Histoire de Bussang

Réédition de l'oeuvre originale de 1909

49,00 €

+ -
Description du produit

Après avoir fondé Luxeuil, Bains et Plombières, les Romains relièrent ces villes par des voies qui communiquaient avec la via strata ou Augusta Rauracorum, qui passait de Scarpone (près de Metz) à Bâle.

 

Selon la tradition, elle passait par Bussang pour gagner le col, par Taye. Alors que Judith de Vaudémont était abbesse de Saint-Pierre de Remiremont, entre 1124 et 1158, elle donna à cens le sol boisé du territoire de Bussang, à des colons regroupés dans une communauté avec à leur tête un villicus, afin qu'ils s'y livrent à la culture.

 

Mais bientôt le finage de Bussang devint le théâtre partiel de la lutte engagée entre les ducs de Lorraine et les abbesses, qui mit souvent les habitants dans des situations particulières. Ces derniers étaient de plus en plus nombreux, car les ducs qui avaient tiré grand profit des mines de la Croix et du Val de Lièpvre virent enfin couronnés de succès leurs efforts pour rechercher des minerais à d'autres points de la chaîne des Vosges.

 

Le cuivre, le plomb, l'argent et les avantages accordés par les ducs attirèrent une telle population qu'un marché franc fut établi chaque samedi par Christine de Danemark, en 1560. Du jour où les mines fournirent du minerai, il fallut songer à le laver, le dégager de la gangue, le fondre ou tout au moins le soumettre à un grillage. La section du Saultel disposait d'eau et de bois en abondance ; dès 1559, des lavoirs et des boccards y furent nécessairement installés, expliquant les noms de lieux-dits tels que les Verrières du Sauté, le pré Boccard.

 

La chapelle Sainte-Barbe datait vraisemblablement du temps des mineurs. Le XVIIe siècle fut pour la Lorraine et en particulier ses vallées, une période des plus malheureuses, par sa situation de passage et de refuge pour les belligérants de toutes nations.

 

Si le duc de Lorraine avait réussi à imposer son autorité au chapitre de Remiremont, sa lutte contre la France semblait plus périlleuse et l'antagonisme entre Richelieu et Charles IV risquait de déchaîner sur les Lorrains les pires calamités. L'année 1635 fut l'une des plus funestes.

 

En 1642, Charles IV déchargea les habitants de la Bresse, Gérardmer et Bussang de toutes tailles, impôts, cens, redevances et autres contributions parce qu'ils étaient grandement surchargés pour la subsistance de la garnison de Wildenstein. En 1681, toute la vallée, depuis Bussang jusqu'aux portes de Remiremont, fut unie pour un temps au comté de Bourgogne ou Franche-Comté.

 

En 1718, le duc de Lorraine accorda à la communauté de Bussang le bénéfice de l'exploitation des sources minérales. © Micberth

  • Pays : France
  • Région : Lorraine
  • Département : Vosges
  • Numéro INSEE : 88081
  • Auteur : E. Richard
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 9782758610274
  • Nombre de pages : 410
  • Date d'édition : 2018

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client