La Gazette du vendredi 7 juin

Le 7 juin 2024 par Thierry Sabot

Chaque semaine, à travers une sélection d’articles, la Gazette du vendredi raconte la petite histoire de nos ancêtres.

Après Contexte France qui présente le contexte historique et quotidien au fil des siècles (c’est-à-dire sur le temps long), voici L’Almanach paysan qui vous propose de découvrir nos ancêtres ruraux au fil des saisons (c’est-à-dire sur le temps court, celui d’une année), selon le calendrier agro-liturgique, avec son rythme de travaux agricoles saisonniers et ses fêtes profanes et religieuses. Cet ouvrage de 384 pages est proposé en souscription jusqu’au 30 septembre (livraison des ouvrages aux souscripteurs en octobre)Plus d’infos ici…

A la recherche de Sanctus Pellini, peintre italien décorateur d’église 1/2 : Réparations à l’église : l’entrepreneur est parti sans payer !

Le 1er août 1840, “le conseil de fabrique” de la paroisse des Roches de Condrieu se réunit de façon extraordinaire : le Président explique qu’il est saisi d’une demande du “Sieur Martel Etienne, maître maçon qui s’était chargé de plusieurs travaux que devait faire à l’église le Sieur Sanctus Pellini” comme le précisait la convention du 12 octobre 1836. Mais Etienne Martel “n’ayant point reçu le prix convenu avec Sanctus, la fabrique devait payer la dette à défaut de Sanctus qui avait disparu sans payer les ouvriers et les fournisseurs dont il s’était servi.” Lançons nous à la recherche de ce “peintre décorateur d’église” d’origine italienne !

En 1866, Sylvain Trouillard percepteur à Autreux ?

Où se trouve, en France, une commune ? Question accessoire, quel était de fait le rôle de mon aïeul, percepteur dans cette commune dont j’ignore si elle était petite ou grande, puisque je ne peux la situer !

Si peu remariée

Marie Pierpont, si éloignée dans le temps, cela ne t’ennuie pas que je chuchote à ton sujet ? Tu ignores que plusieurs de tes descendants te comptent comme ancêtre, j’en fait partie. Dans l’Aisne actuelle, à peine âgée de quinze ans, rougissante et émue, le 22 janvier 1691, tu pénètres dans l’église paroissiale de Barisis pour unir ta destinée à Jean Rossignol, vingt ans tout juste, pas peu fier de s’établir.

– Pour lire La Gazette complète en ligne sur www.histoire-genealogie.com, partenaire de Geneanet : La Gazette du vendredi