Répondre

Couple Cavet Delattre à Curitiba,Parana ,Brazil

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Jean-Pierre, bonjour Manuel,

Ce que l'on ignore, c'est si Arsène Désiré DELATTRE est parti seul en Amérique du Sud en 1870 : généralement, il était indiqué sur le passeport le motif du voyage et éventuellement l'épouse et le nombre d'enfants qui accompagnaient le voyageur, et parfois le nom du bateau. Là, il n'y a aucune indication.
Pour cette année-là, il n'y a pas de listes de passagers à l'arrivée à Buenos-Aires en ligne.

Je pensais pouvoir éventuellement retrouver ce voyage de 1870 dans les AD 33, mais il y a eu des modifications du site, j'ai bien retrouvé les listes des passagers au départ de Bordeaux de 1860 à 1870 (Messageries Maritimes) mais le dernier départ est de juin 1870 alors que le passeport est de juillet. Il me semble qu'auparavant on trouvait toutes les listes de l'année 1870.

Sur les registres des Archives Nationales du Brésil, on trouve l'arrivée de cette famille DELATTRE en 1878 à Rio-de-Janeiro, venant de Buenos-Aires par le "Hevelius" accompagnée de ses 4 enfants (Delphine 12 ans, Achille 11 ans, Caroline 7 ans, Eugène 5 ans). Etaient-ils tous partis de Bordeaux en 1870 ? (Dans ce cas, Eugène serait sans doute né en Argentine : je n'ai pas trouvé cette naissance dans les actes indexés, ce qui ne signifie pas qu'elle n'a pas eu lieu à Buenos-Aires ou ailleurs).
DELATTRE familia entrada RIO 1878.png
Y aurait-il eu un séjour au Mexique vers 1865-1866, et la naissance de Delphine ? On ne peut pas l'exclure.
Désiré Arsène et Caroline se sont peut-être rencontrés à Paris, mais Désiré étant marié non-divorcé (c'est une certitude : loi du divorce abrogée de 1816 à 1884), ils auraient pu s'exiler un an ou deux au Mexique, puis rentrer à Bordeaux. Entre 1862 et 1867 le Mexique était en guerre, et la vie ne devait pas y être facile. Cette destination à une telle période est surprenante, mais peut-être avaient-ils des connaissances qu'ils auraient pu rejoindre.

J'avais aussi recherché sur Paris et Bordeaux la naissance de Delphine, en vain.

Arsène Désiré Eugène François DELATTRE est décédé à Paris (14e) en 1900 (source : Filae), sa première épouse est décédée à Noyon la même année.

L'indication d' "épouse" portée sur les actes de naissances n'est pas une preuve d'un mariage pour Caroline : après des années de recherches sur les registres de divers pays d'Amérique Latine, je sais qu'il peut y avoir beaucoup d'erreurs ou de fausses-déclarations sur les actes concernant la nationalité, l'état civil…

Bien cordialement.

Marie-Thérèse

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir à tous,

Je viens de trouver l'acte de mariage d' Eugène François DELATTRE avec Anna Philomena ROVA le 3/02/1894 à Curitiba.
Eugène François DELATTRE, 21 ans, né en République Argentine, fils légitime de Arsène Désiré DELATTRE et de Caroline SCHUSTER.
https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:939J-DN99-DG?i=48&wc=MHN8-92W%3A369754501%2C369754502%2C369754503&cc=2177282

Eugène serait donc né en Argentine vers 1873, ce qui pourrait indiquer que la famille entière est peut-être partie l'été 1870.

Mais il sera difficile de trouver cet acte de naissance, sans connaître précisément le lieu de cette naissance.

Bonne soirée.

Marie-Thérèse

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Jean-Pierre, bonjour Manuel, bonjour à tous,

J'ai trouvé l'arrivée à Rio-de-Janeiro de la famille CAVET à bord du bateau anglais "Rossé" ou "Rosse", le 26/04/1876, en provenance du Havre, et à destination de la "Colonia Assunguy" située à 100 km de Curitiba dans l' état du Parana.
- CAVÉ Jean, 40 ans
- POTRAT Jeanne, 32 ans
- CAVÉ Philibert, 13 ans
- CAVÉ Pierre, 10 ans
- BAURDI (BORDET) Françoise, 53 ans
CAVET familia barco "ROSSÉ 1876.png
Je ne parviens pas à joindre la deuxième pièce (liste passagers) malgré des essais sous plusieurs formats. Je l'enverrai à Jean-Pierre par mail.

Bonne journée à tous.

Marie-Thérèse (74)

baloche1
male
Messages : 15
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonsoir Marie Thérèse,
Encore une pièce trés interessante qui nous apprend que la belle mère de Jean Cavet, veuve de Louis,a elle aussi emigré au Brésil avec sa fille
Encore merci.
Bonne soirée.


Cordialement

Jean Pierre

baloche1
male
Messages : 15
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonsoir Marie Thérèse,
Un autre émigré dan la famille:François Cavet ,veuf de Françoise Perrier(Perea) en 1883,rejoint son frère Jean à Curitiba en 1884 et se remarie avec Caroline Frederic,veuve elle auussi.En 1884,seule Jeanne Cavet reste à Messey sur Grosne.

Cordialement.

Jean Pierre

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonsoir Jean-Pierre,

Je ne trouve pas, pour l'instant, l'arrivée à Rio-de-Janeiro de François CAVET en 1883-1884.

Avez-vous trouvé un document qui montre que François CAVET est encore présent en France lors du décès de son épouse ?
Françoise PERRIER, épouse de François CAVET, décède à Bourg-en-Bresse. Sur la table de successions et absences où son décès est noté, il y a une référence :
http://www.archives.ain.fr/ark:/22231/vta8377f2a4b95a0dbd/daogrp/0/layout:table/idsearch:RECH_705d49b8a608f14b2838d674f409385e#id:695009862?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00¢er=1117.089,-1151.277&zoom=14&rotation=0.000
Il s'agit d'un renvoi vers la Saône-et-Loire, n°63. Y aurait-il une déclaration de mutation par décès à rechercher en Saône-et-Loire qui pourrait apporter une réponse quant au départ de François CAVET avant ou après le décès de son épouse ?

Bien cordialement.

Marie-Thérèse (74)

baloche1
male
Messages : 15
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonjour Marie Thérèse,

Erreur de ma part,François Cavet n'était plus en France au décès de sa femme le 6 8 1883 ,il etait déja absent au mariage de son fils Jean Louis le 13 2 1882 à Bresse sur Grosne,ainsi que son épouse "placée" à l'hospice de Bourg (depuis quand?).On ne dispose pas du recensement de 1881,par contre au recensement en (aout) 1876,il est présent avec sa femme et sa fille Françoise née le 30 8 1869,il serait donc parti entre(aout) 1876 et le 13 2 1882,peut être avec sa fille Françoise,peut être après le placement de sa felmme à Bourg??

Le depart a du se faire au Havre .

Quant au renvoi 63,j'ai consulté les minutes du notaire de Saint Boil,Me Berthet,je n'ai rien trouvé,mais est ce le bon notaire?


Bien cordialement

Jean Pierre

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Jean-Pierre,

Effectivement, il est bien parti avec sa fille : en effet, j'avais trouvé le mariage à Curitiba de Fanny CAVET et Jocelyn VIERA DA SILVA le 28/06/1890, et il est indiqué que Fanny est fille de Francisco CAVET et de Francisca PERRIER.
https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:939J-DF3S-8B?i=39&wc=MHND-R68%3A369754501%2C369754502%2C370614101&cc=2177282

Là encore, il sera difficile de trouver la liste de passagers : pour Rio-de-Janeiro, la base de données (1882-1957) ne prend donc pas en compte les arrivées antérieures, mais dans les Archives Nationales, il y a des listes à partir de 1874. Pour cette période, j'ai quelques listes manuscrites que je vais consulter.

Par ailleurs, Francisco CAVET et Carolina Frederica ASTOLIN (ou ASTOUIN) ont eu une fille Maria, née le 19/04/1889.
https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:939J-DN3T-G?i=77&wc=MHND-G6X%3A369754501%2C369754502%2C370486601&cc=2177282

Je pense que vous avez le mariage de François CAVET.

Bonne après-midi.

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Vous avez sans doute raison de penser que François CAVET et sa fille ont quitté la France après l'hospitalisation de Françoise PERRIER à Bourg. La consultation des Archives Hospitalières pourrait confirmer (ou non) cette hypothèse. Les registres d'entrées, s'ils ont été conservés, sont sans doute consultables: j'ignore si pour ce département la demande d'une telle recherche peut se faire par écrit.
AD de l'Ain : Administration Hospitalière - Sainte-Madeleine (1829-1938) : 1 X 348-350

Sur la fiche matricule de Jean-Marie CAVET né en 1859, il est noté "fils de François (en Amérique) et de Françoise Perrier.
Le départ pour le Brésil aura donc sans doute eu lieu entre août 1876 (recensement) et juillet 1879.

J'avais noté dans un précédent message que la base de données des entrées à Rio-de-Janeiro couvrait la période 1882-1957 : c'est inexact, elle comprend actuellement toutes les entrées depuis 1875. François CAVET et sa famille devraient s'y trouver s'ils ont bien débarqué à Rio, pourtant on ne les trouve pas, malgré une recherche avec de nombreuses variantes orthographiques ou par prénom. Auraient-ils débarqué à Santos ?

Bonne journée à tous.

Marie-Thérèse (74)

dufousy
male
Messages : 2
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à toute et tous,

Je m'invite un peu dans votre forum pour vous éclairer sur un point concernant François CAVET.
Comme je l'ai écrit à Jean Pierre, je suis un des descendants de Jean CAVET, l'ainé des frères.
Sur l'acte de mariage du fils ainé de François ( Jean né en 1856) qui eut lieu le 13 février 1882 à Bresse sur Grosne, il est précisé qu'il est fils de François, autrefois cultivateur à Messey, sans résidence, ni domicile connu…
Ce qui laisse à penser qu'il pourrait avoir quitté la France avant le décès de sa femme. Par contre il vit bien à Messey en 1876 ( recensement)
Au plaisir de vous lire et avec mes remerciements pour avoir éclairer cette zone d'ombre qui m'avait intriguée

Sylvain

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Sylvain, bonjour Jean-Pierre, bonjour à tous,

C'est bien ce que nous pensions : le départ de François CAVET et de sa fille a bien eu lieu avant le décès de Françoise PERRIER (août 1883) puisque sur la fiche matricule du fils Jean-Marie en 1879, il est indiqué que le père, François CAVET, est déjà en Amérique (voir message ci-dessus). Le départ a sans doute eu lieu entre le recensement 1876 et 1879.

Je ne retrouve pas, pour l'instant, l'arrivée à Rio-de-Janeiro de François CAVET et de "Fanny".

Bonne soirée.

Marie-Thérèse (74)

dufousy
male
Messages : 2
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour à tous,

Un des frères de ma grand mère avait émigré en Uruguay en 1929 où il semble qu'il y avait une assez forte présence française. Vu où se situe Curitiba, ne serait il pas possible que Montevideo fut la destination première de François?
Au plaisir de vous lire

Sylvain

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Sylvain, bonjour à tous,

Tout est possible ! Mais généralement ceux qui émigraient au Brésil et débarquaient à Montevidéo, étaient ceux qui avaient pour destination finale le Rio Grande do Sul.

Curitiba étant située à environ 1300 km à vol d'oiseau de Montevideo, je pense plutôt que François CAVET n'aurait pas débarqué à Rio-de-Janeiro et aurait poursuivi jusqu'à Santos, et ensuite il aurait embarqué sur un bateau national jusqu'à Paranagua située à environ 400 km au sud de Santos (Curitiba étant située à environ 100 km de Paranagua, à l'intérieur des terres). Ce n'est qu'une hypothèse.

Pour Santos, pas de listes de passagers en ligne avant 1888 - registre des émigrants à partir de 1882. Pour Montevideo, on trouve sur FamilySearch des listes de passagers mais pour une période antérieure.

Bonne soirée.

Marie-Thérèse

baloche1
male
Messages : 15
Saisie : Standard
Voir son arbre
Bonsoir à tous,

Le 31 aout 1875,une circulaire du ministère de l'agriculture et du commerce français interdit l'émigration au Bresil,ce decret ne sera pas totalement respecté,Jean Cavet y dérogera et partira du Havre sur un navire anglais,par contre Arsene Delattre passera par l'Argentine avant de se rendre à Rio de Janeiro;Rio da Prata deviendra un moyen de contouner la loi;Je pense qu'il faut privilegier cette piste concernant François Cavet et sa fille Françoise(Fanny).Par ailleurs,l'embarquement pouvait aussi se faire par l'Italie,Naples par exemple,les savoyards ont beaucoup utilisé cette voie,pourquoi pas la Saone et Loire.
Concernant Caroline Schuster,qui accoucha de Delphine au Mexique vers 1867,on voit que le nom de Schuster et ses déclinaisons est fréquent dans ce pays,Caroline y avait probablement des attaches venues de l'est de la France.le problème est l'orthographe des noms et prénoms qui rend la recherche parfois aléatoire,donc difficile,mais restons optimistes!
Bonne soirée à tous.

Bien cordialement.

Jean Pierre

marilisa74
marilisa74
Messages : 514
Saisie : Geneweb
Voir son arbre
Bonjour Jean-Pierre,

Je ne connaissais pas cette décision du gouvernement français d' août 1875, mais je savais qu'en 1859 il y avait eu une mise en garde contre l'émigration au Brésil, en raison du grand nombre de plaintes d' émigrants dont les conditions d'accueil ne correspondaient pas à ce qui avait été promis, plaintes relayées par les Consulats. Connaissez-vous la date d'abrogation de cette circulaire ?

Néanmoins, même si le nombre d'émigrants a peut-être diminué, l'émigration s'est poursuivie en 1876 et années ultérieures, où sur les rares listes de passagers que l'on trouve (AD 76), il y a toujours des Français qui embarquent au Havre pour Rio et Sao Paulo. Ils n'étaient pas très nombreux bien sûr par rapport aux italiens (entre 1872 et 1895, au Brésil, les Français représentaient 1,5% des émigrants, les Italiens 63 %). Et les Français étaient moins nombreux à émigrer au Brésil qu'en Argentine.

Voici ce que je trouve sur un document traitant de l'émigration française au Brésil (UP de Nantes) :
"Officiellement du moins, l’émigration de la France vers le Brésil est interdite par circulaire du
Ministre de l’Agriculture et du Commerce du 31 août 1875… mais cette décision fait craindre
pour les relations commerciales et on ferme les yeux sur la poursuite des départs…"


Tout au plus, je pense qu'un certain nombre a dû éviter de faire une demande de passeports. Mais avant cette année 1875, ils partaient déjà majoritairement sans en être munis.

J'ai fait de nombreuses recherches depuis une dizaine d'années pour des descendants d'émigrants Français au Brésil : la grande majorité de ces émigrants est partie entre 1875 et 1880, beaucoup du Havre et de Marseille, quelques-uns de Bordeaux. Ces émigrants étaient majoritairement originaires de la moitié nord de la France, et du sud-est, ce qui explique sans doute que les départs de Bordeaux aient été moins nombreux (parmi ceux pour lesquels j'ai fait une recherche).

Concernant Arsène Delattre, on ne peut savoir si sa première intention était de s'établir au Brésil. Un ami généalogiste Brésilien me faisait remarquer qu'il y avait eu beaucoup de passages entre l'Argentine, l'Uruguay et le Brésil (sud de Rio), et ce, dans les deux sens, du sud au nord, ou du nord au sud : les uns débarquaient en Argentine et au bout de quelques mois, ou de quelques années, sans doute insatisfaits des conditions de vie qu'ils avaient rencontrées, passaient en Uruguay ou au Brésil, d'autres faisaient l'inverse.

Généralement, les Savoyards qui partaient de Gênes n'étaient pas des émigrants "spontanés" : ils avaient été recrutés par des agents d'émigration qui organisaient le voyage, et c'était pour la période 1850-1863. Les autres partaient de ports français. J'ai une liste de 2600 émigrants savoyards sous les yeux : à partir de 1863, ils partaient de Marseille, Le Havre et Bordeaux, aucun de Gênes.
Et en supposant que François CAVET et sa fille soient partis de Gênes, il n'y a pas pour l'instant, et à ma connaissance, de possibilités d'accéder aux listes de passagers de ce port. Les listes Agnelli ne concernent que l'arrivée à Buenos-Aires, et uniquement d'émigrants de nationalité italienne.

Le départ en 1876-1879 se situe malheureusement dans une période où l'on ne trouve pas les arrivées d'émigrants sur Buenos-Aires, ni sur Rio, ni sur Sao Paulo, ni sur Montevideo. Alors, il faut espérer avoir la chance de trouver "la" liste de passagers dans les Archives nationales du Brésil, ou sur FamilySearch (Buenos-aires, Montevideo).

Relisant l'ensemble des messages, je m'aperçois qu'une recherche aux Archives Diplomatiques de Nantes n'a pas été évoquée. En effet, le seul registre d'immatriculation en ligne (Genfrancesa) pour l'agence consulaire de Paranagua concerne la période au-delà de 1882 (rien sur les familles CAVET ou DELATTRE). Il existe sans doute un registre pour la période antérieure. Bien sûr, il n'est pas certain que les familles DELATTRE et CAVET s'y soient inscrites. Sur les registres d'immatriculation peuvent figurer la date d'arrivée et le nom du bateau.
La consultation des registres d'Etat-Civil serait aussi intéressante, car les actes du Consulat étaient souvent très détaillés.
La recherche sur place serait préférable à une demande de recherche par courrier ou courriel.
S'agissant d'une agence consulaire (ouverte en 1853), les registres de Paranagua se trouvent sans doute avec ceux du Consulat de Rio-de-Janeiro.

Bonne soirée.

Bien cordialement.

Marie-Thérèse (74)

Répondre

Revenir à « Brésil »