Itteville (Monographie historique de la commune) depuis son origine Nouveau

L’heureuse situation du village dans la presqu’île formée entre les deux rivières de Juine et de Malesherbes, ainsi que le voisinage des coteaux boisés qui le dominent, semblent avoir attiré depuis les temps les plus reculés une population considérable.

33,00 €

+ -
Description du produit

L’heureuse situation du village dans la presqu’île formée entre les deux rivières de Juine et de Malesherbes, ainsi que le voisinage des coteaux boisés qui le dominent, semblent avoir attiré depuis les temps les plus reculés une population considérable.

 

Suivant toutes les probabilités, la fondation de la commune remonte à l’époque comprise entre 622 et 638, sous le règne de Clotaire II. Son histoire se rattache à tous les événements qui survinrent dans l’ancienne province du Hurepoix dont elle faisait partie et dans celle du Gâtinais dont ce village est si rapproché. Il n’échappa sans doute pas au sort des populations conquises par les hordes normandes conduites par le duc Rollon qui s’amoncelèrent auprès d’Étampes en 911, après avoir tout ravagé, brûlé et pillé sur leur passage. C’est à l’époque tranquille du règne de Robert le Pieux que remontent probablement la fondation et l’érection de l’église. Depuis son origine, les évêques de Sens étaient demeurés seigneurs de ce fief créé en faveur de l’épouse de Pépin de Landen. En 1005, l’évêque Lothéric transféra le patronage de cette cure et du fief au chapitre de Notre-Dame de Paris qui en resta le seigneur ecclésiastique jusqu’en 1591. En 1360, le traité de Brétigny autorisa les Anglais à rester en possession de toutes les places dont ils s’étaient emparés jusqu’à l’entier paiement de la rançon du roi Jean II le Bon. Autorisée par le régent, la ville de Paris racheta neuf forteresses (dont celle d’Itteville) que les Anglais évacuèrent moyennant 24  000 florins. Il est donc à présumer que vers le XIIIe ou XIVe siècle, l’enceinte de la commune était fortifiée. Les nombreuses carrières retrouvées sous son sol indiquent qu’en effet une population considérable s’est trouvée agglomérée dans son enceinte pour y trouver refuge. Sous le règne d’Henri III, les habitants obtinrent la permission de clore leur église pour se mettre à l’abri des attaques de leurs ennemis. Á ces retranchements fut ajouté un petit fort flanqué de deux tourelles. Lorsque le chapitre de Notre-Dame de Paris transféra la seigneurie d’Itteville aux mains de Jacques Le Comte, à la fin du XVIe siècle, il se réserva néanmoins la suzeraineté religieuse de la paroisse et le droit de percevoir les revenus et capitaux de l’église Saint-Germain. La commune, érigée en seigneurie, posséda des suzerains jusqu’en 1789. Durant la Fronde, le village fut envahi à deux reprises lors du passage des armées du jeune Louis XIV qui se livrèrent au pillage, au meurtre et au viol.

  • Pays : France
  • Région : Ile-de-France
  • Département : Yvelines
  • Auteur : P.A. Poulain Motte de Vareille
  • Format : 14 x 20 cm
  • Nombre de pages : 104
  • Date d'édition : 2019

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client