8 milliards de données pour clore l’année en beauté !

Le 30 déc. 2022 par Frédéric Thébault

Comme à chaque fin d’année, Geneanet vous présente un petit bilan de l’année écoulée. Pour l’année 2022, cela coïncide aussi avec l’atteinte d’un chiffre impressionnant : huit milliards d’individus référencés sur le site !

Nous avons en effet franchi à la mi-décembre le chiffre symbolique de huit milliards d’individus référencés sur Geneanet (on en comptait six début 2019). Ce chiffre conséquent inclut vos arbres généalogiques, les archives et relevés de partenaires de plus en plus nombreux, et ceux fournis par la communauté des membres de Geneanet.

Quelles nouveautés en 2022 ?

L’année a commencé par l’ajout d’une nouvelle rubrique, discrète mais bien pratique : une vidéothèque complète, avec toutes les vidéos publiées par Geneanet, couvrant divers thèmes : “Bien débuter”, “Découvrir nos services”, “Trucs & astuces de recherche” et “Participer à des projets”. C’est ensuite la saisie sur vos arbres en ligne qui a évolué, avec quelques changements simples (mais efficaces !) dans les formulaire de saisie afin qu’ils soient mieux adaptés à vos écrans, en modifiant les couleurs et en ajoutant les sources, puis quelques semaines plus tard avec la création d’options plus précises pour les événements naissance, mariage ou décès en rajoutant diverses catégories de personnes qui n’existaient pas jusqu’alors comme les “Témoin” et “Parrain / Marraine”.

La plus grosse nouveauté de l’année a sans aucun doute été la mise en place de nouveaux menus dans les onglets “Rechercher” et “Projets”. Ceux-ci ont été d’une part renommés pour plus de clarté, et d’autre part certaines fonctions ont été scindées ou regroupées ailleurs. Les premières craintes bien légitimes ont bien vite disparu, le site ayant gagné en simplicité.

À l’automne enfin, nous avons mis en place, toujours dans le souci de simplifier et clarifier Geneanet, une carte des archives indexées par nos partenaires pour que vous puissiez cibler au mieux vos recherches et trouver rapidement ce que vous souhaitez.

La rubrique ADN a également été nettement améliorée, avec l’apparition de cinq nouveautés : un export des données optimisé, des options de tri et de filtrage plus performantes et surtout des pistes d’ascendance commune pour vos cousins ADN et la possibilité, mise en place en août, d’annoter vos parentés.

Dernière petite nouveauté, éditoriale cette fois-ci, grâce au partenariat noué avec le magazine Historia, dont nous vous présentons chaque mois un article à lire sur leur site. Rappelons que nous vous proposons également régulièrement d’autres partenariats : des leçons de paléographie avec Béatrice Beaucourt, paléographe professionnelle, des chroniques historico-généalogiques avec le site Histoire-Généalogie et des réponses à vos questions formulées par les généalogistes professionnels membres du Sygene, le syndicat des généalogistes familiaux.

2022, l’accent sur les données

Depuis sa création, Geneanet met à disposition de ses visiteurs deux types de données : celles réalisées par les internautes, qui restent libres et gratuites, dans le plus pur esprit collaboratif, et celles qui sont fournies par divers partenaires, réservées aux membres Premium et en accès illimité.

Du collaboratif encore et toujours donc, avec notamment les relevés des tables de mariages du XIXe siècle : l’ajout d’un 22e département (le Haut-Rhin) en avril puis d’un 23e (le Calvados) en septembre. Les relevés divers proposés ont également permis de franchir la barre du million de soldats de Napoléon référencés sur le site. Question photos, nous avons également franchi le demi-million de cartes postales.

Ces relevés auxquels chacun peut participer à sa guise ont donné lieu également à des opérations spéciales : en mars une semaine de l’indexation a été organisée, suivie d’une autre en novembre, cette dernière plus spécifiquement consacrée aux registres matricules militaires, et les désormais habituels week-ends “Sauvons nos tombes”, le premier en mai et le second en octobre. Au final ce sont 5 millions de photos de tombes disponibles librement sur Geneanet dont la mémoire est sauvegardée : un chiffre impressionnant !

Cette année, l’accent a été particulièrement mis sur des archives numérisées et indexées dans nos moteurs de recherche (il suffit de taper un nom pour découvrir l’acte concernant votre ancêtre) fournies par Ancestry pour l’essentiel. Nous annoncions ainsi un bilan intermédiaire de 921 millions d’individus ajoutés en 2022 au mois de septembre. Ce chiffre, réévalué à la fin décembre, a été encore bien augmenté avec l’arrivée de données sur la France (des recensements sur les Hautes-Alpes, la Vienne, l’intégralité de l’Indre, et tout l’état civil de la Révolution jusqu’au début du XXe siècle pour la Haute-Saône et l’Indre), et sur l’étranger (Belgique, Pays-Bas, Hongrie, Slovaquie…), nous y reviendrons prochainement.
Des millions de données sont régulièrement ajoutées grâce à notre collaboration avec Ancestry, et cela ne cessera bien sûr pas en 2023 : nous vous tiendrons évidemment informés.

Et en parallèle…

Dans le même esprit que les projets de relevés collaboratifs, un second week-end Mémoire des lieux a lui aussi été organisé : le site devient conséquent et l’histoire des maisons, rues ou de tous les endroits où quelque événement a pu se produire n’est plus oublié.

De son côté Geneastar continue à être alimenté régulièrement par diverses généalogies de personnalités en tout genre, avec pour certains des focus réalisés par nos soins et présentés dans notre blog. Cette année il y en a eu beaucoup, d’abord avec les principaux candidats aux élections présidentielles Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Yannick Jadot, Eric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon et Valérie Pécresse, la Première Ministre Elisabeth Borne plus récemment, enfin les personnalités qui ont fait l’actualité de l’année : Jean-Pierre Pernaut, Jean-Luc Godard, Jenifer et quelques prix Nobel.

Les arbres généalogiques collaboratifs, tous consacrés à des événements historiques particuliers et pour lesquels l’idée est de reconstituer les familles et quelques générations d’ancêtres des personnes concernées par ces événements, ont beaucoup progressé par rapport à l’année précédente. Le détail serait trop long à fournir mais voici leur liste. Le dernier terminé est l’arbre consacré à la plus grande catastrophe ferroviaire de France qui a par ailleurs obtenu de jolis échos dans la presse quotidienne.

Enfin, ajoutons qu’une nouveauté technique importante pour vos arbres a été mise en place de façon transparente : la possibilité d’envoyer 350 Mo de photos avec votre Gedcom grâce à l’application Geneanet Upload, au lieu de 50 Mo.


Chaque année qui passe est un nouveau challenge pour Geneanet, et 2023 ne faillira pas à la règle : nous sommes à votre service et au service du monde de la généalogie pour permettre à tous les passionnés d’avancer dans leurs recherches de la meilleure façon qui soit, non seulement en retrouvant leurs ancêtres mais en découvrant leur histoire, leurs vies et celles de leurs contemporains. Cela, c’est grâce à l’afflux des documents numérisés, des relevés d’actes, et en parallèle de tous les services et de toute l’aide dont peut avoir besoin un généalogiste, afin que la généalogie se démocratise et soit accessible au plus grand nombre.

Toute l’équipe vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et à très bientôt en 2023 !

255 commentaires

Bonjour,
Merci d’exister
Je vous souhaite aussi une Très Bonne Année


joriot
16/01/2023

merci pour ce bel outils d’échange & tout les progrès chaque année
meilleurs voeux a tous


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription