Senevas

Son château et ses maîtres

 

Réédition de l'oeuvre originale de 1934

55,00 €

+ -
Description du produit

Les premiers seigneurs de Riverie et de Saint-Romain-en-Jarez furent les Roussillon. C'est à eux que Saint-Romain doit sans doute sa construction.

 

Après deux siècles et demi de possession (1202-1433), la maison des Roussillon de Riverie s'éteignit et le domaine revint aux comtes de Forez.

 

Riverie passa successivement aux mains des comtes de Bourbon, des Laurencin et des Camus.

 

Au Xe siècle, les Arrici s'installèrent à Sevenas, s'imposant d'abord par leur charité et ensuite par leur noblesse. Habitant sur une terre roturière et sans autre renommée que la richesse du sol, ils devinrent assez puissants dans la région de Jarez pour s'autoriser à prendre le titre de chevalier de Saint-Romain.

 

Tout comme les familles Aybraud et Arod qui leur succédèrent, ils résidèrent dans une maison forte. Malgré ses apparences belliqueuses procurées par les quelques meurtrières disposées sur les tours d'angle, le manoir ne fut jamais qu'une « ruche bourdonnante », sous la direction du chef de famille.

 

Jusqu'au XVe siècle, Senevas resta englobé dans les huit paroisses qui composaient la baronnie de Riverie.

 

Au XIIIe siècle, cependant, une liberté plus grande se fit jour. Les Aybraud achetèrent des terres et des libertés au seigneur en manque d'argent ; ils prirent indûment le titre de seigneur de Senevas.

 

La famille Arod sut ensuite résister avec succès aux dissensions, aux fléaux et à la misère de la fin du XVIe siècle.

 

Aussi, dès le début du Grand Siècle, elle fut prête à jouer un rôle de tout premier ordre dans l'histoire du pays de Jarez mais aussi dans l'histoire nationale.

 

Deux de ses membres occupèrent le domaine pendant près de cent ans et laissèrent avec le souvenir de leur grandeur, celui de leur habileté diplomatique. Antoine et Melchior, chacun à leur manière, gravirent les échelons qui les menèrent à la grande noblesse.

 

Le premier s'imposa par son habileté dans le maniement des hommes et des choses à la petite cour provinciale des puissants seigneurs de Saint-Chamond ; le second gagna la faveur royale en remportant d'heureux succès dans les délicates et embrouillées tractations qui marquèrent le début du règne personnel de Louis XIV.

 

Melchior Arod passa six ans (entre 1653 et 1659) dans son pays natal et s'occupa de la reconstruction du château. Cet artisan de la paix européenne ne concevait pas que sa demeure garde l'aspect d'une forteresse et la fréquentation de la Cour lui avait donné le goût du confort, voire même de la magnificence. Barthélemy III travailla puissamment à embellir la demeure seigneuriale avant d'être exécuté, le 24 décembre 1793. © Micberth

  • Pays : France
  • Région : Rhône-Alpes
  • Département : Loire
  • Auteur : Abbé J. Pagon
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 9782758610304
  • Nombre de pages : 426
  • Date d'édition : 2018

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client