Répondre

Sécheresse 1976

psaliou
psaliou
Messages : 8689
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonjour,
Un petit topo d'En Envor:
http://enenvor.fr/eeo_actu/apresW/1976_les_bretons_face_a_la_canicule.html

Ce modèle météorologique doit pouvoir être utiliser pour expliquer des événements plus anciens et pour lesquels nous n'avons, parfois, qu'un aperçu dans les registres paroissiaux
Kenavo,
Pierre

rohou1
rohou1
Messages : 553
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir Pierre,
je m'en souviens, je travaillais à Poullaouen à cette époque. Sur un champ de 8 ha ensemencé en maïs, environ 200 m² ont poussé car ils étaient à l'ombre. Le gouvernement, pour compenser les pertes agricoles avaient pris pour option de taxer les cadres. Ils pouvaient payer un impôt, ou faire un prêt sur 4 ans. En 78, on a eu encore un bel été, mais moins dévastateur.
lucien rohou

micgail
male
Messages : 1331
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Je travaillais dans le Var, à l'époque, et, de mémoire, nous avions eu un mois de mai bien "arrosé"...

psaliou
psaliou
Messages : 8689
Saisie : Standard
Voir son arbre
micgail a écrit :
22 avril 2018, 11:05
Je travaillais dans le Var, à l'époque, et, de mémoire, nous avions eu un mois de mai bien "arrosé"...
Si j'en crois la page wiki sur le sujet, le déficit de pluviométrie concerne surtout le nord d'une ligne Bordeaux-Metz.

https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9cheresse_de_1976#Pluviom%C3%A9trie

Il y a pas mal de publications sur le sujet qui donnent des détails plus précis.
Kenavo,
Pierre

micgail
male
Messages : 1331
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
psaliou a écrit :
22 avril 2018, 15:22
micgail a écrit :
22 avril 2018, 11:05
Je travaillais dans le Var, à l'époque, et, de mémoire, nous avions eu un mois de mai bien "arrosé"...
Si j'en crois la page wiki sur le sujet, le déficit de pluviométrie concerne surtout le nord d'une ligne Bordeaux-Metz.

https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9cheresse_de_1976#Pluviom%C3%A9trie

Il y a pas mal de publications sur le sujet qui donnent des détails plus précis.
Eh bien, Alzheimer ça n'est pas pour tout de suite :!:
Vous m'en voyez ravi :lol:
J'avais conservé le souvenir d'un mois de mai plutôt plus pluvieux que de coutume. Mon père, à l'époque, effectuait sa cure à Bagnoles de l'Orne, et il me narrait le "désespoir" des normands devant le spectacle de leurs pelouses jaunies ..... :!:

chantalounette
chantalounette
Messages : 3076
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
rohou1 a écrit :
21 avril 2018, 21:02
Bonsoir Pierre,
je m'en souviens, je travaillais à Poullaouen à cette époque. Sur un champ de 8 ha ensemencé en maïs, environ 200 m² ont poussé car ils étaient à l'ombre. Le gouvernement, pour compenser les pertes agricoles avaient pris pour option de taxer les cadres. Ils pouvaient payer un impôt, ou faire un prêt sur 4 ans. En 78, on a eu encore un bel été, mais moins dévastateur.
Bonjour,

Pour mettre mon "grain de sel". Il n'y a pas que les cadres qui ont été taxés. J'étais une jeune sténo-dactylo et mon mari, mécanicien automobile, donc des salaires plutôt modestes, avec un enfant ; et nous avons payé l'impôt sécheresse.

Chantal

rohou1
rohou1
Messages : 553
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Pour ma part, je ne l'ai pas payée. Il faudrait retrouver les textes qui ont régi cette taxation
Noz vad
lucien rohou

psaliou
psaliou
Messages : 8689
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonjour,
Je travaillais (en saisonnier) chez un négociant en boissons, nous avons reçu, au plus fort de l'été, une semi-remorque d'eau minérale qu'il a fallu renvoyer à l'expéditeur: il y avait des algues vertes qui s'étaient développées dans les fonds de bouteilles.
Kenavo,
Pierre

cberaud
female
Messages : 934
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
chantalounette a écrit :
22 avril 2018, 16:08
Bonjour,

Pour mettre mon "grain de sel". Il n'y a pas que les cadres qui ont été taxés. J'étais une jeune sténo-dactylo et mon mari, mécanicien automobile, donc des salaires plutôt modestes, avec un enfant ; et nous avons payé l'impôt sécheresse.

Chantal
Bonjour,

Habitant à l’époque en haute marne, je me souviens de cet épisode douloureux (surtout pour le monde agricole).
Mon père a "rouspété" après cette taxe.
Un seul salaire 3 enfants à charge et il a payé (le plafond de ressources ne devait pas être très élevé).
Le jardin n'a pas rapporté grand chose cette année là.

Mais il me semble que .....longtemps après...il y a eu un remboursement.

Bonne journée

Corinne
Si vous aimez vos morts, faites leur confiance au point d’aimer leur silence.
Amélie NOTHOMB

psaliou
psaliou
Messages : 8689
Saisie : Standard
Voir son arbre
On peut, a contrario, évoquer les (plus fréquents...) étés pluvieux et les difficultés de l'agriculture liées à un excès d'eau.
Il faudrait que je retrouve l'année, mais j'ai le souvenir que l'armée avait été appelée pour aider à la récolte du maïs qui a dû être pratiquement faite à la main tant les terrains étaient détrempés et interdisaient l'usage des machines.
Kenavo,
Pierre

rohou1
rohou1
Messages : 553
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
entre 1985 et 1990
lucien rohou

meucon
meucon
Messages : 457
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour
Pour parler de 1976, année de la naissance de notre dernier fils le 23 juillet.
J'habitais le département de la Loire, la dernière goutte d'eau (de neige) le mardi 27 avril, 20 cm entre 8 et 13 h (à 15 h plus de trace de neige, grand soleil). tous les matins quand je partais au travail on voyait la point du Mont Blanc (le matin c'est signe de beau temps, le soir signe de pluie dans les 3 jours qui suivent). Première plus vers septembre.
Comme " pasliou " je travaillais dans la boisson, l'après midi en court de tournée, les bouteilles de limonade éclataient.
Quand au fils pour sa naissance, fenêtres grandes ouvertes à la clinique.
Jean Claude

Répondre

Revenir à « Catastrophes et calamités »