Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 18 nov. 2022 par Jean-Yves

L’actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd’hui en Irlande, au Canada, aux États-Unis, au Japon, en Arménie, en Nouvelle-Zélande, en Chine, en Ukraine, en Italie, en Angleterre.

Irlande – Les Archives nationales d’Irlande ont annoncé que, dans le cadre d’un projet de 5 millions d’euros, les résultats du recensement de 1926 de la République d’Irlande seront disponibles en ligne, gratuitement, à partir d’avril 2026. Les informations personnelles inscrites sur les formulaires de recensement individuels peuvent être publiées 100 ans après la réalisation d’un recensement. Depuis que les informations personnelles contenues dans les recensements de 1901 et 1911 ont été publiées il y a dix ans, l’intérêt du public pour la généalogie a explosé, et cela continue avec un intérêt croissant pour les détails contenus dans le recensement de 1926. La nuit du 18 avril 1926, la population de l’Irlande était de 2 971 992 habitants, dont 49 % de femmes et 51 % d’hommes. Au total, 92,6 % de la population était catholique et 18,3 % pouvait parler irlandais. Parmi les personnes qui travaillaient, 51% exerçaient une profession agricole, 4% étaient des pêcheurs, 14% travaillaient dans le secteur manufacturier et 7% étaient des domestiques. (Source : en anglais)

Canada – Bibliothèque et Archives Canada (BAC) annonce que plus de 43 000 dossiers de service de la Deuxième Guerre mondiale ont été numérisés. Les documents numérisés sont des dossiers de service de membres des Forces canadiennes morts pendant ou peu après la Deuxième Guerre mondiale (1939-1945). Il s’agit de militaires tués au combat, morts en service ou décédés en 1946 ou 1947 des suites de blessures subies durant leur service. L’outil Recherche dans la collection permet de trouver les dossiers numérisés. Pour améliorer l’accès, BAC a fait passer le nombre de dossiers numérisés de 1 629 à plus de 43 000, créé un formulaire de recherche intégré pour chercher uniquement dans ces dossiers, offert la possibilité de chercher séparément le prénom et le nom de famille, amélioré les recherches avec caractères de remplacement pour qu’il soit plus facile d’essayer diverses graphies, ajouté des conseils de recherche que vous pouvez consulter sans changer de page, permis de télécharger un dossier de service d’un coup plutôt qu’une page à la fois. (Source : en français)

États-Unis/Japon – Irei : National Monument for the WWII Japanese American Incarceration est un projet à multiples facettes visant à lutter contre l’effacement des identités des personnes d’origine japonaise qui ont été incarcérées pendant la guerre et à élargir le concept de ce qu’est un monument par le biais de trois éléments distincts et liés entre eux : un livre sacré de noms (Ireichō), un site web (Ireizō) et des sculptures lumineuses (Ireihi). L’Ireichō contient la première liste complète de plus de 125 000 personnes d’origine japonaise qui ont été incarcérées dans les camps de l’US Army, Department of Justice, Wartime Civil Control Administration, et de la War Relocation Authority. Les visiteurs peuvent rechercher les personnes par leur nom, leur année de naissance ou le nom du camp. (Source : en anglais)

Nouvelle-Zélande – Les Archives de Nouvelle-Zélande ont supprimé pour une durée indéterminée l’accès à leur système de recherche en ligne très utilisé pour leurs collections, après que des documents restreints contenant des informations privées ont été rendus publics. Désormais, le seul moyen d’accéder aux collections des Archives est de se rendre dans les bureaux des Archives et de demander des copies physiques des documents. “Nous prenons très au sérieux la confidentialité des documents que nous détenons”, a déclaré l’archiviste en chef Anahera Morehu dans un communiqué. “Cela pourrait, potentiellement, poser des problèmes de sécurité et de confidentialité, c’est pourquoi nous avons dû rendre les collections indisponibles au public”, a déclaré M. Morehu. (Source : en anglais)

États-Unis – Les Archives du Michigan ont lancé Michiganology.org, un nouveau site web de généalogie du Michigan qui met gratuitement à disposition en ligne plus de 10 millions de documents. Ces documents comprennent les registres de décès et de naturalisation, que les chercheurs utilisent pour en savoir plus sur l’histoire de leur famille. Michiganology.org a débuté sous le nom de SeekingMichigan.org il y a 10 ans, lorsque les Archives du Michigan et la Bibliothèque du Michigan se sont associées pour mettre en ligne plus d’un million de documents. En plus des millions de documents, Michiganology partage les histoires du Michigan. Ces histoires vont au-delà d’une série de faits rapides sur le Michigan. Les historiens et les archivistes du Michigan History Center sont toujours à la recherche d’histoires sur des personnes de diverses origines et expériences. (Source : en anglais)

Ukraine – Branle-bas de combat au cœur des entrailles des Archives nationales d’Ukraine. Des experts travaillent 24 heures sur 24 pour numériser les documents anciens les plus précieux du pays. Objectif : les protéger des ravages potentiels de la guerre. La ville de Lviv est loin de la ligne de front, mais le risque d’attaque est néanmoins réel. En parallèle à la numérisation, les imprimés les plus anciens et les objets rares sont déplacés des étages supérieurs vers les salles de stockage, où ils seront mis à l’abri dans des coffres. “Ce sont des coffres-forts pour stocker les documents les plus précieux que nous avons. Ils sont ignifuges et peuvent supporter jusqu’à 120 degrés (Celsius). Toutes les banques ne disposent pas de tels coffres. Nous avons déplacé ici tout ce que nous avons de plus précieux – nos actes en parchemin, qui sont conservés en sécurité” explique Bohdana Petrashak, cheffe du département des documents anciens, Archives historiques centrales d’Ukraine. (Source : en français)

Canada – Plus de 65 000 avis de décès ont été ajoutés à la Section Nécrologe, un des 15 outils disponibles aux abonnés de Généalogie Québec. Ces avis de décès proviennent de journaux ou ont été publiés sur internet. Ils couvrent diverses régions du Québec et du Canada et datent du 20e et 21e siècle. La section Nécrologe regroupe la majorité des collections d’avis de décès, de cartes mortuaires et de pierres tombales disponibles sur Généalogie Québec. Elle est divisée en 4 sous-sections: “Avis de décès internet”, qui contient 2 795 000 avis de décès publiés sur Internet entre 1999 et aujourd’hui; “Avis de décès journaux”, qui contient maintenant près de 1 310 000 avis de décès publiés dans des journaux entre 1860 et aujourd’hui; “Pierres tombales”, qui contient 740 000 photos de pierres tombales provenant de centaines de cimetières du Québec et de l’Ontario; “Cartes mortuaires”, qui contient près de 100 000 cartes mortuaires publiées entre 1860 et aujourd’hui. (Source : en français)

Italie – Le projet “DigitAsti” vise à accroître l’accessibilité du patrimoine des archives historiques de la municipalité d’Asti grâce à un système de numérisation des documents qui permet l’utilisation interactive et guidée des matériaux par un large public. Un système qui se veut également un volant pour le développement du territoire, à travers la création de parcours touristiques axés sur le patrimoine historique, culturel et artistique de la ville. On y trouve 2300 cartes et graphiques, 627 parchemins et documents anciens, 2 codex, 35 000 plaques photographiques, 50 000 photographies et négatifs, 2513 documents anciens jusqu’en 1550 puis des ordonnances municipales jusqu’à la fin du XVIe siècle, des documents comptables, des affiches et près de 70 000 actes d’état civil. La réalisation du projet a été confiée à Astra Media srl, en collaboration avec une équipe de professionnels et d’opérateurs dans les domaines de l’archivage, du développement de systèmes numériques pour la culture, du design culturel, de la communication et de la production de contenus multimédia. (Source : en italien)

États-Unis/Arménie – La National Association for Armenian Studies and Research (NAASR) a numérisé et rend accessible via le catalogue de sa bibliothèque en ligne une collection de plus de 100 taregirks (տարեգիրք) ou “annuaires” (“yearbooks”) et taretsoyts (տարեցօյց) ou “almanachs” rares et fascinants provenant des fonds de sa bibliothèque Mardigian. Ce projet a été entrepris grâce au généreux soutien du SJS Charitable Trust. La collection de volumes numérisés s’étend des années 1890 aux années 1960 et comprend des titres publiés à Alexandrie, Athènes, Beyrouth, Boston, Constantinople, Paris, Téhéran, Venise et ailleurs. La NAASR possède l’une des plus importantes collections de ces publications extraordinaires en dehors des bibliothèques universitaires, qui ne sont souvent pas accessibles au public. (Source : en anglais)

États-Unis/Chine – Plus de 2 200 dossiers relatifs au Chinese Exclusion Act conservés aux Archives nationales des Etats-Unis à Riverside, Californie, sont désormais disponibles en ligne dans le catalogue des Archives nationales, grâce à une collaboration avec la Chinese Historical Society of Southern California. Ces dossiers documentent les mouvements des immigrants chinois et des Américains d’origine chinoise à l’intérieur et à l’extérieur des États-Unis pendant la période d’exclusion, lorsqu’une série de lois adoptées par le Congrès entre 1882 et 1943 ont sévèrement limité l’immigration chinoise aux États-Unis. Environ 10 % des dossiers ont été numérisés. “Ces dossiers constituent un vaste ensemble d’informations sur des dizaines de milliers d’individus qui sont aujourd’hui les ancêtres de millions d’Américains”, a déclaré Gwen Granados, directeur des opérations archivistiques de Riverside. (Source : en anglais)

Angleterre – Une équipe d’historiens et de chercheurs en sciences du patrimoine de la Nottingham Trent University (NTU) va utiliser une imagerie scientifique de pointe pour numériser un rouleau généalogique rare et précieux réalisé en Angleterre entre 1447 et 1455. La nouvelle méthode d’imagerie spectrale mise au point par la NTU pour numériser les rouleaux de manuscrits produira non seulement des images couleur haute résolution obtenues par la numérisation traditionnelle, mais aussi des informations matérielles et “cachées”. Le rouleau – MS 501, qui se trouve à Burlington House, au sein de la London Society of Antiquaries – mesure près de 15 mètres de long et est considéré comme l’une des plus belles chroniques de la fin du Moyen Âge au monde. En raison de sa taille et de sa longueur inhabituelles, le rouleau n’est actuellement pas accessible et présente des défis uniques en matière de numérisation. Il contient une série de magnifiques images que l’on pense avoir été créées par William Abell, un célèbre enlumineur de manuscrits du XVe siècle basé à Londres. Lorsqu’en 2021, la London Society of Antiquaries a lancé une campagne visant à rehausser le profil de la société, sous la direction de l’historien Michael Wood, elle a choisi ce rouleau comme exemple clé de sa collection et a fait appel à des dons caritatifs pour procéder à sa numérisation. (Source : en anglais)

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription