Histoire de Forest - Arrondissement d'Avesnes

Jusqu'à la fin du XIIe siècle, une épaisse forêt couvrait la plus grande partie du sol de Forest.

78,00 €

+ -
Description du produit

Les Celtes avaient probablement sillonné le territoire, les légionnaires romains y avaient porté la hache pour ouvrir la chaussée qui conduisait de Soissons à Bavay, les hordes des Barbares y passèrent pendant trois siècles sans laisser de traces, les chefs des Francs le firent protéger avec un soin jaloux pour s'y livrer aux plaisirs de la chasse.

 

En 706, Childebert II, roi de France abandonna Solesmes et toutes ses dépendances, dont faisait partie la terre de Forest, à l'abbaye de Saint-Denis. En 1180, Baudouin V, comte de Hainaut, obtint de l'abbaye une importante concession qui donna naissance au village. Il pouvait ainsi asseoir sur une large route et à la frontière de ses états, un centre de population qui, groupé autour de son église, aux épaisses murailles, à la tour massive comme une forteresse devait rendre à ses armées d'appréciables services en temps de guerre. L'abbaye avait deux raisons d'accepter cette concession : d'une part, il était difficile d'opposer un refus à celui qui allait devenir le beau-père du roi de France, par le mariage de sa fille Isabelle avec Philippe Auguste ; d'autre part, elle avait besoin d'un puissant protecteur pour mettre son prieuré de Solesmes à l'abri des entreprises des seigneurs voisins et en particulier des barons de Bousies. La charte de fondation lui réservait en outre de grands avantages sur le nouveau village. Alors que la plupart des villes furent encore longtemps assujetties au régime féodal, celle de Forest fut déclarée libre et fut soumise, dès lors, à un certain nombre de redevances établies sur des objets déterminés. Au premier jour de son existence, son régime municipal fut constitué, avec un mayeur et des échevins qui, bien que sans doute nommés par le comte, n'en furent pas moins les gardiens des libertés et des franchises garanties par la charte de fondation, en même temps qu'ils étaient l'organe essentiel assurant au village l'ordre et la paix. Quatre siècles plus tard, l'abbaye de Saint-Denis céda tous ses droits seigneuriaux et toutes ses charges à l'archevêché de Cambrai, qui les conserva jusqu'à la Révolution. En 1659, Forest passa de la domination de l'Espagne à celle de la France, perdant bon nombre de ses privilèges et subissant le poids de nouvelles charges publiques. Louis XIV vendit ensuite rapidement la seigneurie à François Joseph de la Pierre ; après cinq cents ans d'appartenance aux comtes du Hainaut, elle passait ainsi à la maison de Bousies. © Micberth

Ré-édition d'un ouvrage paru en 1905

  • Pays : France
  • Région : Nord-Pas-de-Calais
  • Département : Nord
  • Numéro INSEE : 59246
  • Auteur : S. Poulet
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 978-2-7586-0609-3
  • Nombre de pages : 610
  • Date d'édition : 2012

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client