Soldats de la Grande Guerre : retrouvez-les sur Geneanet !

Le 10 nov. 2021 par Frédéric Thébault

103 ans après le 11 novembre 1918 et la fin de la Grande Guerre, la mémoire de nos aïeux ayant participé aux terribles combats, nombreux n’en étant pas revenus, s’efface peu à peu. Les projets lancés par Geneanet sont là pour ne pas les oublier, nous vous les présentons ici.

Le mini-site Nos Ancêtres dans la Grande Guerre

Lancé de 2014 à 2018 pour les commémorations du Centenaire, “Nos Ancêtres dans la Grande Guerre” vous propose de chercher un nom, une commune de résidence au début de la guerre ou un régiment, pour y trouver le nom de votre ancêtre soldat. Avec plus de 870 000 soldats indexés, nous disposons désormais d’une base conséquente et unique en son genre, puisqu’elle contient non seulement des noms de soldats ayant perdu la vie pendant le conflit, mais aussi des noms de soldats qui en sont sortis vivants.

Bien entendu, vous pourrez continuer à signaler les soldats qui figurent dans vos arbres (voyez cette note pour le mode d’emploi) aussi longtemps que Geneanet existera.

> Le site “Nos ancêtres dans la Grande Guerre”



Le projet Livres d’Or

Extrait d’une liste préparatoire au livre d’or

C’est le premier projet entièrement terminé lancé par Geneanet. Il a compté plus de 700 participants, pour près de 36 000 communes relevées, représentant plus de 1 200 000 soldats. Le projet consistait à relever les noms des soldats morts, inscrits par les mairies dans les années 1920, sur des listes destinées à créer des livres d’or en hommage aux Morts pour la France. Et si peu de livres d’or, reliés, illustrés, imprimés, ont finalement vu le jour, l’existence de ces listes est un apport considérable à la mémoire de tous les soldats ayant perdu la vie. En effet, contrairement aux monuments, elles mentionnent non seulement les noms et les prénoms des soldats, mais aussi les dates et lieux de naissance et de décès, ainsi que le dernier régiment d’appartenance et le grade du soldat. Bref, les livres d’or sont une mine d’or !

> Les livres d’or



Le projet Monuments aux morts

Lancé il y a déjà dix ans, le projet “Monuments aux morts” n’a jamais cessé d’être alimenté par vos photos. Ce sont aujourd’hui 77 000 photos dont 60 000 sur la France et la quasi-totalité des monuments aux morts (qui incluent la guerre 14-18 mais aussi 1939-1945 et parfois 1870) photographiés sur toutes leurs coutures !

Vous pouvez vérifier que votre commune s’y trouve bien en consultant la liste des monuments photographiés et si par malchance il ne s’y trouve pas… aller faire les photos !

> Les monuments aux morts



Le projet Nécropoles militaires

Ce projet parallèle à “Sauvons nos Tombes” (photographie des tombes des cimetières, civils comme militaires, qui contiennent eux aussi de nombreuses tombes de soldats, dans et hors carrés militaires) existe depuis cinq années et il est plus particulièrement centré, comme son nom l’indique, sur les nécropoles militaires.
Ce sont aujourd’hui plus de 600 nécropoles, partout dans le monde, qui ont été entièrement photographiées. Mais il en reste encore, alors nous comptons sur vous !
Signalons enfin qu’un partenariat photographique a été conclu avec Le Souvenir Français. Avec eux, et avec vous, nous unirons mieux nos forces pour la sauvegarde de la mémoire.

> Les nécropoles militaires



Le projet Etat civil régimentaire

Ce projet a pour but de numériser, puis d’indexer, l’état civil régimentaire, c’est-à-dire un état civil parallèle à celui qui était tenu dans les mairies, tenu par l’armée. Evidemment, il s’agit uniquement de décès. Cette source peu connue permet de connaître dans certains cas les causes exactes du décès d’un soldat sur le front. Ce sont aujourd’hui 857 registres qui ont été numérisés, il reste un gros travail de photo comme d’indexation, qui occupera encore quelques années !

> Le projet Etat civil régimentaire



Le projet Fusillés de la Grande Guerre

Ce mini-projet rapidement mené a été consacré aux noms cités lors des procès en cour martiale (juges, témoins, gendarmes, etc), vous permettra de retrouver un ancêtre qui a vécu de près ces jugements bien souvent impitoyables qui ont conduit à la mise un mort d’un soldat, bien souvent sans raison grave malheureusement.
Ce relevé comporte un peu plus de 11 000 noms.

> Les fusillés de la Grande Guerre



Le projet Cartes de Combattants

Malheureusement détruites dans de nombreux départements, le projet Cartes de Combattant consiste à photographier, quand elles existent, ces cartes d’anciens combattants dont l’intérêt inestimable est de comporter la photo du soldat. Une quinzaine de départements sont disponibles, trois autres sont en cours de réalisation. Nous manquons de bras, alors n’hésitez pas à vous inscrire !

> Le projet cartes du combattant

104 commentaires

Je viens de retrouver 2 de mes oncles sur les monuments des communes ou ils étaient domiciliés…


Cela m’intéresse mais je n’ai pas eu le temps pour cause de déménagement


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription