Les Sables-d'Olonne - Guide des baigneurs et des touristes

La ville des Sables-d'Olonne tire son nom des sables au milieu desquels elle a été bâtie et du bourg d'Olonne dont elle fut longtemps une dépendance.

26,95 €

+ -
Description du produit

Son importance maritime se révéla lorsque, en 817, les Normands entrèrent en Poitou par son port. Á la fin de la longue lutte qui opposa la France à l'Angleterre, celui-ci était devenu l'un des plus renommés du royaume. Mais c'est surtout à la politique habile de Louis XI que la ville dut le développement de sa prospérité. Sur la requête de Commines, il fit entreprendre les travaux nécessaires pour que la ville offrît à l'avenir « un port aussi bon et aussi sûr que nul autre du royaume », appréciant tous les avantages commerciaux et maritimes du projet mais songeant aussi à tirer parti de l'heureuse position des Sables pour lutter contre l'indépendance de la Bretagne, dont il haïssait et voulait abaisser le duc. Á cette époque, les Sablais furent les premiers à prendre la route de l'Amérique nouvellement découverte et se distinguèrent particulièrement par la pêche à la morue sur le grand banc de Terre Neuve et dans la baie du Canada. Des ateliers de tous genres, tels que des forges et des corderies, se créèrent et permirent un accroissement remarquable de la ville. Assiégée à plusieurs reprises par les huguenots, la cité prit activement part aux terribles guerres de Religion et de nombreux vaisseaux sortirent du port pour aller grossir l'armée navale de Louis XIII. Après le siège de La Rochelle, le monarque fit démanteler le château d'Arundel et la prospérité matérielle des Sables déclina rapidement. Placée au centre des côtes de la célèbre Vendée, elle subit les agitations politiques du régime de la République et fut sans doute la seule ville de la région qui résista aux royalistes en 1793. La ville fournit à la Révolution et à l'Empire d'excellents marins ; le port, malgré son insuffisance et son état d'imperfection rendit de grands services à la France. Son salut vint ensuite de son admirable plage abritée contre les vents, qui permet au baigneur d'embrasser dans son ensemble le pittoresque abri et de profiter d'une eau « qui fortifie les constitutions faibles, délicates et molles, détruit une foule de prédispositions et peut même guérir certaines affections chroniques ». Les bains nécessitent cependant de se soumettre à de nombreuses règles portant sur l'état de la mer, l'heure, l'immersion ou encore la tenue : « Le pantalon constitue, pour les femmes particulièrement, une pièce indispensable du costume de bain. Il leur est à peu près impossible de se baigner commodément et décemment avec une robe seule. » © Micberth

Ré-édition d'un ouvrage paru en 1887


  • Pays : France
  • Région : Pays de la Loire
  • Département : Vendée
  • Numéro INSEE : 85194
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 978-2-7586-0649-9
  • Nombre de pages : 208
  • Date d'édition : 2012

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client