Brest et ses environs, son port, sa rade

Au XIXe siècle et au début du XXe, des historiens, des érudits locaux et des amateurs éclairés se sont livrés, dans les services d'archives et sur le terrain, à des enquêtes longues et opiniâtres. Ce sont des rééditions de ces ouvrages sur l'histoire des villes et des villages que nous vous proposons aujourd'hui.

29,41 €

+ -
Description du produit

Écrivain éclectique et amoureux du passé, Onésime Pradère a publié de nombreux ouvrages (comme La Bretagne poétique ou Souvenirs des bains de mer de Saint-Malo) avant de mener à terme celui que nous présentons ici. Cet admirateur d'Émile Souvestre, le maître du roman breton au XIXe siècle, n'était pas un auteur régionaliste, tant s'en faut, mais un homme de plume qui avait le courage de ses passions : et Brest, « la ville maritime, le grand arsenal de la France » en était une. Que dirait-il s'il revenait miraculeusement aujourd'hui, plus de cent ans après la publication de ce livre, au coeur d'une cité méconnaissable, détruite en grande partie pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruite depuis un demi-siècle ?
Que, plus que jamais (sans doute), il est nécessaire de connaître « la vieille cité bretonne » et d'apprendre tout ce que cette ville, meurtrie par la folie des hommes, ne révèle pas nécessairement au premier regard : les moeurs des plus anciens habitants des lieux, qui se trouvaient (déjà) sur les rives de la Penfeld ; l'histoire du rocher la Rose et l'étymologie du mot « Brest » ; les nombreuses corporations brestoises et l'attaque d'une escadre anglaise par la Cordelière ; les raisons de l'intérêt manifesté par Henri IV, Richelieu, Vauban et Louis XIV pour la cité ; les corderies et l'ancien bagne et l'incroyable activité portuaire résumée ainsi par Michelet : « Brest, la pensée de Richelieu, la main de Louis XIV, la force de la France entassée au bout de la France, tout cela dans un port serré où l'on étouffe entre deux montagnes chargées d'immenses constructions. »
Grâce à Pradère, les Brestois de cette fin du XXe siècle pourront aussi déambuler dans l'arsenal où ils verront la Consulaire, fondue en 1512 par un Vénitien et l'île Factice située dans la rivière de Penfeld, la buanderie de l'anse Saupin et la caserne des marins ; en ville, ils s'arrêteront place de la Tour d'Auvergne ou devant la fontaine de Recouvrance ; et les environs de la cité lui proposeront des dizaines d'excursions, de l'anse des Blancs Sablons au château de Trémazan.
Impossible, pour les Brestois attachés à leurs racines et pour les visiteurs (aujourd'hui) du 1er port militaire de France, avec son parc marin Océanopolis et son château détruit aux deux tiers en 1944, d'ignorer cette richesse du patrimoine local. © Micberth

  • Pays : France
  • Région : Bretagne
  • Département : Finistère
  • Numéro INSEE : 29019
  • Auteur : O. Pradere
  • Numéro ISBN ou EAN : 2-84435-101-1
  • Nombre de pages : 240
  • Date d'édition : 1999

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client