Philippe de GAULLE (1921-2024)

Le 15 mars 2024 par Frédéric Thébault

Il vient de nous quitter à l’âge vénérable de 102 ans, Philippe de GAULLE, fils du Général de Gaulle, a eu une vie presque aussi riche que son illustre père. Aperçu rapide de sa généalogie.

Militaire issu de l’Ecole navale à 19 ans, il fera une brillante carrière dans la marine jusqu’au plus haut rang, celui d’amiral. L’heure de la retraite ayant sonné, et tout comme son père, il s’engage en politique et devient sénateur, poste qu’il occupera pendant 18 ans.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, lui et sa famille s’embarquent le 18 juin 1940, sans entendre le fameux appel lancé par son père, pour rejoindre l’Angleterre. Il combattra contre l’Allemagne et participera à la libération de la France, comme commandant d’un peloton de régiment de blindés de fusiliers-marins. Il devra, seul et au péril de sa vie, négocier la reddition des derniers Allemands retranchés dans les locaux de l’Assemblée Nationale.

Par la suite il libère Royan, la poche de Colmar, participe à la Campagne de Lorraine, à la bataille des Vosges et à celle d’Alsace et termine la guerre au Berghof de Berchtesgarden, la résidence secondaire d’Hitler.

La généalogie de son père est bien connue, on connaît moins celle de sa mère. Voici un aperçu rapide de ses racines, paternelles et maternelles, en image :

Communes les plus répandues (toutes de grandes villes) : Dunkerque, Lille, Calais, Valenciennes puis Charleville-Mézières dans les Ardennes, Châlons-en-Champagne dans la Marne, Paris, Carrouges dans l’Orne ou encore Orléans dans le Loiret.

Noms de famille les plus répandus : BARBEY, BARBIER, BRODEL, CARTAN, CHANTEUR, CORNEAU, de, GAULLE, DEHEZ, DELANNOY, DERDINGER, FLEMING, FOREST, GAMBLIN, GAUSSEN, GIOVANELLI, HERMEL, HUE, KOLB, LEVEUX, LOESH, MAILLOT, MAILLOT, NICOT, PESRON, PINCHON, PROVOOST, RENAUX, SAGNIER, SAGNIER, VENDROUX. Ajoutons même des racines avec MAC CARTAN venu s’installer à Valenciennes au début du XVIIIe siècle !

Parmi les professions de ses ancêtres, citons des armateurs, des avocats, des brasseurs, des boulangers et des barbiers, des cordonniers, des “écrivains”, de nombreux marchands (tabac, toile, vin, grès…), des tailleurs, des vignerons, des sculpteurs, quelques “maîtres” en leur profession (maçon, piqueur de grès, menuisier, ferronnier et forge) et les inévitables laboureurs, qui ne sont ici que faiblement représentés malgré tout.

18 commentaires

beaumelb
09/04/2024

Bonjour,
Il ne faut pas confondre la 2ème DB et les unités qui la composent.
Dans ses mémoires voilà ce que dit l’AMIRAL à propos de Royan.
Dans la nuit du du 14 au 15 avril (1945), les bombardements massifs de la 8ème Air Force américaine, attaquent l’ennemi retranché dans la poche de Royan qui sera complètement réduite quatre jours après.
Mon escadron ne participe pas à cette opération et ne bougera pas d’Argenton Sur Creuse où il est toujours au repos et à l’instruction avant de repartir à l’assaut de l’Allemagne…..
Donc l’Amiral De gaulle n’a pas libéré Royan. Par contre dans les jours qui suivent le Général Leclerc décorera l’Enseigne de vaisseau De Gaulle de la Croix de Guerre, à l’occasion d’une revue de certaines unités de la 2ème DM à proximité de La Chatre.
Pour Berchtesgarden, une unité de la 2ème DB a participé avec la 3ème division d’infanterie américaine à la prise du repaire de Hitler. Quelle unité ?
Amicalement.


Une grande famille, un grand destin et une certaine idée de la France. Je vais me replonger dans la lecture des 2 tomes de “De Gaulle, mon père” entretiens avec Michel Tauriac.


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription