Le canton de Pont-de-Roide

Recherches historiques et statistiques sur l'ancienne seigneurie de Neufchâtel

 

Réédition de l'oeuvre originale de 1840

62,00 €

+ -
Description du produit

Les origines de la maison de Neuchâtel restent obscures mais les terres de Neuchâtel et de l'Isle-sur-le-Doubs qu'elle possédait au XIIe siècle étaient des francs-alleux, apanages des principaux seigneurs du pays, issus pour la plupart des maisons souveraines.

 

La seigneurie était formée de trois parties bien distinctes : la Fermetey, la Prévôté de Mathay et des villages au midi du Lomont.

 

Le nom de Fermetey fut donné aux villages qui composèrent primitivement le ressort de la terre de Neuchâtel parce qu'ils étaient fermés ou entourés de toutes parts de vastes forêts. Il s'agissait de Pont-de-Roide, Vermondans, Ortières, Rémondans, Vaivre, Dambelin et du bourg de Neuchâtel.

 

Les trois premiers seigneurs de Neuchâtel ne jouirent d'aucun droit ni redevance sur la Prévôté de Mathay. Les titres de prévôt et de vicomte de Baume ne furent accordés qu'à Thiébaud IV, par Béatrix de Bourgogne, abbesse de Baume, au commencement du XIVe siècle. C'est également au cours de ce siècle que la famille entra en possession des villages du val de Vyt.

 

Les généalogies de la famille de Neuchâtel ne remontent pas au-delà de Thiébaud Ier, en 1165. Son fils, Thiébaud II, fut un des plus puissants soutiens d'Otton de Méranie, dans ses guerres contre Étienne, comte d'Auxonne, pour la souveraineté de la Bourgogne et prit une grande part dans la conclusion de la paix de 1230.

 

Puis, Thiébaud IV étendit la suzeraineté de la maison de Neuchâtel sur un grand nombre de seigneurs du comté de Bourgogne. Actif et entreprenant, il sut habilement profiter de toutes les circonstances pour accroître sa prééminence et augmenter ses richesses. Il fit la guerre aux seigneurs de Cuisance, ravageant leur territoire, prenant d'assaut le château, brûlant les maisons, réduisant Girard et Jean dans ses prisons de Neuchâtel où il fit mettre à mort ce dernier.

 

Fort d'avoir dépouillé le malheureux Girard, il en fit son vassal et s'assura d'une totale impunité pour toutes ses violences. Il obtint en même temps d'Othes, comte de Bourgogne, plusieurs fiefs.

 

Au début du XVe siècle, Thiébaud VIII, soucieux d'attirer de nouveaux sujets par l'appât de la liberté, accorda quelques affranchissements et acensements qui créèrent des différends entre les habitants de Dambelin quand les affranchis prétendirent être dispensés du guet à Neuchâtel. Á cette époque, le droit de propriété et de pâturage provoqua un conflit entre les communes de Goux et de Dambelin : le procès dura plus de cinq cents ans. © Micberth

  • Pays : France
  • Région : Franche-Comté
  • Département : Doubs
  • Numéro INSEE : 25463
  • Auteur : Abbé Richard
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 9782758609469
  • Date d'édition : 2016

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client