Epernay et l'abbaye Saint-Martin de cette ville

Réédition de l'oeuvre originale de 1869

68,00 €

+ -
Description du produit

Par sa situation aux frontières de la Champagne, et par conséquent de la France jusqu'au XVIIIe siècle, par son voisinage avec Paris et sa position sur la Marne, Épernay fut mêlé à toutes les luttes qui déchirèrent la monarchie.

 

La liste des pillages, des sièges et des ravages est longue depuis la révolte de Childebert et Chramne contre Clotaire qui se traduisit par le massacre des habitants en 533, jusqu'à la reprise de la ville au comte de Soissons par Louis XIII, en 1635.

 

Quarante-huit ans après l'incendie ordonné par François Ier qui consuma la plus grande partie de la ville, Épernay eut de nouveau à supporter les horreurs de la guerre lors du siège de 1592 par Henri IV qui conquérait alors pied à pied son royaume sur les ligueurs, les Espagnols et les Wallons.

 

Les habitants firent preuve d'héroïsme pour défendre leur patrie et leur roi. Nobles figures presque légendaires, Parchappe et ses cinq fils offrirent leur vie et leurs bras à celui qu'ils considéraient comme leur seul souverain.

 

En 1635, la peste vint se joindre à tous les maux déjà subis. Les habitants avaient défense de se rendre à Reims où la maladie sévissait avec fureur. Ceux qui firent cependant le voyage furent punis. Les marchandises qu'ils y avaient achetées et leurs meubles furent brûlés sur la place publique.

 

François Stapart écrivait en 1749 qu'à l'origine de la cité, quelques tanneurs trouvèrent que les eaux du ruisseau du Cubry avaient la propriété de durcir les cuirs et décidèrent de s'établir sur ses rives. Ils furent bientôt rejoints par d'autres professions et le village se développa sous la protection d'une maison de campagne située sur les hauteurs. S'étant rendu maître de ce château, Clovis le donna à Euloge, un des officiers de ses armées pour le récompenser des services qu'il lui avait rendus.

 

La terre revint à l'archevêque de Reims à la fin du Ve siècle et trois cents ans plus tard, alors que les Normands s'étaient retirés, l'archevêque Hincmar entreprit de faire réparer l'église Saint-Jean bâtie dans son château d'Épernay par saint Rémy.

 

L'abbaye Saint-Martin d'Épernay fut fondée par les comtes de Champagne. Détruite et brûlée par les guerres, elle fut reconstruite par le comte Eudes et sa femme en 1032. En 1128, son chanoine se nommait Galerand et était le fils du maître d'hôtel du comte de Champagne. Résolu à quitter le monde et tout ce qu'il y possédait, il fit rétablir les pratiques de la vie commune selon les règles de saint Augustin rédigée d'abord pour des femmes et appliquée ensuite à certaines communautés d'hommes, et fit changer son doyenné en titre d'abbé. © Micberth

  • Pays : France
  • Région : Champagne-Ardenne
  • Département : Marne
  • Numéro INSEE : 51230
  • Auteur : A. Nicaise
  • Format : 14 x 20 cm
  • Numéro ISBN ou EAN : 9782758609292
  • Nombre de pages : 504
  • Date d'édition : 2016

Derniers commentaires client

Aucun commentaire client