Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 3 juin 2022 par Jean-Yves

L’actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd’hui en Irlande, en Argentine, en Écosse, au Canada, en Belgique, aux Pays-Bas, en Roumanie, en Allemagne.

Irlande – En juin 1922, la première bataille de la Guerre civile irlandaise a détruit l’une des plus grandes archives d’Europe dans une calamité historique qui a réduit en cendres et en poussière sept siècles de documents et de manuscrits. Autrefois envié par les chercheurs du monde entier, le Public Record Office, situé aux Four Courts de Dublin, était un dépôt de documents datant de l’époque médiévale et installé dans un bâtiment de six étages au bord de la rivière Liffey. Il a été détruit lorsque les troupes du jeune État irlandais ont bombardé leurs anciens camarades qui s’étaient retranchés sur le site dans le cadre d’une rébellion menée par des républicains purs et durs contre la paix avec la Grande-Bretagne. Aujourd’hui, à la veille du centenaire de la catastrophe, une reconstruction virtuelle du bâtiment et de ses archives va être dévoilée. Des historiens, des archivistes et des informaticiens ont passé cinq ans à reconstituer une grande partie de ce que l’on croyait perdu à jamais. (Source : en anglais)

Argentine – Une nouvelle base de données permet aux Argentins de découvrir comment leurs ancêtres sont arrivés dans le pays. Le Centro de Estudios Migratorios Latinoamericanos (CEMLA) (Centre d’études des migrations latino-américaines) a créé une base de données couvrant 160 ans – de 1800 à 1960 – grâce à laquelle les utilisateurs peuvent découvrir le navire d’arrivée et les professions de plus de quatre millions d’immigrants. Le CEMLA a désormais mis en ligne les archives historiques de l’arrivée des immigrants en Argentine. Avec un minimum de données, les utilisateurs peuvent sonder les informations disponibles sur leurs ancêtres et leurs navires en un seul clic, découvrant ainsi des détails inconnus sur leur histoire personnelle. (Source : en anglais)

Écosse – Un photographe écossais très réputé a fait don de plus d’un million de ses images aux archives d’une université. Cette collection témoigne de plus de 30 ans d’histoire d’une nation. Jeremy Sutton-Hibbert a fait don de son travail à l’université de St Andrews, doublant ainsi ses archives photographiques qui remontent à la première moitié du XIXe siècle. Les moments quotidiens des gens ordinaires et de leur environnement figurent régulièrement dans sa collection, tout comme les réalités de l’industrie – de la pêche en mer du Nord à l’extraction du charbon – alors qu’il recherche les histoires de notre époque. (Source : en anglais)

Canada – La congrégation des Sœurs de Sainte-Anne ayant fourni le personnel de nombreux pensionnats pour Autochtones et de dix hôpitaux en Colombie-Britannique sur une période de plus de 160 ans veut léguer ses archives au musée royal de la Colombie-Britannique. Les membres de la congrégation religieuse ont travaillé au pensionnat de Kamloops, où la Première nation a réclamé l’accès à davantage de documents afin de l’aider dans l’identification des restes de centaines d’enfants que l’on croit avoir découverts dans des sépultures anonymes près de l’ancien établissement. D’après le communiqué, les sœurs vont payer un archiviste afin de faciliter la gestion du processus de transfert des documents alors que le musée sera responsable de permettre l’accès à l’information aux survivants, aux membres de leurs familles et aux communautés autochtones. (Source : en français)

Belgique/Canada – Bibliothèque et Archives Canada et le Musée Mémorial Passchendaele (Belgique), avec le généreux appui de l’ambassade de Belgique et du Musée canadien de la guerre, soulignent aujourd’hui le lancement au Canada du portail géographique « Des noms dans le paysage ». Ce portail en ligne, réalisé avec l’aide du gouvernement flamand, répertorie les endroits où des soldats canadiens disparus sont tombés au champ d’honneur ou ont été enterrés pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918). Le projet montre les lieux de décès et de sépulture présumés de plus de 1 400 Canadiens. Il exploite les documents personnels et militaires conservés par Bibliothèque et Archives Canada pour donner un lieu de repos concret aux soldats canadiens disparus, contribuant ainsi à faire connaître leurs histoires. Avec l’aide de bénévoles de la Genootschap Passchendaele Society 1917, le Musée a numérisé et recensé des renseignements sur les soldats canadiens trouvés dans des ressources en ligne offertes par Bibliothèque et Archives Canada, comme les dossiers du personnel, les registres de sépultures de guerre du Commonwealth et les registres de circonstances du décès. (Source : en français)

Belgique – Les archives municipales de Poperinge peuvent désormais être consultées sous forme numérique. Cependant, les travaux ne sont pas encore terminés et la ville cherche encore de l’aide. Les bénévoles et le personnel des archives ont uni leurs forces et ont entre-temps numérisé 1 243 registres, soit plus de 28 000 pages. Toutes les naissances, tous les mariages et tous les décès de Krombeke, Proven, Reningelst et Watou de 1796 à 1945 peuvent désormais être consultés sous forme numérique. Pour Poperinge, les volontaires s’étaient déjà occupés des registres de 1900 à 1920. “Depuis votre propre salon, vous pouvez parcourir gratuitement les numérisations sur archief.poperinge.be et retrouver vos ancêtres. Mais le travail n’est pas encore terminé ; le service des archives est en train de numériser les volumes restants pour Poperinge. Après cela, ce sera le tour de toute la collection de Roesbrugge-Haringe”, selon l’échevin. (Source : en néerlandais)

Pays-Bas – Les actes de succession de la province de Zélande sont désormais disponibles sous forme numérique sur le site web des Zeeuws Archief. Cent mètres d’archives ont été numérisés et rendus accessibles. Un mémorandum de succession est l’enregistrement de l’enquête sur le patrimoine (l’héritage) du défunt, sur la base duquel le montant des droits de succession à payer par les héritiers a été déterminé. À partir de 1807, cette taxe est perçue par le gouvernement national. Les mémorandum contiennent généralement : le nom du défunt, le lieu et la date du décès, l’état civil, les noms de tous les héritiers et légataires, une liste des biens immobiliers, avec les données cadastrales. (Source : en néerlandais)

Roumanie – Des historiens roumains ont signé une lettre ouverte pour protester contre la décision des Archives nationales de Roumanie (ANR), de limiter l’accès aux documents du Fonds national d’archives. “Les conséquences de cette décision sont de limiter l’accès des historiens et des citoyens aux informations historiques et publiques. Ces documents ne présentent aucun risque pour la sécurité de la Roumanie car ils ont été créés avant 1989, certains pendant la Seconde Guerre mondiale ou même avant”, ont déclaré les historiens. Le 26 mai, l’ANR a annoncé qu’elle restreignait l’accès aux informations classifiées contenues dans les archives jusqu’à ce qu’une vérification complète du contenu des documents soit effectuée. Les pétitionnaires font valoir que nombre de ces documents contiennent des données et des informations importantes sur les crimes et les illégalités commis par l’ancien régime communiste roumain qui s’est effondré en 1989. (Source : en anglais)

Allemagne – Les Archives fédérales d’Allemagne numérisent de plus en plus de leurs documents et sont confrontées à des tâches importantes. Chaque année, elles produisent un volume important de fichiers numérisés qui doivent être évalués et transférés dans les archives. En cherchant des moyens de transférer plus rapidement les fichiers dans les archives, l’autorité fédérale a découvert les Silent Bricks de FAST LTA. Après un projet d’introduction rapide, 70 de ces systèmes hautement performants, composés de mémoires SSD et de conteneurs de stockage transportables, sont désormais utilisés pour transférer les données numérisées dans les archives de Coblence dans les plus brefs délais. Les actualités hebdomadaires du temps de guerre, des films comme “Des roses pour le procureur”, des documents depuis la fin du 14e siècle et depuis 2021 également les documents de la Stasi : la mémoire de notre société est stockée aux Archives fédérales. Les documents sur papier ou sur film sont de plus en plus numérisés : À partir de 2024, il devrait y avoir jusqu’à 80 millions de pages par an. Dans ce contexte, les Silent Bricks de FAST LTA jouent un rôle central en tant que support de stockage rapide et transportable. (Source : en allemand)

4 commentaires

cjaulmes
11/06/2022

je vais retrouver de cousins irlandais, descendants d’Edouard Majolier, qui a épousé Suzanne cooper en 1885, irlandaise.


francoisefaure
11/06/2022

super j’ai un ancêtre qui est né en Allemagne et je ne sais pas comment le retrouver, c’était pourtant un noble.


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription