Répondre

Aide à l'indexation des inventaires de Me Jacques Duchesne (1646-1650)

nchantelou
female
Messages : 81
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

De nouvelles liasses d'inventaires sont soumises à la lecture et à l'analyse sagace du forum "Paléographie" : Inventaires de Me Jacques Duchesne (1646 à 1650)

Il s'agit de faire une analyse sommaire de liasses d'inventaires après décès de Paris numérisées par Patrice Gauthier, qui seront ensuite indexées sur Geneanet avec une copie aux Archives Nationales. Pour gagner du temps, le numéro de chaque première page est indiqué.

Toute personne intéressée par le projet ou simplement par cet exercice de paléographie est évidemment la bienvenue pour donner un coup de main !

Merci d'avance de votre collaboration !

nicole

http://www.geneanet.org/archives/regist ... tion=82197
Inventaires de Jacques Duchesne - AN ET-CV-488 (1646-1650)

1 JD
3 JD

6 JD vue 7 à refaire, nécessaire à l'analyse. Merci
20 Ch
27 Ch

46 P
52 P

60 P
67 P

77 JD
80 JD

87 Vues 87, 96, 99 floues à refaire.
93
102 Ch
107 Ch

113 JD
118 JD

126 P Vue 126 floue à refaire.
153 P
164 JD
171 JD

178 P
183 P

187 Ch
194 Ch
215 JD
223 JD
232 P
240 P
247
253
258
261
273
280
286
382
402
410
432
436
443
446
454
463

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 5635
Pour la détermination des réservation, j'ai utilisé le même puissant algorithme que Pascal, mais en version simplifiée :D

Bonne soirée et à bientôt
JD

pganier
pganier
Messages : 4696
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

Voilà pour aujourd'hui, avec un doute au second:

[488-46] 18 septembre 1646 - Inventaire après le décès de défunt Guillaume SANSON, vivant jardinier de monsieur de Chavigny, à la requête de Marie HEUDE, demeurant rue Saint-Avoye, paroisse Saint-Médéric, tant en son nom que comme mère et tutrice de Catherine SANSON, enfant mineure d'ans dudit défunt son mari et d'elle, et en la présence de Philippe CHEFDEVILLE, maître peignier tabletier à Paris, demeurant rue Coutellerie, paroisse Saint-Jean-en-Grève, subrogé tuteur de ladite mineure.
(Vue 49: David HEUDE, laboureur, demeurant à Sainte-Honorine-la-Chardonne en Normandie, père de ladite Marie HEUDE.)

[488-52] 5 septembre 1646 - Inventaire après le décès de Barbe LE VASSEUR, à la requête d'honorable homme Daniel du THUILLAY, marchand maître tapissier / matelassier à Paris, demeurant rue du Temple, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, tant en son nom que comme tuteur d'Adrien, Louise et Catherine du THUILLAY, enfants mineurs d'ans de lui et de ladite défunte jadis sa femme, et en la présence de messire Antoine du MESNIL (qui signe du MAYNIL), serviteur de monsieur de Bellebat, conseiller d'état, subrogé tuteur desdits mineurs.

Bonne journée!

Bonne année Edit :mrgreen:

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 5635
Allez, c'est parti !

[488 – 1] 31 octobre 1646 – Inventaire dressé après le décès de défunte Marie BEAUFILZ, à la requête de son veuf Jean BESSON gagne-denier à Paris, demeurant rue Jean-Beausire, paroisse Saint-Paul, desquels est issue Jeanne BESSON leur fille mineure.

[488 – 3] 31 octobre 1646 – Inventaire dressé après le décès de défunt Jean MACART, gagne-denier à Paris, à la requête de sa veuve Françoise PELLOT, demeurant rue Jean-Beausire, paroisse Saint-Paul. De leur mariage était issue Marguerite MACART, décédée 8 mois ou environ après le décès dudit défunt son père.

[488 – 6] 1 mars 1646 – Inventaire dressé après le décès de défunte Françoise BARBIER, à la requête de Guillaume BOUTIN, maître pâtissier oublier bourgeois de Paris, y demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, au nom et comme tuteur élu par justice à la personne et biens de Pierre FOYNEAU, fils mineur d’ans de défunt Jean Jacques FOYNEAU, juré porteur de grains bourgeois de Paris, son mari en premières noces, et en l’absence de Claude DUPROND, violon ordinaire du Roi, subrogé tuteur dudit Pierre FOYNEAU, et encore à la requête d’honorable homme Jean BERTHELEMY, juré chargeur de bois en charrette ès ports de Paris, y demeurant rue de la Mortellerie, paroisse Saint-Gervais, à l’enseigne des Trois-Rois, tant en son nom à cause de la communauté qu’il a eue avec ladite défunte sa femme en secondes noces que comme tuteur de leur fils mineur Claude BERTHELEMY, et encore en la présence d’honorable homme Jean BARBIER, aussi juré chargeur de bois en charrette bourgeois de Paris, y demeurant … (à compléter)
(vue 11) contrat de mariage FOYNEAU – BARBIER
(vue 12) contrat de mariage BERTHELEMY – BARBIER
(vue 14) partage entre lesdits BARBIER, BOUTIN, Jeanne BARBIER, ledit FOYNEAU et sa-dite femme des héritages à eux advenus par le décès de défunts Gabriel BARBIER et Jeanne PAYEN leur père et mère.

Bonne année moi aussi à Édith, que je ne connais pas, surtout sans h... :D
Et bonne soirée à tous.
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2318
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Ouh là là, ça galope par ici :D
Vous avez mangé du cheval ou quoi !

voici ma modeste contribution du jour :
Le défunt qui suit possède une page wikipédia.

[488–20] Le 8 janvier 1646 – Inventaire après le décès de honorable homme Guillaume du MÉE (DUMÉE), peintre ordinaire du Roi. A la requête de Toussaint du MÉE, peintre ordinaire du Roi, bourgeois de Paris, y demeurant rue des Rosiers, paroisse Saint-Gervais, au nom et comme exécuteur du testament et comme créancier du défunt son père. Et en la présence de Germain Soufflot, substitut au Châtelet pour l’absence de Laurent GUYOT, aussi peintre ordinaire du Roi, à cause de Jeanne du MÉE sa femme, et aussi pour l’absence de Louis DESARNAULT, officier de fruiterie de la maison du Roi, et receveur des religieuse et dame de la Pommeray (89260 La Chapelle-sur-Oreuse), y demeurant proche de Sens en Bourgogne, à cause de Anne du MÉE sa femme. Les biens étant en la maison où il est décédé, et en laquelle ledit du MÉE son fils est demeurant.
Vue 24 : 1594 – Contrat de mariage passé au bailliage de Melun entre Guillaume DUMÉE x Jeanne MEZÉ.
Vue 24 : 1627 – Partage entre ledit Guillaume DUMÉE et ses enfants d’avec Jeanne MEZÉ sa femme des héritages acquis pendant leur mariage. Passé à Melun.

Merci JD. En y remettant le nez si on supprime le t du mot demeurant qui est barré, je vois plutôt "et receveur" ;)

[488–27] Le 20 février 1646 – Inventaire après le décès de maître Michel BOULLY, bourgeois de Paris, veuf de Marie LESCUYER. A la requête de Philippe LESCUYER, bourgeois de Paris y demeurant rue du Foin, paroisse Saint-Séverin, au nom et comme tuteur de Etienne BOULLY, âgé de 15 ans environ, comme aussi à la requête de Marie BOULLY, âgée de 20 ans et demi, et Elisabeth BOULLY, âgée de 19 ans, filles émancipées et jouissantes de leurs droits. Et en la présence de honorable homme Michel LEPORTIER (PORLIER), maître apothicaire épicier, bourgeois de Paris, y demeurant rue et paroisse Saint-Paul, subrogé tuteur dudit Etienne BOULLY et curateur aux causes d’iceux Etienne, Marie et Elisabeth BOULLY, enfants mineurs des défunts. Les biens étant dans les chambres de la maison où il demeurait, sise en ladite rue Saint-Paul, et en l’une desquelles il est décédé.
Vue 40 : 1617 – Contrat de mariage BOULLY x LESCUYER. Jean LESCUYER, père de la future.
Vue 41 : 1586 – Contrat de mariage Guillaume BOULLY, père dudit défunt Michel, et de Louise ADENET, fille de Me Toussaint ADENET et Perrette GISSANT (ou GIFFAUT) sa femme.
Vue 41 : 1601 – IAD Louise ADENET.
Vue 41 : 1607 – Inventaire avant mariage entre Guillaume BOULLY et Marie TROCHE sa troisième femme.
Vue 42 : 1619 – IAD Guillaume BOULLY.
Vue 44 : 1601 – Contrat de mariage Guillaume BOULLY x Anne COCHON.

(ces actes sont signés Guillaume Duchesne ! Mais chut ne le répétez pas)

Les 87 et 93 semble me tendre les bras. (si tant est que des actes puissent avoir des bras)

Bonne soirée à tous (et à Edit aussi.)
Christophe.
Dernière modification par cdemaz le 11 janvier 2019, 07:02, modifié 2 fois.

pganier
pganier
Messages : 4696
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
cdemaz a écrit :
09 janvier 2019, 20:37
Ouh là là, ça galope par ici :D
Vous avez mangé du cheval ou quoi !
Bof, on fait nos deux actes par jour, enfin sauf JD qui s'est prit une part de plus!
cdemaz a écrit :
09 janvier 2019, 20:37
(ces actes sont signés Guillaume Duchesne ! Mais chut ne le répétez pas)
Ah non tu ne vas pas recommencer! ;)

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 5635
pganier a écrit :
09 janvier 2019, 20:49
Bof, on fait nos deux actes par jour, enfin sauf JD qui s'est prit une part de plus!
Et même 3 :D

[488 – 77] 3 août 1646 – Inventaire dressé après le décès de défunte Anne MILLOT, à la requête de son veuf Thomas DIMANCHE / DIMANGE, boulanger demeurant à Saint-Antoine-des-Champs lès Paris, paroisse Saint-Paul, tant en son nom que comme père et tuteur de leur enfant mineur Gilles DIMANCHE, et en la présence de Didier MARESCHAL, marchand demeurant à Saint-Antoine-des-Champs.
Les biens étant en une chambre dépendant de la maison du sieur Traynart, bourgeois de Paris.

[488 – 80] 26 juin 1646 – Inventaire dressé après le décès de défunte honorable femme Louise JOLLIVET, à la requête d’honorable homme Étienne CHARPENTIER, marchand bourgeois de Paris, y demeurant rue de la Calandre, paroisse Saint-Germain-le-Vieil, au nom et comme tuteur de Michel DORÉ, Claude DORÉ et Adrienne DORÉ, enfants mineurs de défunt Me Mathurin DORÉ, bourgeois de Paris et de la défunte jadis sa femme, et en la présence de Me René DELESTAND, bourgeois de Paris, y demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, au nom et comme subrogé tuteur desdits mineurs.
Les biens étant en une maison sise rue de la Mortellerie.

Mais sur ce dernier, je demande avis sur le nom de la défunte :
Merci Christophe

À demain ;)
JD

cdemaz
cdemaz
Messages : 2318
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous, :)

JOLLIVET me semble correct.

Vues 87, 96, 99 floues à refaire.

[488–93] Le 24 mai 1647 – Inventaire après le décès de Claude MICHAULT, maître charpentier à Paris et de Nicole POCHAY sa femme. A la requête de Marthe MICHAULT, femme autorisée par justice au refus de Georges LEROY, marchand bourgeois de Paris, son mari, et néanmoins dudit LEROY autorisée à l’effet des présentes, héritière par bénéfice d’inventaire des défunts, ses père et mère, qui étaient séparés de biens. Les biens étant en la maison où lesdits LEROY et sa femme sont demeurant, sise rue Saint-Antoine, faisant le coin de l’égoût. Le défunt est décédé à Colombes.
Vue 95 : 1646 – Contrat de mariage Georges LEROY x Marthe MICHAULT.

102 et 107 SVP.
Merci.

Christophe.

pganier
pganier
Messages : 4696
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

Voilà pour aujourd'hui:

[488-60] 27 septembre 1646 - Inventaire après le décès de Mathieu de LAYEN, vivant archer de messire Garnier, à la requête de Louise LE TELLIER, demeurant à Paris, rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, tant en son nom que comme tutrice d'Hubert de LAYEN, enfants mineur d'ans dudit défunt son mari et d'elle, et en la présence de Jean de LAYEN (qui signe Jean de LAIEN), vigneron, demeurant à Arcy en Champagne, étant de présent à Paris, oncle paternel et subrogé tuteur dudit mineur.

Vue 66 floue, et peut-être quelques autres...

[488-67] 21 mars 1646 - Inventaire après le décès de Paul BOURGUILLOT, vivant marchand, voiturier par eau, à la requête de Marguerite CHAUDART, demeurant à Paris, sur le Quai des Célestins, paroisse Saint-Paul, tant en son nom à cause de la communauté de biens qu'elle a eue avec ledit défunt son mari, que comme mère et tutrice de leurs enfants mineurs d'ans, et en la présence de Noël TILLIER, marchand de vin, bourgeois de Paris, demeurant Île Notre-Dame, rue et paroisse Saint-Louis, subrogé tuteur desdits mineurs.

Par Guillaume Duchêne.

Bonne soirée ;)

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 5635
Pour moi de même :

[488 – 113] 21 février 1647 – Inventaire dressé après le décès de défunte Marie DE LA NOUE, à la requête d’honorable homme Sébastien POTET, marchand mercier à Paris, y demeurant rue Saint-Victor, paroisse Saint-Nicolas-du-Chardonnet et d’honorable femme Marguerite POTET, femme et procuratrice de Guillaume CHAULLONT, aussi marchand mercier bourgeois de Paris, y demeurant rue et paroisse Saint-Paul, ladite Marguerite POTET sœur dudit POTET, tous héritiers de la défunte, veuve de défunt Sébastien POTET, maître maçon bourgeois de Paris, leurs père et mère, et encore à la requête et présence de Me Jean MORDANT, prêtre vicaire de l’église Saint-Paul, au nom et comme exécuteur des testament et ordonnance de dernière volonté de la défunte.
Les biens étant en une chambre sise en ladite rue Saint-Paul.

[488 – 118] 2 mars 1647 – Inventaire dressé après le décès de défunt honorable homme Claude CHRESTIEN, juré chargeur de bois ès ports de Paris, à la requête d’honorable homme Pierre LECLERC, marchand bourgeois de Paris, y demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, au nom et comme tuteur des enfants mineurs du défunt et de défunte Nicole BILCOT / BILCOCQ jadis sa femme, et en la présence de François BILCOT, maître tissutier rubanier à Paris, y demeurant rue Saint-Denis, paroisse Saint-Laurent, subrogé tuteur desdits mineurs.
Les biens étant en une maison sise rue Geoffroy-Lasnier, paroisse Saint-Gervais, montrés et enseignés par Pierre CHRESTIEN et Élisabeth CHRESTIEN, enfants mineurs dudit défunt.
(vue 122) contrat de mariage ; Riolle BILCOT père de la future.

En vous souhaitant une bonne soirée.
JD

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 5635
cdemaz a écrit :
09 janvier 2019, 20:37
Louis DESARNAULT, officier de … de la maison du Roi, … des religieuse et dame de la Pommeray
@ Christophe :

"officier de fruiterie de la maison du Roi, ... des religieuses et dames de la Pommeraye (89260 La Chapelle-sur-Oreuse), y demeurant proche de Sens ..."

Le mot qui manque pourrait être trésorier, mais avec une faible probabilité...
JD

pganier
pganier
Messages : 4696
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir,

Le 126 est flou (pas gentil pour la pauvre Louise Garnier).
Voilà ce que je propose pour celui-ci:

[488-153] 15 avril 1648 - Inventaire après le décès de Jean HOUDE, vivant vigneron, à la requête de Marie PATIN, demeurant à Reuilly, paroisse Saint-Paul, tant en son nom à cause de la communauté qu'elle a eue avec ledit défunt son mari, que comme mère et tutrice de leurs enfants mineurs, et en la présence de Jacques HOUDE, vigneron, demeurant à Reuilly, frère dudit défunt, subrogé tuteur desdits mineurs, et aussi en la présence de Pierre POULLAIN, vigneron, demeurant à Picpus, tant en son nom à cause de Suzanne HOUDE sa femme, et comme tuteur de Nicolas HOUDE, fils mineur dudit défunt et de défunte Geneviève GUIGUIN, sa femme en premières noces, lesdits Suzanne et Nicolas HOUDE, héritiers ensembles et pour le tout de ladite défunte GUIQUIN et habiles à se dire et porter héritiers chacun pour un cinquième dudit défunt HOUDE, et aussi en la présence de Nicolas DENY, boullanger, demeurant à Picpus, dite paroisse, subrogé tuteur dudit Nicolas HOUDE.

Bonne soirée!

cdemaz
cdemaz
Messages : 2318
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

je n'ai pas été très performant sur les deux qui suivent :? Il subsiste de nombreuses interrogations.

[488–102] Le 7 juin 1647 – Inventaire après le décès de Jean VERRIER, huissier sergent à verge au Châtelet de Paris. A la requête de sa veuve, Elisabeth LEMOYNE, demeurant en l’île d’Entrague, proche l’arsenal, paroisse Saint-Paul, tant en son nom que comme mère et tutrice de leurs enfants mineurs. Et en la présence de honorable homme Pierre PINART, maître maçon, bourgeois de Paris, subrogé tuteur desdits mineurs, créé par acte du 19 décembre 1642. Les biens étant en une chambre dépendante de la maison de Pierre de Caperly, maître tailleur d’habits, sise rue et paroisse Saint-Paul, en laquelle le défunt est décédé.
Vue 105 : 1634 – Contrat de mariage VERRIER x Elisabeth LEMOYNE. Jean ( ?) LEMOYNE, cocher … et Anne … sa femme père et mère de la future. Marguerite VILLETTE, mère dudit VERRIER.

[488–107] Le 23 août 1647 – Inventaire après le décès de Martin DROUAULT, vivant imprimeur à Paris. A la requête de Françoise COMBAULT, veuve en en premières noces de Alix ( ?) BOISANTES, vivant maître peintre à Paris, et en secondes du défunt, tant en son nom que comme ayant eu la communauté de biens d’avec ledit défunt DROUAULT, demeurant rue Saint-Victor paroisse Saint-Nicolas-du-Chardonnet ; de Claude BRINON, imprimeur à Paris, à cause de Marie DROUAULT sa femme, tant en son nom que comme tuteur de Jean et Etienne DROUAULT, enfants mineurs de défunt Jacques DROUAULT et de Marie GINEL ( ?), jadis sa femme ; de Gilles CHICONNEAU ( CHICOYNEAU), imprimeur à Paris, à cause de Madeleine DROUAULT sa femme. Et en la présence de Louis GINEL, maître passementier boutonnier à Paris, au nom et comme subrogé tuteur desdits mineurs. Lesdits Madeleine et Marie DROUAULT, enfants et présomptifs héritiers dudit défunt Martin DROUAULT leur père, et lesdits Jean et Etienne DROUAULT, par représentation dudit défunt Jacques DROUAULT leur père, aussi présomptifs héritiers dudit défunt Martin DROUAULT leur aïeul.
Vue 111 : 1644 – Contrat de mariage Martin DROUAULT x Françoise COMBAULT.
Vue 112 : 1645 – Claude BRINON et Gilles CHICONNEAU, imprimeurs et Marie et Madeleine DROUAULT leur femmes, renoncent à la succession de défunte Guillemette MORAUD ( ?) leur mère.

187 et 194 STP. Merci
Christophe.

pganier
pganier
Messages : 4696
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour,

@Christophe, je verrais plutôt "Alexis", peut-être "GEART", dans le genre du nom LE JEART?

Voilà un lieu difficile à confirmer:

[488-178] 23 septembre 1648 - Inventaire après le décès de Michelle NOUDART, à la requête de Jean JAMBON, maître cordonnier à Paris, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Gervais, tant en son nom que comme tuteur de Marie JAMBON âgée de 7 mois ou environ, leur fille mineure, et en la présence de François NOUDART, marchand tanneur, demeurant à Senlis, subrogé tuteur de ladite mineure.

[488-183] 7 novembre 1648 - Inventaire après le décès de Léon MARAIS, huissier audiencier en l'élection de Corbeil, à la requête d'Antoinette CHAUVET, demeurant rue Saint-Antoine, paroisse Saint-Paul, tant en son nom à cause de la communauté de biens d'entre ledit défunt son mari et elle, que comme son donataire mutuelle, et en la présence de Pierre de L'ESPINE (qui signe Pierre de LEPINE), juré et chargeur de bois en les ports de cette ville de Paris, en son nom à cause de Marguerite de BRYE sa femme, cousine dudit défunt, demeurant à Paris, rue de la Tacherie, paroisse Saint-Médéric, habile à se dire et porter héritiers dudit défunt son cousin.

jdp1
jdp1
Modérateur bénévole
Messages : 5635
cdemaz a écrit :
09 janvier 2019, 20:37
Merci JD. En y remettant le nez si on supprime le t du mot demeurant qui est barré, je vois plutôt "et receveur" ;)
Eh oui, tu as résolu le problème, Christophe.

Les deux courants :

[488 – 164] 20 avril 1648 – Inventaire dressé après le décès de défunt Pierre MAILLARD, cocher de Mr. Lyonne, grand audiencier de France, à la requête de Jean MAILLARD, boucher demeurant à Bennetot, paroisse de Beaunay, pays de Caux (76890 Beauval-en-Caux), étant de présent à Paris, et de Jean LE MERCIER meunier demeurant à Saint-Ouen sur Bracy (Saint-Ouen sur Brachy, 76730 Brachy) audit pays de Caux, en son nom à cause de Marie MAILLARD sa femme, ledit Jean MAILLARD aussi au nom et comme procureur d’Adrienne MAILLARD, veuve de feu Guillaume FOUCOURT, aussi meunier, et Robert BOULLENE / BOULLANE et Madeleine MAILLARD sa femme, par procuration passée devant tabellion du duché de Longueville, seigneurie de Brachy (76730), et ledit LE MERCIER aussi comme procureur de ladite Marie MAILLARD sa femme et d’Hector MOUAGE tisserand en toile demeurant à Imbleville (76890) et de Guillemette MAILLARD sa femme, par procuration passée devant le même tabellion, lesdits Jean et Adrienne MAILLARD, LE MERCIER, MOUAGE et BOULLENE à cause de leurs femmes, héritiers chacun pour un cinquième du défunt leur frère.
Les papiers du défunts étaient entre les mains du sieur Lyonne, qui lui avaient été remis par Simon Jamet, marchand passementier bourgeois de Paris, demeurant sur le pont Notre-Dame, paroisse Saint-Symphorien, pour ce présent et comparant.
(vue 168) certificat d’hérédité du curé d’Imbleville, attestant que le défunt et ledit Jean MAILLARD étaient frères issus en légitime mariage de Thomas MAILLARD et Antoinette FAULCON.

[488 – 171] 6 août 1648 – Inventaire dressé après le décès de défunt Michel BALBIEN, maître maçon à Paris, à la requête de sa veuve Marie THEVENOT, demeurant rue du Figuier, paroisse Saint-Paul, tant en son nom que comme mère et tutrice, conjointement avec honorable homme Claude THEVENOT son père, de leurs filles mineures Marie BALBIEN et Anne BALBIEN, et en la présence et requête dudit THEVENOT et de Louis BALBIEN, maître aiguillier alénier à Paris, subrogé tuteur desdites mineures.
(vue 176) contrat de mariage.

Bonne journée à tous.
JD

Répondre

Revenir à « Paléographie en français (lecture de textes anciens) »