Ces Capétiens "retrouvés" Nouveau

Descendants de Jean sans Peur, duc de Bourgogne.

 

XVIIe-XXIe siècle.

 

Préface Marie Bourgogne.

10,00 €

+ -
Description du produit

Pour l’ensemble des publications du XXe siècle, la très nombreuse descendance naturelle des ducs de Bourgogne de la maison de Valois, s’est éteinte avec Charles de Bourgogne-Herlaer (1810-1886). Mais la numérisation des registres paroissiaux et d’état civil ont permis à de nombreux généalogistes amateurs de relever des actes de descendants des ducs de Bourgogne vivant dans le Nord de la France et dans le Hainaut belge, inconnus des érudits qui avaient autrefois le monopole de ce genre de recherches.

 

C’est ainsi que sur les plateformes généalogiques, il est aisé de suivre sur plusieurs générations cette descendance. Mais alors qu’elle est l’intérêt de cette étude ? Toutes ces généalogies restent parcellaires et ne sont pas toujours sourcées. Thierry Le Hête, auteur de plusieurs ouvrages, a estimé que la généalogie de ces familles, qui portent toute le patronyme Bourgogne, méritait cependant d’être publiée afin de la replacer dans le contexte de l’immense descendance capétienne. Mais auparavant, il fallait vérifier toutes les données pour dresser des généalogies exhaustives et contacter les descendants dont aucun n’avait idée de descendre en ligne directe de personnages aussi illustres que les grands ducs d’Occident et les rois de France.

 

Ainsi, nous aboutissons à une étude généalogique, de 79 pages, qui couvre 350 ans sur 10 générations. Les données relatives à ces 380 Capétiens font l’objet de plus de 1 035 notes de renvoi. Elle est illustrée par 15 tableaux généalogiques, quelques photos, et quelques signatures extraites de registres paroissiaux.

 

En marge de cette généalogie, c’est aussi une approche sociologique de familles modestes tombées dans l’oubli de l’histoire, mais qui surent par la suite s’élever dans la hiérarchie sociale, et dont les membres exercèrent mille métiers dans la France et les Pays-Bas autrichiens, devenus la Belgique en 1830, entre les XVIIIe et XXI e siècles : journalier, manouvrier, cabaretier, menuisier, fileur, cocher, tisserand, ouvrier, enseignant, technicien, ingénieur, dentiste, informaticien, etc.

 

Articulation de l’étude :

Chapitre I – Branche française : § 1 : Branche de Philippe Albert de Bourgogne (subsistante) – § 2 : Rameau de Charles-Jules Bourgogne († ? en 2015) - § 3 : Rameau belge de Florentin Bourgogne († 1994).

 

Chapitre II – Branche belge : § 1 : Branche de Pierre Bourgogne († 1858) – § 2-1 : Rameau d’Augustin Bourgogne († 1928) – § 2-2 : Rameau d’Auguste Bourgogne (subsistant) – § 2-3 : Rameau de Louis-Xavier Bourgogne († ? au XXe s.) – § 3 : Branche d’André Bourgogne († 1771).

  • Pays : France
  • Auteur : Thierry Le Hête
  • Format : 21 x 29,7 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 979-1-0699910-4-0
  • Nombre de pages : 80
  • Date d'édition : Mai 2022

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client