Le canton de Saint-Just-en-Chevalet

Au XIXe siècle et au début du XXe, des historiens, des érudits locaux et des amateurs éclairés se sont livrés, dans les services d'archives et sur le terrain, à des enquêtes longues et opiniâtres. Ce sont des rééditions de ces ouvrages sur l'histoire des villes et des villages que nous vous proposons aujourd'hui.

28,40 €

+ -
Description du produit

L'abbé Prajoux, auteur de cet ouvrage consacré au canton de Saint-Just-en-Chevalet, sait être poète à ses heures, mais il n'en oublie jamais, pour autant, de retracer, avec rigueur, l'histoire des localités en question et celle des édifices et des lieux qui ont eu une importance déterminante dans leur passé. Son attachement à la beauté des sites (le Puy de Montoncel, les bois Marimbe et Vacque...) ne lui fait pas perdre de vue la nécessité d'étayer son propos d'informations précises (le prieuré de Saint-Just-en-Chevalet existait dès le XIe siècle) et d'anecdotes significatives (la statue de la Vierge, à Saint-Marcel-d'Urfé qui échappe aux révolutionnaires), veillant toujours à ce que ses lecteurs acquièrent, au fil des pages, une connaissance complète des territoires qu'il a parcourus et évoqués.
Sa monographie tout entière est conçue et élaborée selon cette double exigence : la qualité de la forme et la richesse du fond. C'est ainsi qu'évoquant Saint-Just-en-Chevalet, il nous parle d'abord du prieuré, de la paroisse et du bourg, puis de la seigneurie et de la confrérie des Pénitents-Blancs et enfin des fiefs et des lieux historiques à travers lesquels il nous entraîne pour une promenade aussi instructive que captivante : nous allons ainsi du château de Trémolins, qui se trouve sur la route de Saint-Germain-Laval, jusqu'au hameau de la Tuillière (sur la route de Saint-Priest-la-Prugne), en passant par la terre de Boissonnelle, dont l'armoirie est d'argent au lion d'or, alias d'azur ou par le célèbre orme du Bruchet, qui servit longtemps de limite à la seigneurie de Roannais, du côté des terres d'Urfé. Même heureuse alliance entre le charme des sites naturels et l'information historique quand il en vient à Saint-Romain-d'Urfé, à son église et à ses chapelles, à la seigneurie de Génetines et au hameau de la Bombarde, où on a découvert une carrière de marbre rouge, rougeâtre ou jaune, au bord de la route qui va de Roanne à Clermont.
Champoly nous laisse voir les ruines du château d'Urfé, dont les abords immédiats sont abrupts et rocheux du côté du nord ; enfin, Saint-Marcel-d'Urfé, village le plus bas du canton (650 m), Juré, placé sur les bords de l'Aix, un peu avant le confluent de cette rivière et de la Limandière, Cremeaux, Cherier et Saint-Priest-la-Prugne sont autant de lieux historiques qui peuvent combler notre appétit de connaissances et notre goût des paysages attachants. © Micberth

  • Pays : France
  • Région : Rhône-Alpes
  • Département : Loire
  • Numéro INSEE : 42248
  • Auteur : Abbé J. Prajoux
  • Numéro ISBN ou EAN : 2-84373-057-0
  • Nombre de pages : 316
  • Date d'édition : 2001

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client