Jenifer, une niçoise aux origines multiples

Le 10 nov. 2022 par Frédéric Thébault

C’est son anniversaire le 15 novembre, et elle sort en même temps son neuvième album : une belle occasion de nous pencher sur son arbre généalogique.

Née en 1982, la chanteuse, découverte en 2001 lors de la première émission de télé-réalité Star Academy a fait son petit bonhomme de chemin depuis et figure aujourd’hui dans les artistes les plus connues de la chanson française. On la présente souvent comme une niçoise, ce qu’elle est bien sûr par sa naissance et le lieu où elle a grandi, mais ses origines s’éloignent vite, et loin, de la Côte d’Azur !

Origines algériennes (et lybiennes)

Origines algériennes

Par son père Michel DADOUCHE, Jenifer tient ses origines des juifs d’Algérie. Ce sont ses grands-parents Roger et Juliette, née ELKAÏM, qui ont quitté l’Algérie pour la France, comme tant d’autres. Aussi loin que l’on remonte, nous trouvons des familles Algéroises, à deux exceptions près. La première concerne les DADOUCHE eux-mêmes, dont l’aïeul le plus lointain connu, Mardochée, avait vécu à Benghazi, près de Tripoli en Lybie, avec sa femme Messaouda ATTIA. D’eux on ne sait rien, sinon que leur fils Joseph Rabbi connaissait seulement son mois de naissance (janvier 1854), qu’il était brocanteur lors de son mariage en 1881, deux ans après avoir obtenu la nationalité française, et qu’il est professeur d’hébreu lors de son remariage, après le décès de sa première épouse Rachel AMYACH, en 1901.
La seconde nous mène dans la ville de Médéa, à 80 km au sud-ouest d’Alger, non loin des zones désertiques, d’où sont originaires les familles ELKAÏM, CHERKI, ZERAFA, GHENASSIA que l’on remonte jusqu’au premier quart du XIXe siècle.
C’est donc dans Alger même que les origines sont retracées de la façon la plus complète (fin du XVIIIe siècle), avec des familles AMIACH/AMYACH, HANOUN, TIMSIT, SMIRO, ATHON, HANOUN, MECHICHE et BENSIMON/BENSCHIMAOUN.

Malheureusement, les professions ne sont que très peu connues, tout juste sait-on que Jenifer avait un arrière-grand-père horloger et un trisaïeul chapelier. Du fait de leur vie dans une grande ville, on peut imaginer des métiers du commerce et de l’artisanat en plus grand nombre que les cultivateurs habituels.

Origines corses (et italiennes)

Les origines de la mère de Jenifer nous emmènent dans des régions très différentes. La première, c’est la Corse, où est née la grand-mère, Josette BARTOLI (née Joséphine). C’est dans le petit village de montagne de Palneca, en plein centre de la Corse, à la frontière entre les deux départements corses, qu’elle est née en 1931. Le village compte aujourd’hui moins de 150 habitants, alors qu’on en comptait 400 au début du XIXe siècle et il est situé à une altitude de 900 mètres, autant dire qu’on a rarement l’occasion d’y passer par hasard.

Palneca aurait été fondée par deux frères nommés Bartolo et Santu, qui engendrèrent deux des principaux noms de familles rencontrés dans le village et par conséquent très fréquents dans la généalogie de Jenifer, BARTOLI et SANTONI. Deux quartiers du village portent d’ailleurs leurs noms, « Bartolu » et « i Santoni » en corse.

Le village est aussi tristement connu pour deux événements ayant marqué la mémoire collective : le curé Carlo Giovanni BARTOLI y fut exécuté pour avoir dissimulé chez lui l’arsenal des insurgés corses après la conquête de l’île par Louis XV, et le légendaire bandit Joseph BARTOLI y est mort mystérieusement, au maquis, en 1931, après avoir fait régner la terreur dans la région pendant des années. Ces deux personnages sont très probablement des cousins éloignés de la jeune femme… dont l’oncle par alliance, Jean-Luc Codaccioni, membre supposé du gang de la Brise de Mer, a été assassiné en 2017 sur le parking de l’aéroport de Bastia.

Origines corses

L’isolement du village conduit nécessairement, comme partout, à une forte consanguinité. On trouve ainsi parmi les ancêtres de Jenifer 15 branches de BARTOLI et 14 de SANTONI, et en nombre moindre des DI VICENTE, DI FRANCESO, SORBA, DI MATTEO, DI LODOVICO, DI GIUSEPPE, DI DIO GERONIMO… Il est intéressant de noter que la particule “DI” (de) date du début du XVIIe siècle et qu’elle a systématiquement été transmise par un ancêtre qui ne possédait qu’un prénom. Ainsi Francesco a eu une fille Catherine devenue “DI FRANCESCO”, Gio Geronimo une fille Rosa devenue DI DIO GERONIMO, Matteo une fille Bianca devenue DI MATTEO, etc.

D’autres familles viennent de villages alentours : les ARRIGHI et CASABIANCA, viennent d’Olmeto, les CATARELLI d’Ajaccio, les LUSINCHI et PAGANELLI de Zicavo, les LUCCHINI, BACIOCCHI, NATALI d’Aullène… et l’on trouve aussi un immigrant italien, Pietro STORTI, venu de la ville de Sarzana, en Italie, non loin de La Spezia et de Carrare, où il était né au début du XIXe siècle. Plusieurs vagues d’immigration italienne eurent lieu à cette époque là, concernant des personnes fuyant le régime politique de leur pays ou des charbonniers et bûcherons originaires de la région de Lucques, qui n’est pas très loin de Sarzana, venus chercher une meilleure vie.

Parmi les professions retrouvées en Corse, de très nombreux bergers, notamment à Palneca, mais aussi deux maires dudit village (Joseph BARTOLI, 1832-1909) et son arrière-grand-père Giuseppe Maria BARTOLI (1755-1812)), un gendarme, un perruquier, barbier, cantonnier, un menuisier, deux charretiers, deux fileuses, plusieurs laboureurs et propriétaires…

Origines belges

Origines belges

Né à Quiévrechain, dans le Nord, Maurice Paulin VREUX quitte sa région pour Nice, sans doute dans les années 20. Ses parents étaient originaires de Cuesmes, dans le Hainaut belge, où son père était charbonnier. Les familles de cette région restent ensuite concentrées autour de la ville de Mons, dans une zone d’une quarantaine de kilomètres, dans de petits villages. Ce sont des familles de milieux modestes, où l’on ne rencontre quasiment que des ouvriers et des journaliers, avec deux tonneliers et un serrurier.

Les NISOL et CHEVALIER viennent de Chièvres, les VANDERWALLE/VANDERVAL de Hoves, les LEGRAND, BATAILLE, DANIEL, LHOIR de Jurbise, les LEROY, BALLAND et SALIGOT de Baudour, les GRUMEAU et CAUDRELIER de Chaussée-Notre-Dame-Louvignies, les POULET de Mons, etc. On remonte aisément.

Origines normandes

Origines normandes

Moïse Paulin VREUX épouse en 1927 à Nice une jeune normande, Marthe Georgette MARGUERITTE, née en 1893 à Fécamp. Celle-ci avait des origines de cette ville même et de Senneville-sur-Fécamp, toute proche (LEROUX, AVENEL, DENEUVE, SAVOYE, PANEL, EDE) et de communes un peu plus éloignées de l’océan, autour d’Yvetot : les MARGUERITTE et CAUMONT de Lanquetot, les NICOLLE de Valliquerville, les VION d’Yvetot, les LEMONNIER et LEMASURIER de Ectot-lès-Baons, les LENDORMY et LAMANT de Touffreville-la-Corbeline, etc.

Les professions rencontrées sont très classiques : des laboureurs, des journaliers, des métiers ayant peut-être trait à la fabrication des bateaux (le port de Fécamp était réputé pour sa pêche à la morue) : dans le bois avec plusieurs menuisiers et un charpentier, et dans le tissage (pour les voiles des navires) avec un tisserand, une bobineuse, une toilière. Plus près de nous un garçon de café, un militaire, un cordonnier, un tailleur d’habits…

Cousinage

Nous n’avons trouvé qu’un cousinage célèbre avec Jenifer, mais pas n’importe lequel, puisque la chanteuse est cousine avec l’humoriste, acteur et réalisateur Patrick TIMSIT, son cousin du 5e au 7e degré. Le savait-elle ?

5 commentaires

Gilles QUEDEVILLE (gquedeville)  

Cet utilisateur est membre Premium et bénéficie donc de nombreuses fonctionnalités avancées pour progresser : critères de recherche plus précis, accès illimité à tous les documents, alertes automatiques...

Découvrir l'abonnement premium

08/02/2023

“Nous n’avons trouvé qu’un cousinage célèbre avec Jenifer, mais pas n’importe lequel”
Je lui ai trouvé des cousinages avec 85 célébrités de Seine Maritime. Vous connaissez 124 ancêtres de sa sosa 13.. J’en ai 376
Elle cousine entre autres avec Bourvil, Patrick CHESNAIS, René COTY, Guillaume CRAMOISAN, Catherine DENEUVE, Annie ERNAUX, Arnaud DUCRET, Jean et Raoul DUFY, Pierre GASLY, Fauve HAUTOT, Victor LANOUX, Valérie LEMERCIER, Amandine PETIT, Chantal THOMASS, Paul VATINE ou Karin VIARD
Gilles QUEDEVILLE spécialiste des cousinages en Seine Maritime


André LAVY (alavy)  

Cet utilisateur est membre Premium et bénéficie donc de nombreuses fonctionnalités avancées pour progresser : critères de recherche plus précis, accès illimité à tous les documents, alertes automatiques...

Découvrir l'abonnement premium

16/11/2022

Belles profondes recherches.


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription