Mémoire du terroir Beauce et Gâtinais

20,00 €

+ -
Description du produit

L'auteur vient témoigner afin de perpétuer le souvenir de ces hommes et de ces femmes qui, par leur labeur, ont fait fructifier ces terres des plaines de la Beauce et du Gâtinais à une époque où régnait une intense activité, dans les fermes comme dans les hameaux.

Laboureurs, moissonneurs, charretiers et attelages, bergers et troupeaux étaient les acteurs du « théâtre des champs », alors qu'au village résonnait le son du marteau sur l'enclume du forgeron. Les dimanches d'été, de la porte ouverte de l'épicerie-café-tabac, s'élevaient les voix des joueurs de cartes ou les bravades des tâcherons et ouvriers de batteuse.

Les foires et marchés, les comices agricoles et les fêtes de village réunissaient la communauté villageoise prompte à s'émouvoir au rythme de la fanfare ou de l'accordéon. Ces témoignages d'une société paysanne révolue sont rarement consignés par ceux qui les ont vécus, ce qui rend l'ouvrage de Serge Dufour si précieux. La fraîcheur du style, les mots et les expressions de patois qui émaillent le récit, et les illustrations d'époque, confirment l'authenticité de l'oeuvre.

SERGE DUFOUR Orphelin de son père, Serge Dufour dut arrêter à quatorze ans ses études pour aider sa mère à conduire la ferme familiale, son frère n'ayant que dix ans. Adolescent, l'auteur s'engageait résolument dans le modernisme agricole, ce qui lui valut une sèche réplique d'un cultivateur voisin : « Dis don toué ! c'é pas qu'tu vas ach'ter un tracteur ! pour tchi qu'tu t'prends ! ». Novateur comme les paysans de sa génération, il avait mis à la ferraille le matériel agricole dépassé, brûlé les vieux outils, rasé le four à pain et laissé en ruines une fermette traditionnelle. Un jour, au milieu des champs, à la recherche d'un couteau oublié pour ouvrir un sac d'engrais, il découvre à ses pieds une hache polie au tranchant intact. Le fil vite sectionné et ce fut une révélation pour l'auteur qui se mit à la recherche des flèches, polissoirs et fragments de poterie.

Une certaine nostalgie l'envahit alors... Sur les traces de son propre passé, dans les orties, sous les ronces, il redécouvre les objets qui furent ses compagnons de tous les jours, avec leurs joies et leurs peines. Deux livres suivirent : « En Beauce » et « Le vieux parler ». Engagé dans la vie culturelle et assiociative, liée à la conservation du patrimoine, Serge Dufour voit dans l'ouverture récente de « La Maison de la Beauce » à Orgères, l'aboutissement de plusieurs décennies d'efforts au sein de l'association « Terre de Beauce ».

Venant juste de cesser ses activités agricoles et sa fonction de maire d'une commune rurale, l'auteur va se consacrer à son « cher » Musée Beauceron du Grand-Bréau à Tivernon, à la limite de la Beauce et du Gâtinais, qui retrace la vie rurale de 1800 à 1960

  • Pays : France
  • Auteur : Serge Dufour
  • Format : 19 x 26
  • Numéro ISBN ou EAN : 978-2-908670-28-8
  • Nombre de pages : 190

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client