Notice historique et statistique des rues et places de la ville et des faubourgs d'Epernay

Sur l'emplacement de la place de l'Hôtel de Ville, anciennement dite place Notre-Dame, se trouvaient autrefois des bâtiments de l'abbaye de Saint-Martin et la rue des Trois-Piliers ; ces trois piliers servaient probablement aux exécutions qu'avait le pouvoir d'ordonner l'abbé d'Épernay, avant l'établissement de la prévôté et du bailliage.

26,37 €

+ -
Description du produit

Dans la rue de la Tournelle, qui a disparu également, était située l'auberge de Thomas Petit, où la peste fut apportée en 1636, par un officier de troupes, et qui se répandit ensuite dans toute la ville.

 

Les malades étaient alors logés dans des baraques construites sur l'emplacement même des anciens bâtiments de l'hôpital ruiné par les guerres. En 1756, la ville entra en possession de ce qui existait encore de l'ancien établissement et y fit ériger un nouveau cimetière.

 

Autrefois la ville possédait des puits publics, découverts et de larges embouchures. En 1629, les habitants y précipitèrent un certain nombre de cavaliers du régiment de Saint-Simon qui avaient commis de nombreux excès ; le prince de Condé dut intervenir auprès du roi pour éviter que la population soit décimée en représailles. Parce que les chemins de Châlons à Paris et de Reims à Troyes y passaient, le quartier Saint-Thibault était le plus considérable et le plus peuplé de la ville.

 

On y trouvait réunis les bureaux de recettes, les hommes d'affaires, les meilleures auberges et quelques maisons en bois qui avaient échappé à l'embrasement de la ville ordonné en 1544, par François Ier, alors en guerre contre Charles Quint. Avant le rétablissement des fortifications de la ville en 1529, le ruisseau de Cubry traversait la ville par le milieu de la rue Saint-Thibault. Sur les bords de ce cours d'eau qui se ramifiait en plusieurs branches, étaient établis, de temps immémorial, de très nombreux tanneurs dont l'industrie enrichissait le pays et qui furent à l'origine de la cité. Ils étaient organisés en corporation et avaient leur verrerie et leur confrérie à l'église paroissiale. Puis le ruisseau ayant été détourné, ils furent obligés de quitter la cité.

 

La rue Moët, ouverte sous l'administration et sur la demande de M. Moët, ancien maire, conserve le souvenir de la haute impulsion que le célèbre négociant a donnée au commerce des vins de Champagne, source essentielle de la prospérité d'Épernay. © Micberth


  • Pays : France
  • Région : Champagne-Ardenne
  • Département : Marne
  • Numéro INSEE : 51230
  • Auteur : H.-H.-B. Poterlet
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 978-2-7586-0583-6
  • Nombre de pages : 200
  • Date d'édition : 2011

Derniers commentaires client

Note 
Par Yvon D
10/11/2014
notice historique et statistique Epernay

L'ouvrage de Poterlet complète utilement ceux des historiens et chroniqueurs locaux: Guarnesson, Nicaise, Lepage, Horwath, Dumelié et Francis Leroy. Il permet de bien situer les rues et limites de la ville ancienne d'Epernay

Note 
Par Yvon D
10/11/2014
notice historique et statistique des rues et place

L'ouvrage de Poterlet complète utilement ceux des historiens et chroniqueurs locaux: Guarnesson, Nicaise, Lepage, Horwath, Dumelié et Francis Leroy. Il permet de bien situer les rues et limites de la ville ancienne d'Epernay