La Gazette du vendredi 26 janvier

Le 26 janv. 2024 par Thierry Sabot

Chaque semaine, à travers une sélection d’articles, la Gazette du vendredi raconte la petite histoire de nos ancêtres.

On nous communique : Prix Michel Floucaud de la Pénardille 2025. Afin d’encourager les généalogistes amateurs à écrire l’histoire de leur famille, l’association La France généalogique-CEG attribue tous les deux ans le prix littéraire Michel Floucaud de La Pénardille. Pour l’édition 2025, l’association  alloue une dotation de 1 000 € pour récompenser un ou deux lauréats. Pour faire acte de candidature et obtenir les modalités de participation, adresser soit : un courriel ([email protected]), soit un courrier postal, en joignant une enveloppe timbrée (La France Généalogique,  CEGF C/O ABCLIV, 12 rue Vivienne, lot 3, 75002 Paris). Le prix sera remis au(x) lauréat(s) lors de l’assemblée générale de l’association. Date butoir pour la remise des ouvrages : 30 septembre 2024 (site de l’association).

La vie de Victor Varry

Voici l’histoire de mon arrière-grand-oncle Victor VARRY. C’est une histoire d’amour… qui finit mal, comme dans la chanson. J’ai pu reconstituer cette histoire avec les courriers, bien sûr, mais aussi avec les archives du Maine-et-Loire, lesquelles m’ont permis d’identifier Marguerite dans l’état-civil (une seule Marguerite est décédée à cette période en 1902 dans la commune des Ponts-de-Cé) et le livret matricule militaire de Victor.

Massacre d’un garde-forestier par des hulans en juillet 1870

Au début de la guerre de 1870, un garde-forestier de Flastroff, revenant de faire sa tournée dans les bois de Schwerdorff, a été tué par six hulans prussiens à 400 m du village. Comment en savoir plus sur cette victime ?

Les Archives au bout du rouleau ?

Pour cette nouvelle année, les Archives ne vous déroulent non pas le tapis rouge mais un long, très long, rouleau de parchemin datant du XIIIᵉ siècle. Reçu en don en octobre 2023, ce parchemin (J 1103) est constitué de 14 feuilles, assemblées les unes aux autres par des languettes de parchemin. Pour le lire, il faut le dérouler de haut en bas : il s’agit d’un rotulus, support employé au Moyen Âge, en particulier dans le monde monastique. Il faut également avoir de solides compétences en paléographie – même si l’écriture est remarquablement régulière – et en langue latine – l’édit de Villers-Cotterêts, qui rend le français obligatoire dans les documents administratifs et judiciaires, n’est promulgué qu’en 1539.

– Pour lire La Gazette complète en ligne sur www.histoire-genealogie.com, partenaire de Geneanet : La Gazette du vendredi