Comment (apprendre à) traduire les actes d’état-civil russes de Pologne (1868-191…)

waxonrut
waxonrut
Messages : 1099
.
Merci de déposer vos demandes de traduction \ transcription sous :arrow: Autres langues (paléographie et traduction)

Bonjour !
Pendant un an environ j’avais régulièrement traduit du russe des documents polonais sur ce forum. J’ai arrêté il y a un bon bout de temps pour des raisons de temps et me concentrer sur les forums qui touchent mes propres intérêts.

Voici un “guide” inachevé que j’avais commencé à l’époque pour que l’expérience que j’avais acquise en la matière ne soit pas complètement perdue. Il est destiné à des personnes, plus directement intéressées par ce type de documents, qui voudraient pouvoir les lires par elles-mêmes.

Cela complètera peut-être ce site en anglais qu’avait déjà signalé sur ce forum cryopharma :
1. C’est facile (quand on connaît un minimum de russe ; un peu moins, mais sans doute faisable si on connaît le polonais).

Quand j’ai commencé il y a un an, j’avais juste une connaissance moyenne du russe. J’avais utilisé l’écriture cursive moderne pour prendre des notes. Il m’a fallu une ou deux heures pour transcrire complètement ce premier acte.

Je pense aussi que quelqu’un qui connaît le polonais devrait pouvoir relativement facilement apprendre le minimum de russe requis pour lire ce type d’actes, vu la similarité des deux langues sur les plans lexical et grammatical. Les phrases sont presque toujours les mêmes (aux professions près), donc le vocabulaire nécessaire n’est pas très grand (voir les exemples de transcription en lien ci-dessous pour constituer une liste de vocabulaire à étudier). Il faudra sans doute un peu plus de temps pour s’habituer à l’écriture.

Le principe de base, comme avec tout, est que plus on le fait, plus c’est facile !


2. Écriture cursive et orthographe

Par rapport au russe moderne, il y a deux difficultés : l’orthographe pré-révolutionnaire et l’écriture cursive de la même époque. Pour l’orthographe, les différences sont réduites et assez systématiques (liste peut-être pas exhaustive) :
  1. ъ final qui a disparu en orthographe moderne
  2. і à la place de certains и modernes
  3. ѣ à la place de certains е modernes
  4. аго/-яго à la place de -ого/-его
Pour l’écriture, il y a une assez grande variété d’un texte à l’autre, mais le principe de base est d’identifier les expressions qui reviennent systématiquement dans chaque acte pour s’habituer à la façon d’écrire de l’acte puis de là déchiffrer les parties variables.

Il n’y a pas de miracle par contre, si l’écriture est malpropre ou peu différenciée : rien de plus similaire à un л qu’un н, un и ou un п ou un morceau de ш, de т ou de м … Il vaut mieux s’entraîner avec des exemples bien écrits.


3. Vocabulaire
Voici quelques liens vers des actes que j’avais transcrits intégralement. On trouve d’autres exemples au lien de cryopharma rappelé ci-dessus. Presque tous les actes suivent le même format. La principale exception que j’ai rencontrée est le cas d’actes concernant des familles juives. Pour les métiers, il y a parfois (souvent) du vocabulaire spécifiquement polonais. Voir
https://kresy.genealodzy.pl/slownik_zawodow.html et https://books.google.be/books?id=dTCBDwAAQBAJ&pg=PA1#v=onepage&q&f=false


4. Noms de personnes
C’est potentiellement le plus gros problème. Il est en partie aidé du fait que, généralement, les noms des parents et prénom de l’enfant sont écrits entre parenthèses en polonais dans les actes de naissance, de même que les noms des mariés dans les actes de mariage et le nom des défunts dans les acte de décès.

Une partie du problème est d’identifier ce qui est écrit en russe — c’est plus ou moins facile selon la propreté de l’écriture. Une autre partie est d’identifier le nom polonais qui se cache sous la transcription russe. Ici, un certain nombre de correspondances systématiques peuvent aider :
  • terminaison -АЯ → -A
  • В → W
  • Е ou Ѣ → E / IE
  • ЕН → Ę / EN / IE / IEN
  • РЖ → RZ
  • Ж → Ż
  • З →Z ou parfois Ź
  • terminaison -ІЙ → -I
  • И ou Ы → I / Y (pas toujours consistant)
  • К → K
  • Л suivi de voyelle dure ou de Ъ → Ł
  • Л suivi de voyelle molle ou de Ь → L
  • НЬ → Ń
  • ОН → Ą / ON
  • СЬ → Ś
  • Х → CH / parfois en début de mot : H
  • Ц → C
  • ЦЬ →Ć
  • Ч → Ч
  • Ѳ ou Ф → F
  • Ш → SZ
  • Щ → SZCZ
  • Ю → JU / IU / U / JÓ / IÓ / Ó
  • Я → JA / IA / A
Cette carte des noms de famille peut aider pour vérifier l’identification correcte d’un nom de famille : http://nlp.actaforte.pl:8080/Nomina/Ndistr?nazwisko=&join=on&rel=on — on voit en plus dans quelle région le nom se rencontre. Si seul le début du nom a été déchiffré et si le nom fragmentaire n’existe pas, on obtient des suggestions de noms qui commencent par ce début. Bien sûr, il arrive que certains noms soient éteints ou aient évolué et ne se trouvent plus dans cette liste.

Si on connaît le début du nom, on peut aussi chercher dans cette liste de noms de famille : https://nazwiska-polskie.pl/. Voir aussi cette carte alternative : https://nazwiska-polskie.pl/Nowak.

Pour les prénoms, voici une petite liste de prénoms : https://pl.wiktionary.org/wiki/Indeks:Polski_-_Imiona et une plus grande : https://imiona.nazwiska-polskie.pl/. Les prénoms sont parfois écrits dans les actes sous leur forme russe plutôt qu’une transcription en alphabet russe de la forme polonaise (exemple : Ѳома [ancienne orthographe de Фома] plutôt que Томаш).


5. Noms de lieux
Identifier les noms de lieux est aidé par le lieu d’origine de l’acte (quand on le connaît), ce qui permet de circonscrire la zone géographique à chercher. Une carte utile est https://mapire.eu/en/map/europe-19century-secondsurvey/ où, dans la zone russe de Pologne, les noms de villages sont écrits en russe (mais pas nécessairement avec la même orthographe que celle utilisée dans les actes).

Si les noms de famille sont connus/ont été identifiés, la carte ci-dessus donne la région où on les rencontre le plus.


6. Formulaires
Voici les formulaires (à copier-coller dans l’éditeur du forum Geneanet) que j’utilisais pour ne plus avoir à noter que les informations spécifiques au fur et à mesure que je les rencontrais dans les actes. C’est utile pour les personnes qui voudraient en aider d’autres sur ce forum.

NAISSANCE

Code : Tout sélectionner

[list]
[*][b]lieu et date de l’acte :[/b] 
[*][b]déclarant :[/b] 
[*][b]témoins :[/b] 
[*][b]lieu et date de la naissance :[/b] 
[*][b]mère :[/b] 
[*][b]enfant :[/b] 
[*][b]parrain et marraine :[/b] 
[/list]
MARIAGE

Code : Tout sélectionner

[list]
[*][b]lieu et date de l’acte :[/b] 
[*][b]témoins :[/b] 
[*][b]époux :[/b] 
[*][b]épouse :[/b] 
[/list]
DÉCÈS

Code : Tout sélectionner

[list]
[*][b]lieu et date de l’acte :[/b] 
[*][b]déclarants :[/b] 
[*][b]lieu et date du décès :[/b] 
[*][b]personne décédée :[/b] 
[/list]
P.S. : J’ai mis ce fil de discussion sur le forum “Pologne” plutôt que “Autres langues (paléographie et traduction)” car, bien que ceci concerne la paléographie et la traduction depuis le russe, je me suis restreint ici à la traduction de documents provenant de Pologne, avec des conseils spécifiques pour ceux-là. Le public cible est les personnes qui font des recherches généalogiques en Pologne.


Merci de déposer vos demandes de traduction \ transcription sous :arrow: Autres langues (paléographie et traduction)
Image [ci-devant mgrvaxzx]

Revenir à « Pologne »