Bobigny - La seigneurie, la commune et la paroisse

Au XIXe siècle et au début du XXe, des historiens, des érudits locaux et des amateurs éclairés se sont livrés, dans les services d'archives et sur le terrain, à des enquêtes longues et opiniâtres. Ce sont des rééditions de ces ouvrages sur l'histoire des villes et des villages que nous vous proposons aujourd'hui.

79,11 €

+ -
Description du produit

C'est le jour même où il mettait le point final à cet ouvrage sur Bobigny que l'abbé Masson fut nommé curé de Bagnolet : comme si le formidable travail qu'il venait d'effectuer appartenait ainsi déjà au passé. Maître d'un sujet particulièrement riche en événements de toute sorte (450-1868) qu'il présente ici sous la forme d'un triptyque (seigneurial, municipal et paroissial), l'auteur léguait à tous les amoureux, présents et futurs, de la localité, une véritable mine de renseignements sur son histoire souvent glorieuse et mouvementée. Aujourd'hui, à travers cette monographie, les habitants du chef-lieu de département, qui fut jadis une villa (Balbiniacum), puis un village et une paroisse, une seigneurie (XIIe siècle) et une commune, peuvent mesurer l'importance du destin de leur ville qui a connu, au XXe siècle, une métamorphose urbaine considérable. Rien de plus stimulant, en ce début du 3e millénaire, qu'une telle résurgence, au cœur de l'agglomération actuelle.
La mise en perspective, illustrations à l'appui, de la communauté de Bobigny depuis la fin de l'occupation romaine jusqu'à la veille de la guerre de 1870, n'est pas seulement un enrichissement culturel ; c'est aussi un pari sur l'avenir. À quoi ne pourrait prétendre une cité qui a vécu sous les seigneurs de Bobigny, hauts justiciers et généreux donateurs (construction d'une église nouvelle en 1769 et « charité envers les pauvres ») ; une commune, dont le pouvoir municipal fut exercé de longue date par « des procureurs et des syndics qui surent défendre les intérêts de leurs administrés » et où « les habitants se livraient soit à la grande culture soit à la culture maraîchère », en dépit des désordres et des guerres ; une paroisse qui existait dès le IXe siècle, desservie par des moines « députés par l'évêque diocésain » et dont le curé, Antoine Gigon, refusa de prêter serment à la Constitution en présence de la municipalité et de ses paroissiens le 23 janvier 1791 ?
© Micberth


  • Pays : France
  • Région : Ile-de-France
  • Département : Seine-Saint-Denis
  • Numéro INSEE : 93008
  • Auteur : Abbé Masson
  • Numéro ISBN ou EAN : 2-84373-872-5
  • Nombre de pages : 520
  • Date d'édition : 2006

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client