Geneanet recrute ! Participez au développement du 1er site de généalogie francophone. Voir nos offres de postes.

La Gazette du vendredi 16 septembre

Le 16 sept. 2022 par Thierry Sabot
 

Chaque semaine, à travers une sélection d’articles, la Gazette du vendredi raconte la petite histoire de nos ancêtres. Pour vous abonner gratuitement à la nouvelle formule de La Gazette : Je m’abonne gratuitement à La Gazette Contexte Italie est disponible : dans la même veine que Contexte France, publié en 2007 et depuis plusieurs fois […]

Chaque semaine, à travers une sélection d’articles, la Gazette du vendredi raconte la petite histoire de nos ancêtres.

Pour vous abonner gratuitement à la nouvelle formule de La Gazette : Je m’abonne gratuitement à La Gazette

Contexte Italie est disponible : dans la même veine que Contexte France, publié en 2007 et depuis plusieurs fois réédité, voici Contexte Italie, la vie quotidienne de vos ancêtres italiens et de leurs migrations depuis 1573 à nos jours. Une chronologie thématique inédite pour situer, en un seul coup d’œil, un village, une famille, un personnage ou un événement dans son contexte historique et généalogique.
-> Voir le dossier de presse en ligne…

Un p’tit gars de Moulins : Nevers, mars-avril 1666

On sait peu de choses sur les jeunes vagabonds de l’époque « moderne ». Sur les registres de sépultures, au XVIIe siècle notamment, il est fréquent, surtout en période de famine, de relever des inhumations d’enfants ou d’adolescents. Il y est très souvent écrit qu’ils étaient morts dans la grange ou la maison où une âme charitable les avait hébergés pour la nuit. Le jour, pour se nourrir, ils mendiaient leur pain. On ignorait leur nom, voire leur prénom et leur « pays » d’origine. Ces jeunes, marchaient seuls, la plupart du temps, ou parfois avec un frère ou une sœur, livrés à eux-mêmes, peut-être à la suite de la mort de leurs parents ou parce qu’ils s’étaient enfuis de chez eux. Le garçon dont il est question ici ne se trouvait pas, à l’origine, dans une telle situation, mais la précarité qui guettait chacun, le rattrapa sur la route le ramenant vers son Bourbonnais natal.

Où est passé le cadavre de Giacomo Colombari ?

Au tout début de novembre 1922, mon grand-oncle Umberto Luigi MONGAI par suite d’une altercation avec son beau frère Giuseppe SIMONCINI s’arme d’un pistolet et le rejoint dans le bar-tabac jouxtant l’hôtel où il réside à Port-de-Bouc… Giacomo COLOMBARI est frappé d’une balle en plein front. Mais son acte de décès n’est ni à Port-de-Bouc, ni à Martigues, ni à Marseille !

Pourquoi mes ancêtres Rey de Castelnau de Médoc portent le surnom de Daudine ou peut être Doudine ?

Deux de mes ancêtres REY de Castelnau de Médoc portaient le surnom de Daudine ou peut être Doudine – mais je crois plus volontiers Daudine. Je confirme que Rey est bien le patronyme, même si on lit parfois Roy dans certains actes. Pour Daudine, j’ai eu beau chercher sur Internet et demander sur Généanet aux personnes ayant des Daudine dans leurs arbres, je n’ai pas trouvé l’explication de ce surnom qui leur était attribué. Qui aurait une explication ?

– Pour lire La Gazette complète en ligne sur www.histoire-genealogie.com, partenaire de Geneanet : La Gazette du vendredi