Pierre Nivelle - Un évêque ami des arts

De Cîteaux à Luçon

 

D’abord abbé général de l’Ordre de Cîteaux, dignité qu’il doit céder à Richelieu, Pierre Nivelle reçoit en 1637 l’évêché de Luçon qu’il occupera jusqu’en 1661.

23,00 €

+ -
Description du produit

Ami de saint Vincent de Paul, il poursuit, avec application, la Réforme catholique initiée par ses prédécesseurs. Il a aussi pour  souci de réparer les destructions occasionnées à sa cathédrale par les guerres de Religion.

 

Mgr Nivelle est un évêque ami des arts et surtout un prélat esthète, au goût assuré pour la peinture, en particulier pour les décors de fleurs et de fruits. On a prétendu qu’il était lui-même l’auteur de certaines des peintures encore en place à Luçon. Une petite toile conservée dans une collection privée porte effectivement sa signature et son sceau.

 

Quoi qu’il en soit, le fastueux abbé de Cîteaux, puis évêque de Luçon, est resté dans la lignée de ses prédécesseurs, comme celui qui mérita le mieux le qualificatif «d’évêque artiste».

 

 

Les auteurs

 

Jean-François Tessier

 

Né en 1940 à Bordeaux, où il réside, Jean-François Tessier est chargé de recherche honoraire à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et médecin pneumologue, ancien attaché consultant au CHU de Bordeaux. Il est également membre de la Société d’émulation de la Vendée. Il a publié de nombreux articles sur l’histoire de la médecine et sur l’histoire religieuse de la Vendée aux xviie et xviiie siècles. Depuis 1983, il a orienté ses recherches sur le jansénisme en Bas-Poitou à partir des fonds d’archives, en majeure partie inédits, d’Utrecht et de la bibliothèque de la Société de Port-Royal à Paris. Outre ses travaux sur l’évêque de Luçon Mgr de Verthamon, il a publié plusieurs études sur les abbayes de l’Ile-Chauvet et de Saint-Michel-en-l’Herm.

 

 

Marie-Thérèse Réau

 

Conservateur en chef honoraire du patrimoine et docteur en histoire de l’art, Marie-Thérèse Réau a effectué des recherches au sein du service de l’Inventaire général, dans la région Centre, puis dans celle des Pays-de-la-Loire. Ses travaux ont essentiellement porté sur les villes de Tours, de Fontenay-le-Comte et de Luçon et les résultats ont fait l’objet de publications, en particulier dans la collection « Cahiers du Patrimoine ».

 

 

Julien Boureau

 

Conservateur des antiquités et objets d’art de Vendée depuis 2003 et président de l’Association des conservateurs des antiquités et objets d’art de France entre 2012 et 2018, Julien Boureau dirige le service Patrimoine et Archéologie du Département de la Vendée. À ce titre, il a mené un travail de terrain depuis près de 20 ans visant à la protection, à la restauration, à la mise en sécurité des objets mobiliers à travers les trésors d’église et à la valorisation du patrimoine de la Vendée. Auteur d’un livre sur les Grands Carmes de La Flocellière aux xviie et xviiie siècles, il a également dirigé un ouvrage sur la Vendée au xviie siècle. Il a été l’organisateur d’un colloque dont les actes ont été publiés en 2015 sous le titre Regards sur les objets de la mémoire. Il est l’auteur du premier volume (L’archange saint Michel. Saint-Michel-Mont-Mercure) d’une collection qu’il a lancée pour le CVRH : « Trésors de Vendée » et prépare une thèse de doctorat sur l’architecture châtelaine en Vendée au xixe siècle.

  • Pays : France
  • Région : Pays de la Loire
  • Département : Vendée
  • Numéro INSEE : 85128
  • Auteur : J.-F. Tessier, J. Boureau, M.-T. Réau
  • Format : 27 x 18 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 9782911253850
  • Nombre de pages : 128
  • Date d'édition : 2018

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client