Une quinzaine de généalogie par-delà les frontières

Le 8 oct. 2021 par Jean-Yves

L’actualité internationale des archives et de la généalogie nous entraîne aujourd’hui en Grèce, au Sénégal, en Irlande, en Belgique, au Bangladesh, à Malte, aux États-Unis, au Mexique.

La Grèce a un passé troublé en ce qui concerne ses nombreux enfants qui ont été envoyés à l’étranger en tant qu’orphelins pendant les jours sombres de la guerre civile et les décennies difficiles qui ont suivi. Beaucoup n’étaient pas du tout orphelins, mais ont été enlevés à leurs parents et “vendus” à des familles qui ne le savaient pas. Maintenant, Linda Carol consacre sa vie à une mission pour lier ces adoptés de toutes les manières possibles avec leurs familles biologiques afin qu’ils puissent enfin découvrir leurs propres racines. Utilisant initialement des documents généalogiques et des registres d’orphelinat pour établir des liens, dans le cadre de son organisation à but non lucratif appelée “The Eftychia Project”, elle utilise maintenant l’ADN pour le faire. (en anglais)

Au Sénégal, les dispositions de l’article 51 du Code de la famille stipulent que l’enregistrement à la naissance est un droit pour un enfant. Le paradoxe de cette législation est que des milliers d’enfants sont confrontés à un défaut d’acte d’état civil du fait de leur non-déclaration à la naissance. Selon le président de l’association “À bras grands ouverts”, Daniel Fradin, 230 millions d’enfants dans le monde et plus de 30% des enfants au Sénégal ne sont pas déclarés à la naissance. À noter que 2 312 enfants ont été déclarés dans différents pays grâce à cette association. La négligence et l’ignorance des parents dont certains n’ont pas eux-mêmes d’actes de naissance surtout dans les zones rurales, sont désignées comme facteurs. (en français)

Les noms les plus populaires aux États-Unis au cours du siècle dernier reflètent clairement que les Irlando-Américains représentent près de 10% de la population. Plus de 31,5 millions de résidents aux États-Unis revendiquent une ascendance irlandaise, juste derrière les allemands (43 millions). Ce fait se reflète clairement dans les résultats recueillis à partir des données de la US Social Security Administration sur les prénoms les plus populaires du pays entre 1920 et 2019. Pour les garçons, le prénom Kevin est dérivé du prénom irlandais Caoimhin et signifie gentil, doux. Kevin a culminé en popularité en tant que nom de garçon en 1963, et 2017 a marqué la première fois depuis les années 1940 que le nom ne figurait pas dans le top 100. Pour les filles, le nom Kathleen est resté parmi les 100 meilleurs prénoms pendant sept décennies, de 1920 à 1990. Kathleen est la forme anglicisée de Caitlín, forme irlandaise de Cateline, qui était l’ancienne forme française de Catherine. (en anglais)

En Belgique, les archives de l’État ont remis plus de 550 documents volés par une bande organisée à la France. “Un moment très émouvant”, a commenté l’ambassadrice de l’Hexagone en Belgique, Hélène Farnaud-Defromont, en recevant ces archives. Après 25 ans d’enquête et de procédure judiciaire à rallonge, la dernière tranche de plus de deux tonnes de documents dérobés et retrouvés en 2001 chez le voleur et ses receleurs a été rendue à la France. Ces archives publiques avaient été volées entre 1980 et 2001. Parmi les documents restitués mardi se trouvent une centaine d’actes de francisation de navires, qui datent de l’époque de la monarchie française jusqu’à la IIIe République. Mais la pièce maîtresse est une lettre de la main de Louis XIII et datée de 1628. “On suppose qu’elle est adressée à Richelieu, le contexte nous le laisse penser” mais sans certitude, a expliqué Bernard Wilkin, l’archiviste à Liège qui a mené ce travail d’identification depuis le début de l’année. (en français)

Le projet de loi sur les Archives nationales du Bangladesh a été adopté au Parlement avec une disposition ferme selon laquelle aucun document ne peut être détruit. Le ministre d’État aux Affaires culturelles, KM Khalid, a fait adopter le projet de loi, destiné à remplacer l’ordonnance sur les archives nationales de 1983 conformément à une ordonnance de la Haute Cour. La disposition de détruire tout document a été supprimée de la loi. Ainsi, aucun document conservé aux Archives nationales ne peut être détruit. Les copies électroniques des documents classifiés devront être stockées dans le centre de données de Kaliakoir après un certain temps. Conformément à la loi proposée, les Archives nationales fourniront des documents à toute personne sur demande et feront payer les frais applicables. En ce qui concerne l’envoi de tout fichier de plus de 75 ans et ayant une valeur historique, culturelle et littéraire, il faudra l’autorisation du Directeur général. (en anglais)

Le projet de réhabilitation de 5 millions d’euros des archives notariales de Malte, qui verra la conservation de plus de 20 000 volumes notariés, est dans sa phase finale. Au cours des dernières années, les archives, à La Valette, ont commencé à numériser la collection massive de volumes. La préservation des volumes historiques améliorera l’accessibilité pour les chercheurs et le public. Le projet est cofinancé, à hauteur de 4 millions d’euros, par le Fonds européen de développement régional. En visitant le site, le ministre de la Justice Edward, Zammit Lewis, le ministre des Arts, Jose Herrera, et le secrétaire parlementaire aux Fonds européens, Stefan Zrinzo Azzopardi, ont déclaré que le projet en était maintenant à sa phase finale. (en anglais)

Ce qui pourraient être parmi les documents les plus anciens de la ville de Chicago se trouve à l’intérieur d’un coffre-fort spécial climatisé aux Archives de l’État de l’Illinois, en grande partie indéchiffrable. Ce sont des volumes qui ont survécu au Grand incendie de Chicago il y a 150 ans. Mais ils sont noircis et endommagés par le feu, et ce qu’ils contiennent exactement reste inconnu. La technologie infrarouge pourrait être nécessaire pour lire leur contenu et déterminer leurs implications juridiques, généalogiques et historiques. Ils sont probablement arrivés aux archives de l’État au début des années 1970, après que des employés du bureau du greffier de la ville de Chicago les aient trouvés dans un entrepôt. Aujourd’hui, ils sont stockés dans de grandes caisses en bois dans un coffre-fort extra-sécurisé, où la température et l’humidité sont contrôlées pour éviter toute détérioration supplémentaire. (en anglais)

Plusieurs manuscrits du XVIe siècle dont on pense qu’ils ont été volés aux Archives nationales du Mexique ont été récupérés grâce à une opération conjointe du gouvernement mexicain, de Homeland Security Investigations et du bureau du procureur américain à New York. Ces archives contiennent un certain nombre de documents d’importance historique, dont une lettre écrite par Hernán Cortés, l’un des conquistadors espagnols responsables de la destruction de l’empire aztèque et du pillage de nombreux trésors de la civilisation. Lors d’une conférence de presse à New York, Marcelo Ebrard, le secrétaire d’État mexicain aux Affaires étrangères, a souligné l’importance de récupérer l’intégralité des objets pillés aux Archives nationales, qui sont un site du patrimoine mondial désigné par l’UNESCO. Au fil des ans, les Archives nationales du Mexique ont souffert de vols et un manque de financement fédéral a entraîné l’état de délabrement général de son bâtiment, ce qui fait que son contenu fragile risque de se détériorer. (en anglais)

Les Archives numériques l’Indiana (Indiana Digital Archives) ont un nouveau site web appelé Research Indiana Indexes, comprenant plus de 1,36 million de noms et d’entrées. Le site permet aux utilisateurs de rechercher les noms des Hoosiers (nom donné aux natifs et habitants de l’État américain de l’Indiana) indexés dans la collection historique des Archives de l’État de l’Indiana, couvrant plus de deux cents ans. Les index de recherche de l’Indiana incluent tout ce qui était auparavant disponible sur les Archives numériques de l’Indiana, comme la Guerre civile américaine (Guerre de Sécession) et d’autres dossiers militaires, les ventes de terres originales et les dossiers de prison. De plus, le site compte plus de 100 000 ajouts et des capacités de recherche accrues. (en anglais)

4 commentaires

Je suis très intéressée par l’ Italie du nord ( Venise) et du sud et de malte


je cherche à rallier l-histoire de mes ancêtres “allemands de la Volga” et la branche restée en allemagne vers 1700-1800


Voir la suite

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire. Connexion / Inscription