Recherches archéologiques, historiques et statistiques sur la ville de Coutances

Si on ne peut assigner une époque précise à la fondation de Coutances, on peut affirmer que la ville était importante dès le IVe siècle, puisqu'on y trouvait une garnison nombreuse, composée de légionnaires et de soldats étrangers.

54,77 €

+ -
Description du produit

Jusqu'à l'invasion des Normands, l'histoire de la cité et du Cotentin est entourée de nuages. En 807, les Danois firent leurs premières incursions sur les côtes du Bessin et du Cotentin et en 866, les Normands attaquèrent la ville : tous les habitants furent passés au fil de l'épée et la cité fut détruite de fond en comble. Au cours du XIe siècle, elle se releva de ses ruines. Les évêques rentrèrent dans leur siège épiscopal de Coutances et l'un d'eux, Geoffroy de Montbray, aidé par les dons de ses parents et compagnons d'armes, les Tancrède et Guillaume le Conquérant, réédifia une cathédrale à la place de celle que les Normands avaient détruite et créa tant d'établissements qu'il peut être considéré comme le fondateur de la ville moderne. Celle-ci fut de nouveau en proie à l'anarchie pendant les guerres civiles excitées par les prétendants à la succession de Guillaume le Conquérant. Elle fut prise plusieurs fois, avant de passer sous la domination de Philippe Auguste en 1203, mais ce n'est qu'à la fin du XIIIe siècle que l'on commença à établir quelques fortifications à la cathédrale et dans ses environs. De 1417 à 1449, la ville fut sous la domination anglaise, sans que rien ne soit changé aux usages locaux, aux lois et aux coutumes du pays pour l'administration municipale et judiciaire. Coutances ne subit plus aucun événement de guerre jusqu'à la ligue du bien public qui se forma entre les grands vassaux de la couronne, sous le règne de Louis XI. Irrité contre certains des habitants qui s'étaient déclarés pour les princes, le monarque priva la cité de ses privilèges, fit raser ses murailles et confisqua ses fossés au profit de la couronne. Les fortifications manquèrent cruellement pendant les guerres de Religion, la ville devenant à maintes reprises le théâtre et la victime des pillages, des massacres et des dévastations des protestants. Lorsqu'en 1639 éclata la révolte des va-nu-pieds, les insurgés, irrités contre les impôts et les charges de toutes sortes et conduits par Quetil de Ponthébert entrèrent dans Coutances, brûlant la maison du receveur des tailles et traînant le corps de son beau-frère trois jours durant, à la queue d'un cheval. La répression fut implacable et la disposition d'une potence à quatre, sur le marché au blé, provoqua la terreur du peuple. © Micberth

Ré-édition d'un ouvrage paru en 1862

  • Pays : France
  • Région : Normandie
  • Département : Manche
  • Numéro INSEE : 50147
  • Auteur : L. Quénault
  • Numéro ISBN ou EAN : 978-2-7586-0596-6
  • Nombre de pages : 410
  • Date d'édition : 2011

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client