Lire les écritures anciennes, du XVe au XVIIIe siècle

Un outil indispensable pour le paléographe, le chercheur et le généalogiste.

39,00 € -33%

Prix réduit !

59,00 €

Promotion valable jusqu'au 14/11/2019

+ -
Expédition sous 10 jours.
Description du produit

Extraordinaire recueil de plus de 7 500 images (exemples et formes de lettres, mots, abréviations, enchaînement de mots...) qui permettra de s'initier à la lecture des écritures anciennes du XVe au XVIIIe siècle.

 

Le contenu de l’ouvrage ?

 

Cette étude couvre une période de 1450 à 1750 avec ses exemples d'écritures extraits d’originaux, d’actes des archives notariales et d’état civil. C’est plus de 7500 fichiers images Français et Latin avec leurs traductions, classés par ordre alphabétique.

 

Qui ne s’est jamais découragé devant un acte ancien ?

 

Tout d’abord il faut garder en mémoire qu'une période d'adaptation est nécessaire à chaque fois que l’on déchiffre des documents rédigés par un nouveau scribe, au début de la lecture il convient de se familiariser avec son écriture et les formes des lettres  en décryptant en premier lieu les mots les plus faciles à lire, puis revenir sur les passages à sa portée, en laissant en blanc les mots incompréhensibles, après plusieurs tentatives on s’habitue au graphisme et tout devient plus clair.

 

Le livre, un fort volume de 566 pages au format 21 x 29,7cm, chaque image de textes manuscrits a sa traduction en marge.

 

 

L’ouvrage est une aide à l’initiation à la paléographie

 

Description des différentes rubriques et pourquoi ce classement ?

 

Lors de la lecture d’un document, il faudra tout d’abord se familiariser avec la forme des lettres, puis des syllabes, connaître les particularités et abréviations.

 

LETTRES :

Commençons par les lettres : des exemples qui vont nous permettre de reconnaître le début d'un mot et par-là même faciliter sa recherche, ceci après avoir relevé les pièges de certaines lettres qui suivant les scribes se confondent : les S et F, i et J, B et G, etc.…

 

 

SYLLABES et ELEMENTS de MOTS :

Des syllabes et éléments de mots (deux à trois lettres assemblées) suivent dans ce chapitre et permettent de mieux percevoir des exemples de liaisons de lettres, et affiner la recherche en début ou milieu de mot.

Exemple : Gab, Gag, Gar, Gel, etc……..

 

PARTICULARITES :

Ensuite il faudra tenir compte des Particularités, ce sont des lettres ajoutées dans les mots ou utilisées à la place d'autres lettres, ceci assez couramment, sans parler de l'orthographe très aléatoire de certains scribes, en particulier en état-civil ou les noms et mots étaient souvent écrits sous une forme phonétique par certains prêtres.

Exemple : avec la lettre ( P ) ajoutée dans le mot Achepteur (acheteur), et avec ( Es ) qui remplace les é ou è et un ( P ) en plus dans Escripre  (écrire), Nopces (noces), etc …….

 

ENCHAINEMENTS :

Enchaînements de lettres : Une étape supplémentaire pour une meilleure compréhension d’un texte, dans ce chapitre les lettres scindées au début, puis liées les unes aux autres, forment des mots, petites phrases et prénoms, on perçoit mieux ainsi la liaison des lettres entre elles.

 

 

ABREVIATIONS :

Passons maintenant aux abréviations : obstacle majeur dans les dépouillements, parfois l'enchaînement de plusieurs de ces abréviations rend le texte incompréhensible, il est à souligner que certaines sont utilisées en état-civil dans les noms patronymiques, ne pas les connaître mène donc à l'échec.

Le dossier abréviations a été scindé en 2 parties :

 

Les abréviations Spéciales et leurs formes, nous pouvons les classer rapidement ainsi:

 

Les abréviations en Fin de mot : un trait courbé, droit, recourbé ou de forme particulière sur, au-dessus ou au-dessous de la ligne d'écriture abrège la graphie des mots,

 

Les abréviations en Milieu de mot : indiquées ou non par un tilde, plusieurs lettres ou syllabes ont été supprimées, souvent seules les premières et dernières lettres sont formées.

 

En Début de mot: des signes particuliers correspondent à plusieurs lettres,

 

Autre-Pre-Tres-Ter-Trans-Ser-Cer-Mar,

 

Certains signes sont plus fréquemment utilisés, les apprendre est obligatoire :

Il s'agit de : COM, CON, PAR, PER, PRE, PRO,

que l'on retrouve aussi dans des noms patronymiques, et qui sont très souvent utilisés par des scribes de toutes régions et de toutes origines : état civil, notaire, etc… il s’agissait bien là d’un codage précis et commun à tous, c’est la sténographie d’aujourd’hui.

 

Ensuite les abréviations en Exposant, forme plus classique.

 

Enfin des abréviations avec des Mots entiers et enchaînés, qui sont en plus grand nombre dans les autres rubriques : abréviations, et mots et phrases.

 

Les abréviations Courantes :

 

Pour s’initier il est important d’assimiler les 4 premiers dossiers : lettres, particularités, abréviations formes spéciales et courantes et ainsi aborder les autres rubriques plus sereinement.

 

MOTS et PHRASES :

 

Il faut ensuite se familiariser avec les mots,

Le classement a été réalisé par ordre alphabétique, attention toutefois, l'orthographe est souvent celle de cette époque.

Dans la rubrique Recueil, Mots et phrases, plus de 6400 fichiers images Français et Latin, ne comprenant parfois qu'un seul mot écrit sous des formes différentes, mais aussi des phrases et des paragraphes entiers comme ci-dessous, ce sont donc des milliers de mots avec leur traduction dans la partie gauche des pages.

 

Dans vos recherches, si on croit avoir reconnu à l'aide des lettres de l'alphabet les premières lettres d'un mot, en allant dans cette rubrique, on peut trouver des exemples de mots ou de phrases commençant par ces mêmes lettres, tout en sachant qu'il ne s'agit que d'un recueil et que seuls les mots les plus couramment utilisés dans les actes dépouillés ont été relevés.

 

 

PRENOMS et NOMS :

Ce chapitre est plus particulièrement destiné aux généalogistes, toujours classés par ordre alphabétique environ 800 fichiers images de prénoms en français et en latin facilitera leurs recherches en se familiarisant avec certaines abréviations, en effet tous les scribes civils et les prêtres (registres paroissiaux) utilisaient les mêmes abréviations, quelques exemples de noms patronymiques soulignent les difficultés et les risques d’erreur de traduction.

 

Comment utiliser cet ouvrage ?


L’ouvrage est à utiliser sous deux formes :

 

1°/ - Pour une recherche ponctuelle,

 

sur une difficulté que vous rencontrez, la première démarche est de reconnaître à l’aide des lettres de l’alphabet, la 1ère lettre du mot puis la suivante, ensuite on peut vérifier à l’aide de syllabes la liaison des lettres entre elles.

Si on ne parvient pas à trouver le début du mot, les particularités seront passées en revue afin d’éliminer une difficulté qui n’existe pas ou plus (lettre ajoutée ou lettres utilisées à la place d’autres lettres) de nos jours dans certains mots l’orthographe ayant été modifiée.

 Si le problème de compréhension persiste, on n’oubliera pas de vérifier dans les catégories et exemples d’abréviations, si le mot, sur lequel on bute, n’en fait pas partie.

Si le début du mot est découvert, on parcourt les mots commençant par les premières lettres, un classement alphabétique permet une recherche rapide (contrairement aux ouvrages, cours, contenant des textes complets avec leur traduction, et dans lesquels une recherche de ce type est inconcevable, voire impossible).

En ayant reconnu et trouvé un mot, on pourra, dans les pages «mots et phrases » de l’ouvrage découvrir la suite de la phrase, sachant que tous les exemples ont été relevés dans des actes d’état civil, registres paroissiaux français et latin, et dans les archives notariales.

Ce sont des exemples concrets, couramment employés dans les textes que vous aurez à lire.

 

2°/ - Outre la recherche ponctuelle (ci-dessus), qui s’effectue dans ce que l’on peut appeler « un recueil d’exemples » classés sous forme alphabétique (comme dans un dictionnaire) et pour pouvoir s’initier à la paléographie, science des écritures anciennes, il est impératif de pratiquer le plus souvent possible l’ensemble de l’ouvrage.

 

Ce n’est qu’en consacrant du temps à la lecture des mots, phrases, que vous vous habituerez à ces formes de lettres, de syllabes, d’abréviations, les 45 premières pages sont essentielles pour une meilleure compréhension de la suite de l’ouvrage (formules et phrases traditionnelles) et ce n’est qu’en lisant et relisant l’ouvrage dans son intégralité que l’on va acquérir un automatisme.

 

Grâce à cette pratique la lecture deviendra plus facile, voire normale suivant le temps consacré.

Ce n’est qu’avec votre volonté, le plaisir et la passion d’apprendre, que la réussite sera au rendez-vous.

En résumé, si vous voulez lire facilement des documents anciens, il est nécessaire de travailler chez vous, en lisant les exemples et leurs traductions de l'ouvrage. 

Le temps consacré sera largement compensé et récompensé quand vous vous rendrez aux archives ou lors de vos décryptages.

Votre adaptation à un nouveau scribe sera beaucoup plus rapide, les phrases traditionnelles vous seront connues, seules quelques difficultés persisteront.

Ce serait trop beau ! on apprend tous les jours et c’est toujours avec un grand plaisir.

 

Son utilité ?

 

Je pense que toute formation demande un support, à l’école qui n’a pas commencé ou appris l’alphabet ? ( les méthodes nouvelles me contredisent )  néanmoins pour se servir d’un dictionnaire, organiser un classement, il faut des bases : l’orthographe et les mathématiques.

Souvent  les ouvrages, cours de paléographie sont présentés avec des textes complets et une traduction de la page en vis à vis, cette méthode ne permet pas de retrouver dans votre propre document une difficulté sur laquelle vous buter,  le classement alphabétique me semble irremplaçable, c’est pourquoi je l’ai adopté.

A ma connaissance et celles de spécialistes amis, la présentation sous forme de ce recueil n’existait pas, elle leurs semble plus apte à répondre aux problèmes de nombreux chercheurs, ceci en toute modestie, en effet je ne me présente pas comme un professionnel mais comme un amateur éclairé.

  

Les nouveaux Exercices en ligne qu’apportent- ils de plus ?

 

Une méthode innovante pour s’initier à la paléographie.

 

Les exercices en ligne sont tout d’abord gratuits et ont un intérêt complémentaire à l’ouvrage ci-dessus, qui lui  ne  montre pas d’une façon aussi précise l’enchaînement des lettres entre elles, ce que l’on ne retrouve pas non plus dans les ouvrages et manuels de paléographie, avec des actes et leur traduction sur des pages  en vis à vis ( conception traditionnelle des ouvrages où à de rares exceptions quelques liaisons sont montrées).

Dans les exemples de traductions globales il est difficile de voir la place exacte de la lettre dans un mot, et encore plus quand le scribe (c’est assez courant) enchaîne plusieurs mots et pire plusieurs abréviations.

 

Le comble est atteint, cela arrive !  qu’un début, une ou plusieurs syllabes d’un mot  soient séparées de la fin du même mot et comble du comble la fin de ce mot s’enchaîne avec le début du mot suivant, si !, si !, cela arrive aussi croyez-moi ! et là on perd le fil de la phrase.

Dans mes exercices les info-bulles qui donnent la traduction sont assez précises, du moins l’informatique ne m’a pas permis de faire mieux, c’est une nouvelle, pour ne pas dire inédite approche de l’initiation à la paléographie.

Les utilisateurs jugeront par eux-même de l’intérêt de ces outils : 60 Exercices en ligne et 160 vidéos sur Youtube en accès gratuit

Pour ma part, je pense et souhaite sincèrement que ce travail puisse apporter de l’aide au plus grand nombre, et faire gagner du temps dans l’initiation,  sachant encore une fois que seule la volonté et le plaisir d’apprendre, le temps que l’on y consacrera,  donneront des résultats plus ou moins rapides, la réussite est à ce prix.

 

 

 

 

 

 

  • Pays : France
  • Auteur : Roland de Tarragon
  • Format : 21 x 30 cm
  • Nombre de pages : 526
  • Date d'édition : 2009

Derniers commentaires client

Note 
Par Pierre - Alain F
11/10/2019
Lire les écritures anciennes,du XVe au XVIII

Excellent livre. Indispensable aussi bien aux débutants qu'aux personnes déjà bien "rodées"

Note 
Par Edith A
03/05/2019
Pas pour moi mais superbe

C'est superbe, mais je suis trop néophyte pour pouvoir l'utiliser actuellement. ... ou alors il va falloir que je décide de passer l'hiver à essayer de maitriser / reproduire les lettres, abréviations et autres mots pour les faire entrer dans mon p'tit crâne.
Mais pas du tout déçue de l'avoir acheté, même si actuellement je ne sais pas bien par quel bout le prendre ;-)

Note 
Par André M
01/05/2019
Excellent, mais ...

Je possède cet ouvrage depuis plusieurs années et je le trouve excellent. Mais sa richesse même risque de noyer le débutant. A ceux-ci, je recommanderais de commencer par des ouvrages ou sites plus simples, et d'acquérir ce livre comme une référence : on le consultera alors fréquemment avec fruit.

Note 
Par Patrick T
17/04/2019
déchiffrer les écritures anciennes

C'est bien de pouvoir déchiffrer le latin et le Français, mais lorsque le texte ou document est écrit en italien ou en vieux génois comment faire??

Note 
Par Michèle D
29/03/2019
Excellent

Je l'utilise très souvent, les différentes formes des lettres vraiment très pratique et un plus pour les chiffres. A utiliser sans modération.

Note 
Par Roland d
14/03/2019
réponse aux commentaires

Pour répondre sans polémique à certains commentaires :
Présentation de l’ouvrage son contenu :
Lettres 8 pages, Syllabes 16 pages, Particularités 16 pages, Abréviations leurs formes 3 pages, Abréviations courantes 12 pages, Enchaînements 32 pages, Mots, Phrases , chiffres 360 pages, Prénoms Noms (Latin Français 58 pages, Acte entier avec transcription 7 pages.
Réponse rapide aux commentaires :
Décevant : 9 pages intéressantes sur 565, pas de Latin et Flamand, pas d’abréviations,
Réponse : ceci en oubliant les 15 pages d’abréviations (difficultés majeures de la transcription) leurs formes et liste des plus courantes, les formules traditionnelles de mots et phrases 360 pages.
Pas de Latin et de Flamand :
Réponse : c’est vrai, peu de latin, si ce n’est que des mots, prénoms et chiffres contenus dans les actes paroissiaux (hors régions, exemple : Flamande, Est, Provence,) il existe des ouvrages spécifiques pour ces régions (voir la boutique Généanet) le contenu de ce livre correspond à beaucoup d’autres régions de France.
Pas d’explications :
Réponse : Le contenu est déjà important, les explications précises, sans développement des gestes du scribe ou sur les périodes , des ouvrages existent (axés sur ce sujet) par contre on y trouve que peu d’exemples concrets, ce que je n’ai pas voulu faire, dans mon livre, j’ai ajouté un classement alphabétique nécessaire à une recherche rapide.
Je reste à la disposition de chacun, pour leur faire parvenir plus de détails sur le contenu et sur l’utilisation du livre, pour s’initier il convient d’y consacrer du temps, ce que semble oublier certains !!

Note 
Par Claire L
26/12/2018
Lire les écritures anciennes

Je viens juste de le recevoir.....Je pense après l'avoir parcouru qu'il va m'être très utile.

Note 
Par René Yves D
20/12/2018
Une des bibles du généalogiste !

Un ouvrage indispensable pour tous généalogistes amateurs... A étudier avec soins et ... beaucoup de patience !

Note 
Par Sylvie B
16/12/2018
ouvrage utile rapidité livraison

Je n'ai pas eu le temps de me remettre dans ma généalogie pour des raisons personnelles. Mais je pense que cet ouvrage va mettre utile. Je le trouve un peu complex mais avec l'habitude cela devrait le faire. Rien à redire sur la livraison très correcte et rapide.

Note 
Par Christine F
11/12/2018
Très bel ouvrage

Arrivé rapidement, très bien emballé. Après l'avoir feuilleté, je pense qu'il va être d'une aide très précieuse