Geneanet rejoint Ancestry, N°1 mondial de la généalogie

Le 31 août 2021 par Frédéric Thébault

Ancestry, N°1 mondial de la généalogie, a annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord pour acquérir Geneanet. Cette annonce ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de Geneanet. Cette note de blog vise à vous expliquer les tenants et aboutissants de cet accord.

 

Qui est Ancestry ?

Ancestry, société basée aux Etats-Unis, propose des services similaires à ceux de Geneanet : héberger son arbre généalogique, faire des recherches dans de nombreuses bases de données et offrir un service ADN généalogique. 

Ancestry héberge plus de 120 millions d’arbres généalogiques contenant 16 milliards d’individus. Ancestry dispose de la plus grande base ADN généalogique grand public avec 20 millions de profils.

Ancestry se caractérise également par la richesse de ses bases de données. Ses collections représentent plus de 30 milliards d’enregistrements originaires de 80 pays et sont continuellement mises à jour à travers un programme d’investissement massif.

Ancestry emploie plus de 1400 salariés, répartis entre ses bureaux de Lehi (Utah), San-Francisco, Dublin, Londres, Munich, Berlin, Toronto et Sydney.

Ancestry attache un soin particulier au respect des lois des pays dans lesquels il opère. A titre d’exemple, et contrairement à MyHeritage, il s’interdit la commercialisation de tests ADN généalogiques en France tant que ceux-ci ne sont pas autorisés.

Il est à noter que les sites Ancestry et Geneanet ont été créés la même année, en 1996 !

 

Pourquoi Geneanet rejoint Ancestry ?

Nous vous avons tenu au courant ces derniers mois de nos projets de développement et de rapprochement avec Filae. Comme nous vous l’avons expliqué dans une précédente note de blog, ce rapprochement n’a pas pu se faire et Filae a finalement été racheté par MyHeritage.

La combinaison des bases de données et du savoir-faire de Filae avec les moyens humains, techniques et financiers de MyHeritage en font un concurrent redoutable pour Geneanet. Sans oublier la distorsion de concurrence considérable que représentent les ventes massives de kits ADN par MyHeritage en France en dépit de la législation actuelle qui l’interdit.

Dès lors, le risque pour Geneanet est de perdre un grand nombre de ses abonnés et de ne plus être en mesure de continuer à investir dans ses services et nouveaux contenus.

Pour faire face à cette concurrence exacerbée, plusieurs stratégies s’offrent à nous.

Nous pourrions chercher des financements pour investir massivement dans l’acquisition de données et dans des campagnes marketing. Il n’en demeure pas moins que l’acquisition de données, comme l’a fait Filae, prend plusieurs années. L’autre danger est qu’à vouloir singer MyHeritage et Filae, Geneanet risque de perdre son âme et son modèle original. 

Nous préférons nous appuyer sur un partenaire solide et Ancestry nous apparaît comme le meilleur partenaire pour notre développement futur. Ancestry nous permet à la fois de nous renforcer avec ses contenus et ses moyens tout en préservant notre modèle unique. 

Nous côtoyons et échangeons depuis plus de 20 ans avec les différents acteurs de la généalogie mondiale. Nous avons toujours apprécié les échanges avec les équipes d’Ancestry qui ont bien compris ce qui fait la force de Geneanet : son modèle original et sa communauté. Ancestry souhaite, et s’est engagé dans ce sens, préserver notre particularité. Ils ont parfaitement conscience qu’une communauté est fragile et que son adhésion repose sur la confiance.

 

Qu’est ce qui ne change pas ?

Geneanet va rester Geneanet avec tout ce à quoi vous êtes attachés. 

Geneanet sera un site autonome au sein d’Ancestry.

Concrètement, cela signifie que vous allez continuer à pouvoir utiliser tous les services du site “geneanet.org” qui sont gérés par la société Geneanet basée à Paris avec la même équipe de salariés. 

Vos arbres sont et restent votre propriété et continueront à être hébergés par Geneanet. Les équipes de Geneanet restent vos interlocuteurs.

Notre modèle ne change pas. Il va continuer à reposer sur un modèle “contributif, collaboratif et freemium”. Le principe est toujours le même : tout ce qui est partagé par nos membres est accessible gratuitement. Nous continuerons à assurer et développer nos services gratuits ou premium, le tout financé grâce à notre offre Premium.

 

Qu’est ce qui va changer ?

Les abonnés de Geneanet vont bénéficier d’un accès à de nombreuses bases de données supplémentaires dans le cadre de leur abonnement Premium. A ce titre, nous venons d’ores et déjà d’ajouter tout l’état civil de Paris, indexé par Ancestry, soit plus de 11 millions d’actes. D’autres bases de données seront accessibles prochainement.

Tout comme les individus publics de vos arbres sont actuellement indexés sur le moteur de recherche de Geneanet, ils seront également indexés sur le moteur d’Ancestry avec renvoi vers Geneanet pour la consultation des arbres.

Les Conditions Générales d’utilisation qui s’appliquent seront toujours celles du site Geneanet. Celles-ci vont être néanmoins adaptées pour renforcer la sécurité de vos données et correspondre à cette nouvelle situation. Nous reviendrons plus précisément vers vous dans les prochains jours pour expliquer ces modifications.

 

En conclusion

C’est une étape importante pour Geneanet. Cette décision nous paraît la plus à même d’assurer la pérennité de tout ce que nous avons construit avec Geneanet depuis bientôt 25 ans. 

Ce rapprochement va nous permettre de nous concentrer sur ce que nous faisons bien et que vous appréciez tant chez Geneanet. Notre objectif reste toujours d’être au service de nos membres, qu’ils soient Premium ou non, en cultivant l’esprit d’entraide et de partage qui caractérise notre communauté et qui fait sa force.


Addenda

Notre annonce, ce qui est logique, a suscité de nombreuses réactions.

Nous remercions tout d’abord tous ceux qui nous ont renouvelé leur confiance.

Voici quelques réponses aux questions que vous nous avez transmises à cette occasion.

Quelles sont les collections d’Ancestry qui vont être accessibles avec l’abonnement Premium de Geneanet ?

Nous allons pour l’instant rendre accessible la majorité des collections françaises d’Ancestry à commencer par tout l’état-civil parisien (11 millions d’actes). La procédure est, pour l’instant, encore un peu complexe. Néanmoins, n’hésitez pas à la tester et donner vos suggestions sur le forum. Nous espérons la simplifier par la suite et nous devrions pouvoir ajouter rapidement d’autres collections sur ce même mécanisme.

Est-ce que le prix de l’abonnement change ?

La majorité des collections françaises vont être accessibles avec votre abonnement Premium au tarif actuel, sans aucun surcoût

A l’avenir, nous espérons pouvoir obtenir d’autres collections que les collections françaises. 

L’abonnement Geneanet ne change pas et reste à 50 euros par an. Si vous souhaitez accéder à l’ensemble des 30 milliards de documents des collections d’Ancestry, il faut prendre un abonnement chez eux. A l’avenir nous espérons pouvoir proposer un prix réduit à nos membres intéressés par leur offre complète.

Que deviennent mes registres et mes documents ?

Comme vos arbres, vos registres et vos documents restent votre propriété et continuent à être diffusés gratuitement comme aujourd’hui.

Comme nous l’écrivons dans notre note de blog, le modèle de Geneanet ne change pas.

Ancestry a parfaitement conscience de ce qui fait l’essence de Geneanet : sa communauté avec son esprit d’entraide et de partage. 

Nous remercions tous ceux qui nous ont toujours fait confiance et nous la renouvellent encore aujourd’hui. Nous espérons convaincre les sceptiques, par la réalité de nos actes à venir, que cet accord va leur être bénéfique sans remettre en cause ce qu’ils apprécient chez Geneanet.


Addenda du vendredi 3 septembre 2021

Notre note ci-dessus a suscité de nombreux commentaires démontrant votre fort attachement à Geneanet, ce à quoi nous sommes toujours très sensibles.

Certains commentaires sont cependant d’une virulence extrême… Permettez-nous d’y répondre le plus précisément possible.

A les lire, et en dépit de nos explications :

  • “Geneanet pouvait tout à fait rester indépendant”
  • “Geneanet aurait trahi ses membres en ne les informant pas au préalable des discussions avec Ancestry ; Certains vont même jusqu’à nous accuser de tromperie” ;
  • Ancestry est une société américaine donc forcément prédatrice et obsédée par le profit qui fait fi des lois et de ses engagements” ;
  • “Ancestry va transférer tous les arbres Geneanet sur sa plateforme et en rendre l’accès payant” ;
  • “Le prix de l’abonnement va augmenter de manière considérable” ;
  • “Il n’y a aucune contrepartie ni aucun intérêt pour les membres de Geneanet à ce rachat” ;
  • “Le modèle Collaboratif et Freemium de Geneanet va forcément disparaître” ;
  • “Les salariés de Geneanet vont forcément être licenciés et Geneanet va devenir une coquille vide” ;
  • “Toute acquisition se traduit forcément par la disparition de la cible avec exemple à l’appui
  • “En dépit des engagements écrits qui ont été faits, ces commentateurs concluent que “les promesses n’engagent que ceux qui y croient””.

La mise au point qui suit est relativement longue car il nous paraît important de répondre à ces affirmations erronées et clarifier le devenir de Geneanet.

Geneanet pouvait-il rester indépendant ?

Vous êtes nombreux à être déçus que le rapprochement avec Filae n’ait pas pu se faire.

Nous souhaitions faire un champion européen de la généalogie en combinant les contenus de Filae avec ceux de Geneanet pour un abonnement commun tout en maintenant l’abonnement Premium de Geneanet au prix actuel.

La surenchère de MyHeritage sur Filae nous a fait échouer dans ce projet.

Filae a constitué en plusieurs années une offre solide en indexant l’ensemble de l’état-civil du 19e siècle ainsi qu’une grande partie des registres paroissiaux du 18e siècle tout en proposant les images de ces actes directement sur son site.

Depuis le lancement de cette offre en 2016, des membres de Geneanet ont  régulièrement renoncé à leur abonnement Premium pour prendre un abonnement chez Filae. Ce que nous ne constations pas auparavant. La combinaison de Filae avec la puissance de MyHeritage (à laquelle s’ajoute la distorsion de concurrence sur les tests ADN) rendait dès lors l’avenir d’un Geneanet indépendant incertain.

Geneanet dispose parmi ses membres d’un noyau dur de généalogistes qui préfèrent éplucher les registres plutôt que de s’appuyer sur une offre comme celle de notre concurrent français. Cela ne suffit pas à garantir des revenus nécessaires pour soutenir notre modèle de développement.

Proposer des bases de données toujours plus fournies à nos membres nécessite des investissements ou des partenariats. Plus vous disposez d’un grand nombre d’utilisateurs, plus vous pouvez amortir ces investissements sur un grand nombre de membres sans augmenter le prix de l’abonnement.

A défaut de réussir l’OPA sur Filae, nous avons estimé qu’Ancestry était le partenaire idéal pour nous fournir ces contenus et nous permettre de faire face à cette nouvelle concurrence. 

Notre promesse va être finalement tenue : Geneanet, filiale européenne d’Ancestry, et avec son soutien, compte bien être un champion européen de la généalogie et vous proposer des contenus équivalents à ceux de des offres concurrentes, sans surcoût sur le prix de votre abonnement.

Geneanet vous aurait trahi, trompé, etc.

Certains nous reprochent de ne pas avoir communiqué sur ce projet de rapprochement avec Ancestry, comme nous l’avons fait auparavant sur notre OPA avec Filae, et de ne l’avoir appris qu’en consultant la rubrique actualité de notre blog.

Lorsque vous entamez une discussion avec une société en vue d’un rapprochement, vous signez au préalable un accord de confidentialité afin que vos concurrents ne soient pas informés des discussions en cours. Dès que l’accord a été trouvé, nous avons communiqué à travers une note sur notre blog mardi dernier, puis dans notre newsletter dans la nuit de mardi à mercredi. Il est difficile de faire plus court et plus transparent.

Le calendrier vous paraît également suspect et étonnement court entre l’annonce de l’échec de l’OPA sur Filae et l’annonce de l’accord avec Ancestry.

La renonciation à l’OPA sur Filae est bien antérieure à la date du 2 août, date à laquelle l’abandon de notre projet d’OPA a été officialisé. De nombreuses semaines se sont écoulées pour négocier un accord avec MyHeritage sur la cession de nos titres Filae avec un prix plus élevé au bénéfice des petits actionnaires, Geneanet et sa filiale Trudaine Participations.

Ancestry est une société américaine centrée sur les profits

Ancestry est perçue par certains membres de Geneanet comme étant une société américaine détenue par un fonds d’investissement majeur, donc suspecte d’être uniquement intéressée par les profits à court terme, quitte à ne pas tenir ses engagements. Pour ces geneanautes, Ancestry va forcément renier toutes ses promesses et “presser” Geneanet comme un citron.

Notre sentiment est que l’on ne parle pas de la même société ! 

Nous côtoyons et échangeons régulièrement depuis 20 ans avec les équipes d’Ancestry et nous ne reconnaissons pas le portrait qui nous en est fait.

Ancestry est effectivement une société dont l’objectif, comme toute société, est de croître et de faire des profits. Il n’y a rien de choquant à cela.

Geneanet est également une société avec des salariés, des clients et des actionnaires. Parmi les actionnaires de Geneanet figurent également 3 fonds d’investissement qui nous ont énormément soutenus dans nos péripéties avec Filae. Pour pouvoir se développer, une société doit avoir tout cela mais aussi des revenus qui permettent de soutenir son fonctionnement et son développement et améliorer ses services.

Il en est de même pour Ancestry. C’est une société, avec des salariés (1400), des clients (3,8 millions) et des actionnaires. Ancestry existe depuis plus de 25 ans. Croyez-vous que cette société pourrait perdurer aussi longtemps et fidéliser autant de salariés et de clients sans respecter un certain nombre de valeurs ?

Le modèle d’Ancestry n’est pas exactement le même que celui de Geneanet. C’est aussi une chance. Cela signifie que nous sommes complémentaires. Cela ne signifie aucunement que leur modèle va s’appliquer à Geneanet.

Ancestry gère la plus grande communauté de généalogistes, a des programmes d’indexation collaborative et a également l’expérience de travailler avec une grande communauté de bénévoles depuis son acquisition du site FindAGrave (équivalent de Sauvons nos Tombes) dont ils ont su préserver l’esprit.

Ancestry ne va rien apporter de plus aux membres de Geneanet

Avez-vous bien lu la note de blog et son addenda ? 

Ancestry a d’ores et déjà donné son accord pour rendre accessible la majorité de ses contenus français aux membres Premium de Geneanet sans aucun surcoût. A terme, c’est plusieurs centaines de millions d’actes indexés qui seront ainsi accessibles via Geneanet. C’est une plus-value considérable pour l’abonnement Premium. D’ores et déjà, vous pouvez accéder à l’état-civil de Paris et des recensements de plusieurs départements. Nous ajouterons régulièrement d’autres collections dans les jours à venir.

Pour nos membres ayant des racines en dehors de la France, nous espérons obtenir des contenus dans d’autres pays pour répondre à leur demande (Belgique, Luxembourg, Suisse, Scandinavie, etc.).

Enfin pour ceux qui attendent une offre jumelée avec celle d’Ancestry, ce sera étudié d’ici peu.

Ancestry va apporter bien plus que des données supplémentaires pour nos membres Premium. Cette société va nous soutenir dans les projets que nous souhaitons développer au bénéfice de la communauté généalogique. 

En résumé, Geneanet ne change pas et reste une société de droit français avec la même équipe de salariés, les mêmes services et qui vous permettra d’accéder à une offre beaucoup plus conséquente.

Tout comme les individus publics de vos arbres sont actuellement indexés sur le moteur de recherche de Geneanet, ils seront également indexés sur le moteur d’Ancestry avec renvoi vers Geneanet pour la consultation des arbres. Les données privées et les données ADN ne sont pas concernées. Nous vous rappelons que cette indexation se fait d’ores et déjà sur les moteurs de recherche comme Google ou Bing.

Vous n’avez pas confiance en Ancestry pour respecter ses engagements

Plusieurs personnes estiment, malgré les annonces qui ont été faites, qu’Ancestry va s’approprier vos arbres pour les vendre sur sa plateforme et faire disparaître Geneanet. Certains prétendent que le prix de l’abonnement va, de manière certaine, fortement augmenter et qu’en fin de compte le modèle de Geneanet va disparaître.

Il faut savoir que vous avez une triple garantie dont voici les piliers :

Les salariés de Geneanet

La première garantie vient de l’équipe de Geneanet. Les salariés de Geneanet restent tous en place et demeurent vos interlocuteurs. Ils sont eux-mêmes généalogistes et utilisateurs intensifs de Geneanet. Ils comptent bien poursuivre ce qui fait l’attractivité de Geneanet et en préserver l’esprit.

Nous vous rappelons également qu’Ancestry s’est engagé publiquement à maintenir Geneanet, son équipe et son modèle et que nous n’aurions jamais accepté la proposition d’Ancestry si nous avions eu des doutes sur leurs intentions.

La garantie contractuelle

Geneanet est une société basée en Europe. 

Vous êtes protégés par les différentes lois européennes dont le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui s’applique également aux sociétés en dehors de l’UE. Toutes les données à caractère personnel sont protégées par le RGPD. Les données sensibles comme les données génétiques le sont encore plus. 

Les règles d’utilisation du site Geneanet sont régies par ses Conditions Générales d’Utilisation (CGU). Cela vaut contrat. Ces CGU stipulent clairement que “Les données généalogiques restent intégralement la propriété des membres qui les publient sur Geneanet”. Autrement dit, nul ne peut s’approprier votre travail pour le revendre.

En disposant d’un compte sur Geneanet, vous êtes soumis uniquement aux CGU de Geneanet et en aucun cas aux CGU du site Ancestry.

Par ailleurs, et pour vous protéger, tout changement significatif de nos CGU doit être notifié suffisamment à l’avance pour vous laisser le temps de décider si vous les acceptez ou si vous préférez supprimer votre compte. 

Nous avons également ajouté dans les CGU modifiées (qui vont être effectives au 1er octobre prochain) une clause qui protège tous les membres Premium de modifications ultérieures : en cas de refus, vous pourrez continuer à utiliser le site Geneanet avec les anciennes CGU jusqu’à échéance de votre abonnement.

Ancestry respecte-t-elle les lois ? 

Si vous consultez l’état-civil de Paris que nous venons de mettre à la disposition de nos membres Premium, vous constaterez qu’Ancestry a préféré masquer toutes les mentions marginales, quelle que soit l’époque de l’acte, pour ne prendre aucun risque juridique. Nous les avons convaincus que c’est excessif.

De même, plutôt que de récupérer directement les images en Open Data sur les sites des Archives, Ancestry préfère signer des accords en bonne et due forme avec chacun des centres d’archives.

Cela ressemble-t-il aux pratiques d’une entreprise qui ne respecterait pas les lois ? 

La communauté Geneanet

Comme nous l’avons rappelé dans nos CGU, les arbres restent la propriété de chacun de leurs auteurs. La communauté Geneanet n’appartient ni à Geneanet ni à Ancestry. Elle sera fidèle à Geneanet tant que nous respecterons notre modèle et nos valeurs. A tout manquement, elle peut se volatiliser avec ses contenus et sa vitalité. 

Pourquoi avoir modifié les CGU ?

La moindre modification est sujet à des interprétations. Les messages les plus virulents imaginent que ces changements sont faits dans le but de revendre vos arbres à Ancestry.

La raison est plus simple. Comme il est expliqué précédemment, Ancestry est une société avec un haut niveau d’exigence de conformité juridique. 

Durant la phase d’audit, les avocats experts en RGPD et en CGU ont identifié plusieurs points à améliorer dont :

  • La nécessité de regrouper sur une page à part la politique de gestion des données à caractère personnel comme le recommande la CNIL et de clarifier les bases légales de ces traitements. 
  • Une clarification de la notion de “non commercialisation” : c’est un engagement interdisant toute revente à des tiers et ne devrait pas concerner les options Premium de la recherche qui pourraient être interprétées comme un usage commercial. C’est également pour cette raison que nous avons remplacé la déclaration que vous avions en bas de chaque page sur ce sujet par une déclaration sur la propriété avec un lien vers les CGU. Une alternative aurait été d’ajouter dans cette déclaration les précisions que l’on trouve dans les CGU. Il est impossible de les mettre de manière simple et concise en une seule ligne.
  • La clause de notification de changement ne prévoyait pas le cas d’un membre Premium refusant des modifications des CGU : il doit pouvoir continuer à bénéficier de son service Premium jusqu’à la fin de son abonnement.

Ces modifications sont décrites sur une page dédiée. Cela ne donne aucun droit à Ancestry de s’approprier vos données généalogiques qui restent intégralement votre propriété. On ne peut pas s’approprier ce qui ne nous appartient pas. De même, la suppression de votre arbre ne donne aucun droit ni à Geneanet, ni à Ancestry, de s’en approprier une copie.

Geneanet a toujours été très attentif à ce que ses membres restent propriétaires de leurs données généalogiques et en conservent le contrôle. C’est une exigence élevée qui est maintenue avec ces modifications.

Si, à l’avenir, ces clauses étaient modifiées dans un sens qui ne vous convient pas, vous aurez toujours un délai préalable pour supprimer l’ensemble de vos contenus.

Quels usages de mes données ?

Si en dépit de ce qui est écrit précédemment vous continuez à jeter la pierre sur Ancestry parce que c’est une société américaine. Il faut que vous vous interrogiez sur vos usages.

Est-ce que vous utilisez un téléphone Android ou un iPhone ? Est-ce que votre ordinateur est Microsoft ou Apple ? Est-ce que votre outil d’email est Gmail, Hotmail ou Yahoo ? Vous utilisez Whatsapp, Twitter ou Facebook ? Ce sont tous des produits de sociétés américaines.

Ancestry et Geneanet ont des modèles économiques clairs et simples : ils reposent sur les abonnements Premium.

En conclusion

Merci de ne pas nous faire un procès d’intention. Nous comprenons que vous puissiez être déçus, inquiets ou méfiants. Si vous ne nous faites pas confiance, accordez-nous au moins le bénéfice du doute

Merci également de ne pas relayer de fausses informations. La situation actuelle est déjà suffisamment perturbante pour les membres de la communauté Geneanet pour ne pas disséminer des infox. Si vous en êtes témoins, n’hésitez pas à rétablir la vérité. 

Enfin, si vous êtes satisfait de ce que nous avons fait jusqu’à présent et de ce que nous souhaitons faire à l’avenir, merci pour vos témoignages. Nous y attachons une grande importance surtout en cette période mouvementée !

Geneanet est un site communautaire basé sur l’entraide et le partage et compte bien le rester !

Parmi les nombreux commentaires reçus, celui d’Olivier Scheurer nous parait emblématique : “Merci pour ces réponses claires et argumentées. Je constate avec plaisir que les réactions positives l’emportent largement sur les négatives qui manquent cruellement de nuance. Il me semble que même si la finalité d’Ancestry est de faire du profit, son intérêt est de maintenir Geneanet dans ses principes de fonctionnement actuels qui seuls lui permettront de continuer à vivre et être alimenté par sa communauté d’utilisateurs”.

1 975 commentaires

Je vous garde ma confiance et continue mes recherches généalogique via votre site.
En espérant pouvoir bénéficier des données d’Ancestry concernant la Belgique et le Luxembourg pays où se trouve une partie de mes ancêtres.


Restez vous même…. Pour nous vous étés le garant de nos recherches et celui qui nous guide pour continuer et retrouver toujours un peu plus pour écrire notre histoire. Un grand merci