Retrouver un ancêtre condamné au bagne

Le 8 oct. 2021 par Frédéric Thébault

Les généalogistes professionnels du SYGENE répondent à vos questions.

– L’un de mes ancêtres, Jean Ledon, maçon, est décédé au bagne de l’Ile Nou en Nouvelle Calédonie en décembre 1887. En mars 1876 un jugement des aff. paris. avait prononcé une séparation de biens entre lui et son épouse. Où est-il possible de retrouver ce jugement et les causes de son incarcération ?
– Un arrière grand-oncle, Mr Perrin (frère de la grand-mère de ma grand mère) originaire d’Auvergne et résident à Paris, a fait la Commune, il a été arrêté et déporté à Cayenne où il est mort, comment faire pour retrouver sa trace ?


Sur le site des archives nationales d’outre-mer (ANOM) à Aix en Provence, les condamnés au bagne (Guyane et Nouvelle-Calédonie) sont indexés.  A partir du nom de la personne, on peut retrouver la cote de son (ses) dossier(s) individuel(s).

Ces dossiers sont souvent très riches en renseignements sur la personne et sur sa vie au bagne. Tout y est scrupuleusement consigné : état civil, signalement, profession, origine sociale, degré d’instruction, religion, motif de condamnation, jugement, demande de grâce, punitions, etc.

A partir du (des) numéro(s) matricule(s), on peut également retrouver son (ses) registre(s) matricule(s).

Ce registre matricule complète généralement le dossier individuel. On y trouve notamment des précisions sur le transport en bateau et les éventuelles mutations.

Les dossiers se consultent sur place, ainsi que les registres matricules qui sont microfilmés.
Odile BLANC,
généalogiste dans le Var (83)
Pour le SYGENE

Dans le cadre du partenariat entre Geneanet et les généalogistes professionnels du Sygene, un généalogiste professionnel répond chaque semaine à des questions posées par les généalogistes. Pour vos recherches plus personnelles, pour vous aider à décoincer une branche bloquée de votre arbre, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des généalogistes professionnels !