Histoire de Ménil et de ses seigneurs (1040-1886)

Réédition de l'oeuvre originale de 1888

31,00 €

+ -
Description du produit

La seigneurie de Ménil relevait au Moyen Âge pour partie, des baronnies et seigneuries de Craon et de Château-Gontier.

 

Certains des fiefs situés sur son territoire appartenaient à la fin du XIIIe siècle à la famille de Quatrebarbes dont la mouvance s'étendait sur Ménil et rejoignait la Bavouse. Il est probable que Ménil fut au nombre des bourgs voisins de Château-Gontier qui furent occupés, rançonnés et saccagés par les Anglais après qu'ils aient envahi la ville par ruse en 1368. Un peu plus d'un siècle plus tard, en 1485, la peste désolait Ménil, tandis que le maire d'Angers enjoignait de mettre hors de sa ville les réfugiés des paroisses infectées par la contagion.

 

Puis, lors des guerres de Religion, René de la Rouvraye, sieur de Bressault en Ménil dont la cruauté est restée légendaire, promena dans toute la contrée le fer et l'incendie entre 1560 et 1572. Le Diable de Bressault brûla les fermes, démolit les châteaux et les chaumières, détroussa les bourgeois et les voyageurs, mutila et assassina les prêtres et les religieux avant d'être jugé et décapité le 10 novembre 1572 sur la place du Pilory à Angers.

 

Ménil subit ensuite les saccages des deux partis qui s'opposèrent au temps de la Ligue ; les déprédations et les brigandages des régiments de Vendômistes qui traversèrent la région durant la minorité de Louis XIII ; plusieurs épidémies de peste ; un terrible ouragan en octobre 1672 qui renversa la croix placée en haut du clocher de l'église paroissiale ; un orage de grêle en mai 1691 qui dévasta les campagnes.

 

Á partir du XVe siècle, les Racappé, originaires de Bretagne devinrent seigneurs de Magnanne à la suite de l'échange de terres signé en 1429 entre Jehan II et Bertrand Gouion, seigneur de Beaucorps.

 

En avril 1701, Louis XIV érigea la seigneurie en marquisat, soulignant dans ses lettres patentes les glorieux services rendus à la patrie et à la monarchie par la famille de Racappé. Le monarque voulait surtout remercier Henri-François pour son courage et ses talents lors du siège de Mayence.

 

Le roi appréciait également les bâtiments spacieux, élégants et « ornés de toutes décorations » du château de Magnanne. Il permit au nouveau marquis d'établir son propre marché qui vint s'ajouter aux deux foires qui existaient depuis un temps immémorial. Le château primitif de Magnanne fut sinon détruit, du moins fort endommagé par les Anglais durant la guerre de Cent Ans, puis pendant les troubles religieux du XVIe siècle.

 

Enrichis par leurs alliances, les Racappé commencèrent dès le règne de Louis XIII un travail de restauration qui fut terminé à la fin du XVIIesiècle. © Micberth

  • Pays : France
  • Région : Pays de la Loire
  • Département : Mayenne
  • Numéro INSEE : 88302
  • Auteur : A. Joubert
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 9782758609308
  • Date d'édition : 2016

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client