Retrouver les causes d’une incarcération

Le 22 avr. 2022 par Frédéric Thébault

Les généalogistes professionnels du SYGENE répondent à vos questions.

L’une de mes aïeules, Anne-Renée Bedouet, est décédée le 24 thermidor de l’an II (le 11 août 1794) à la maison d’arrêt des Carmélites d’Angers, soit quelques jours après la chute de  Robespierre. Est-il possible de retrouver les causes de son incarcération et de son décès ?


Plusieurs séries d’archives peuvent vous être utiles : trois aux Archives départementales, les séries H, L et Q et deux aux Archives communales, les séries FF et GG.

Qui dit incarcération dit procès et jugement. Si le procès a eu lieu après 1790, dossier et jugement sont conservés dans la série L, série révolutionnaire par définition, contenant tous les documents rédigés pendant la période 1790-1800.
Si votre ancêtre était noble, vous avez une chance de la retrouver dans la série Q, série des biens nationaux confisqués aux nobles sous la Révolution.

Les Archives des Carmélites, ordre religieux régulier, doivent être conservées dans la série H des Archives départementales.

Aux Archives communales d’Angers, il est possible de chercher dans la série FF (police, emprisonnement) et dans la série GG (archives religieuses anciennes).

Chantal COSNAY généalogiste à Aix-en-Provence
Christine LESCENE généalogiste à Blois
Pour le SYGENE


Dans le cadre du partenariat entre Geneanet et les généalogistes professionnels du Sygene, un généalogiste professionnel répond chaque semaine à des questions posées par les généalogistes. Pour vos recherches plus personnelles, pour vous aider à décoincer une branche bloquée de votre arbre, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des généalogistes professionnels !