCELLÉ, son frère, rue de la Vannerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, tant en son nom que comme tuteur d'Angélique SCELLÉ, fille mineure de lui et de la défunte, jadis sa femme, en la présence de Bonaventure SEVESTRE, aussi compagnon rôtisseur à Paris, y demeurant sous l'arche de l'hôtel de cette ville, oncle maternel et subrogé tuteur de ladite mineure, icelle mineure habile à être héritière de ladite défunte sa mère.
(Page 410) Contrat de mariage entre SELLÉ x SEVESTRE, le 6 octobre 1623, devant Moufle et Cuvillier, notaires.

Edit Anthony: Vu et corrigé

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=412
[115-412] 12 août 1637 - Inventaire après le décès de Denise HACQUETIN, à la requête d'honorable homme Jacques DARQUES, marchand pelletier à Paris, y demeurant rue de la Vieille-Cordonnerie, paroisse Sainte-Opportune, en une maison où est pour enseigne l'Écu de France, tant en son nom à cause de la communauté qu'il a eue avec ladite défunte, jadis sa femme, que comme tuteur de Jeanne, Marie, Jacques, Raoul et Madeleine DARQUES, enfants mineurs de lui et de la défunte, et en la présence d'honorable homme François BOUSSINGAULT, marchand de vins bourgeois de Paris, et l'un des vingt-cinq marchands privilégiés suivant la Cour, demeurant rue de Beaubourg, paroisse Saint-Médéric, à l'image Saint Roch, oncle maternel desdits mineurs à cause de feue Jeanne HACQUETIN, jadis sa femme, lesdits mineurs héritiers de ladite défunte leur mère, et pour la conservation des droits de qui il appartiendra.
(Page 439) Contrat de mariage DARQUES x HACQUETIN, le 17 novembre 1624, devant Ménard et Blosse, notaires.
(Page 449) Louis HANOT, marchand bourgeois de Paris et Denis DARQUES, sa femme, fille dudit Jacques DARQUES et de Madeleine JULLIEN, jadis sa femme
(Page 454) Contrat de mariage Jean BASTIER x Jeannes DARQUES du 12 décembre 1622, devant Jolly et Ménard.

J'avais d'abord mis HARQUENTIN...

Edit Anthony: Vu et corrigé

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5329
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir Pascal,

Je pense que dans la première synthèse, le prénom de la défunte est Bénigne

Chapeau pour le reste !
Cordialement
Jean Paul

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 6369
Bonjour les amis,

Voici mes deux numéros :

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=372
[115 – 372] 18 septembre 1637 - Inventaire dressé après le décès des défunts Germain MARSILLY (alias DE MARCILLY) et Marie BOURGEOIS, à la requête de Paul BOURGEOIS compagnon paveur demeurant ès faubourg Saint-Jacques, paroisse Saint-Jacques-du-Haut-Pas, père de la défunte, au nom et comme tuteur de Françoise MARSILLY et Michel MARSILLY enfants mineurs des défunts, et en la présence de Nicolas FARIN, marchand mercier à Paris, y demeurant rue de la Mortellerie, oncle maternel et subrogé tuteur desdits mineurs, par acte donné au Châtelet de Paris les 15 et 16 septembre 1637, lesdits mineurs habiles à être héritiers desdits défunts DE MARCILLY et Marie BOURGEOIS sa femme leurs père et mère.
Les biens étant en une maison sise en ladite rue de la Mortellerie.

Edit Anthony: Vu

http://www.geneanet.org/archives/regist ... 8&page=376
[115 – 376] 16 septembre 1637 - Inventaire dressé après le décès de feue Claude CHARBONNET, à la requête d'honorable homme Nicolas DEBEAUMON (signe DEBAUMON), maître tailleur d'habits à Paris, y demeurant Rue des Arcis, paroisse Saint-Merry, tant en son nom, à cause de la communauté d'entre lui et la défunte jadis sa femme, que comme donataire mutuel de ladite feue CHARBONNET, assisté de Maître Jean PORTIER, procureur au Châtelet de Paris et substitut de Maître Michel HARMANTE, aussi procureur, son procureur, et aussi à la requête de Marie POTHERON, veuve de feu Robert CRENEL en secondes noces, et en premières noces de feu Claude CHARBONNET, mère de ladite Claude CHARBONNET, demeurant à Paris, rue Tire-Boudin, paroisse Saint-Sauveur, assistée de Maître Pierre JOUVELIN, procureur au Châtelet de Paris, son procureur, et en la présence de Dimanche ARNOULT (signe ARNOUL) maître tailleur d'habits à Paris, y demeurant rue de Beaurepaire, paroisse dudit Saint-Sauveur, et de Catherine CHARBONNET sa femme, de lui autorisée, créancier de ladite Marie POTHERON, ladite Marie POTHERON habile à être héritière mobilière de ladite défunte Claude CHARBONNET, et pour la conservation des droits de qui il appartiendra.
Les biens étant en une maison sise à Paris en ladite rue des Arcis, où est pour enseigne la Boule Royale.
(vue 396 : contrat de mariage d'entre ledit  Nicolas DEBEAUMON et ladite défunte Claude CHARBONNET, passé par devant Tulloue et Marion le 15 novembre 1626)

Edit Anthony: Vu et corrigé. J'ai également un doute sur le nom du procureur car je ne le retrouve ni dans les pages FP, ni dans la SIV.

Et pour conserver une stricte alternance avec Pascal, veuillez me réserver les deux suivants  ;)

455
468

A bientôt
JD

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5329
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Pascal,

Dans le [115-412]  la paroisse n'est-elle pas plutôt Sainte Opportune ?
Cordialement
Jean Paul

pganier
pganier
Messages : 4936
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Jean Paul,

Joyeux retour sur ce forum à toi ;)

jeanpaumelinon
jeanpaumelinon
Messages : 5329
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Salut Pascal,
Je passais par là car il y a des indexations qui me concernent. Ca me fait une pause dans le boulot ;)
C'est fou les progrès que tu fais en paleo !

PS ma boite mail ayant été piratée, n'utilise plus l'adresse que tu connais mais celle qui figure dans ma page d'accueil
Cordialement
Jean Paul

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »