Histoire de la ville de Roye

Face au désir d'indépendance des seigneurs qui portait un lourd préjudice à l'autorité souveraine, et à la nécessité des habitants des villes de s'unir pour défendre leur liberté et leurs biens, les monarques favorisèrent l'application des coutumes naissantes, en les approuvant par des lettres en bonne forme.

54,77 €

+ -
Description du produit

Face au désir d'indépendance des seigneurs qui portait un lourd préjudice à l'autorité souveraine, et à la nécessité des habitants des villes de s'unir pour défendre leur liberté et leurs biens, les monarques favorisèrent l'application des coutumes naissantes, en les approuvant par des lettres en bonne forme. Les chartes avaient ainsi pour but de mettre les villes en état de mieux défendre leurs propres droits et ceux du prince, en les purgeant des désordres et des crimes que le malheur des temps avait rendus si fréquents. Celle de Roye, accordée par Philippe Auguste, reproduite, traduite et commentée par L.-A.-J. Grégoire d'Essigny, concerne tous les aspects de la vie des habitants, permettant ainsi une découverte de leur quotidien dans les moindres détails. Elle protège l'épouse des excès de son mari, gère les différends entre les individus, garantit l'application des mesures de sécurité mais traite aussi des aspects économiques de la vie de la commune. L'article 42, par exemple, stipule que « si quelqu'un fait des gâteaux, ou des flans, ou autres choses semblables, qui nuisent à la ville, le maire pourra défendre d'en faire davantage ». D'une manière générale, tout ce qui n'était pas nécessaire à la vie était considéré comme un luxe ; par conséquent, en faisant augmenter le prix du pain, lors des années de disette, la pâtisserie devenait nuisible à la cité. Parce que l'histoire d'une commune n'est pas seulement celle des événements et des hommes qui ont forgé son destin, l'auteur restitue aussi la vie des Royens, dans toute la réalité de leur quotidien, avec leur habitat, leurs mœurs, leurs maladies ou leurs fêtes. Si l'habitant des campagnes n'a pas l'esprit inventif, il est laborieux et passe sa journée dans les champs. L'hiver, les femmes filent le chanvre, lors de veillées où se réunissent quelques familles dont les yeux sont rivés sur le narrateur des contes qui se transmettent de père en fils. Parmi les nombreuses personnalités qui vécurent à Roye, Gracchus Babeuf demeure une des plus illustres. Bien qu'il ne partage pas ses convictions, l'auteur reconstitue sa biographie sans omettre de décrire les marques extrêmes de son amour dévorant pour une de ses filles, décédée à l'âge de six ans.
© Micberth

  • Pays : France
  • Région : Picardie
  • Département : Somme
  • Numéro INSEE : 80685
  • Auteur : L-A-J. Grégoire d'Essigny
  • Numéro ISBN ou EAN : 978-2-7586-336-8
  • Nombre de pages : 420
  • Date d'édition : 2009

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client