De nouvelles options pour mieux repérer les doublons dans votre arbre

Le 11 juin 2024 par Frédéric Thébault

Geneanet vous permet de saisir rapidement et simplement toute votre généalogie. Mais nul n’est à l’abri d’une erreur de saisie ou de l’ajout d’une information redondante, et bien souvent, de personnes saisies deux fois. Un outil de gestion des doublons est à votre disposition.

La cause d’un doublon sur un arbre généalogique est souvent liée à une saisie en double que le système ne vous signalera pas, car le nom est orthographié différemment. Cela arrive aussi fréquemment en cas d’ajout d’une branche au format GEDCOM, qu’un cousin a pu par exemple vous envoyer (et dans ce dernier cas il peut y avoir de très nombreuses personnes en double, il faut rester vigilant).

La gestion des doublons sur vos arbres en ligne a été récemment améliorée, et cela de façon conséquente ! Voici ce que vous pouvez faire aujourd’hui.

L’accès est disponible de deux façons :

Rendez-vous sur votre arbre puis cliquez sur le Menu, choisissez “Outils de travail” puis “Doublons potentiels” :

NB : vous retrouverez les “Doublons potentiels” sur la page d’accueil de votre arbre également, en accès direct :

En haut de la page, deux choix s’offrent à vous : “Doublons potentiels” et “Doublons ignorés”

Les doublons potentiels

Dessous, une liste de filtres vous permet de limiter l’affichage des doublons détectés. Cela est particulièrement utile en cas de gros arbre, ou d’ancêtres tous localisés sur une zone géographique restreinte, avec de nombreux homonymes. Notez que cette liste, chaque homonyme est suivi d’un chiffre entre parenthèses (c’est le “numéro d’occurrence”, alors que ce chiffre n’apparaît que sur le formulaire de saisie de l’arbre, et pas lorsque vous consultez la fiche de la personne).

Exemple avec le filtre “Années identiques” (les écarts de saisie entre baptême et naissance étant récurrents, seule l’année sert de critère de détection car une date précise risquerait de vous faire rater les doublons réels)

On voit bien ici que le premier cas n’est pas un doublon, les parents étant différents, ce qui n’est pas le cas du second, les deux François AUGY étant sans doute la même personne, mariée deux fois.

Exemple avec le filtre “Unions homonymes”

Dans le premier cas, il s’avère que deux sœurs ayant le même prénom ont épousé successivement le même homme après le décès de la première ! Ce n’est donc pas un doublon. Dans le second cas, le phénomène est courant dans l’Ancien Régime : les parents donnent le même prénom à plusieurs de leurs enfants, il s’agit de deux frères ayant épousé chacun deux Catherine Moreux différentes !

Exemple avec le filtre “Parents homonymes”

Ici, il s’agit encore de deux sœurs, le prénom de la seconde lui ayant été donné après le décès de la première.

Dans tous les cas, vous disposez de deux possibilités : le bouton “Fusionner” qui lance le processus de fusion des deux personnes principales (voir le mode d’emploi), ou le lien “Ignorer” qui retire de la liste ce faux doublon.

Les doublons ignorés

La présentation est la même que sur l’onglet Doublons potentiels : si vous vous êtes aperçu qu’il s’agissait finalement bien de doublons réels, il vous suffit de cliquer sur le petit lien “restaurer” sous le tableau, et le doublon réintègre la liste des doublons potentiels, afin que vous puissiez lancer une fusion.

Bonnes vérifications à tous !

38 commentaires

C’est vraiment intéressant.


euristique  

Cet utilisateur est membre Premium et bénéficie donc de nombreuses fonctionnalités avancées pour progresser : critères de recherche plus précis, accès illimité à tous les documents, alertes automatiques...

Découvrir l'abonnement premium

12/06/2024

Très bon outil, félicitations !


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription