Aidons Leopold à retrouver son père !

Le 22 mars 2021 par Frédéric Thébault

Leopold est né en Slovénie à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, et n’a jamais connu son père, venu de la région normande. À plus de 70 ans, il lance un appel à la communauté des internautes pour l’aider dans la quête de ses racines.

En 1942, une jeune veuve avec deux enfants, Mary Grintov, fut déportée de Slovénie en Allemagne, plus précisément à Wernfels, au sud de Nuremberg. Il ne s’agissait pas d’un camp de type concentrationnaire, mais d’un camp de travail “ouvert”, dans lequel les déportés pouvaient se déplacer librement jusqu’au village. Mary travaillait à la ferme Zeiner.

C’est là qu’elle rencontra un Français, déporté comme elle. Celui-ci se nommait Philippe Cretel… du moins c’est le nom tel que Mary le comprit, de façon phonétique ! Le jeune homme donnait régulièrement sa propre ration de nourriture à la jeune fille et ce qui devait arriver arriva : ils tombèrent amoureux malgré l’écueil de leurs langues respectives, car ils ne se comprenaient qu’en baragouinant quelques mots d’allemand mal maîtrisés.

A la fin de la guerre, Mary était enceinte des oeuvres de Philippe. Mais le destin s’en mêla et les bombardements fréquents causèrent la mort de ce dernier, du moins c’est ce que Mary crut comprendre, toujours est-il que le jeune homme disparut à jamais. Quelques mois plus tard, la guerre terminée, elle rentrait chez elle où elle donnait naissance à Leopold, le 26 décembre 1945.

L’histoire aurait pu s’arrêter là si Marjan Zupan, 60 ans plus tard, n’avais pas épousé la fille de Lepold, Eda. Or Marjan est comme nous tous, passionné de généalogie, et il cherche depuis des années à retrouver Philippe, afin que sa fille puisse donner une identité à son arrière-grand-père français.

Marjan a tout essayé : les ambassades allemandes et françaises en Slovénie, les archives de Nuremberg qui contiennent les dossiers sur le camp de Wernfels, la Croix-Rouge, sans succès. En 2016, l’étape suivante fut le test ADN, qui lui permit de trouver un lien avec une famille française, deux demi-soeurs qui ont la même mère.

Depuis, plusieurs personnes en France ont essayé d’aider Marjan, mais une diffusion à grande échelle via ce blog manquait à leurs tentatives. Nous sommes donc heureux de relayer ici cet appel !

Pour résumer les connaissances autour de Philippe, nous savons donc :

  • il avait probablement entre vingt et trente ans lorsqu’il fut déporté en Allemagne
  • il était peut-être originaire de la région normande (voir l’origine du nom “Cretel” ici)
  • il existe deux photos de lui

Merci à tous ceux qui pourront apporter des pistes de recherche à Marjan et aider Leopold, qui a tenu à vous laisser un message dans la vidéo ci-dessous !
NB : Notez que Marjan parle anglais et ne comprend pas le français. Vous pouvez lui écrire dans cette langue à marjan313@gmail.com. Si vous ne parlez pas anglais, indiquez dans les commentaires ce que vous savez et nous lui enverrons la traduction !

Philippe “Cretel”
Philippe en 1944 (“Filip” en slovène)
Leopold et sa famille, aujourd’hui

Nous désactivons les commentaires pour laisser le dernier mot à Marjan. Si toutefois vous aviez d’autres pistes ou des compléments, merci de lui écrire directement !

161 commentaires

Bonjour à tous.
Je suis très reconnaissant pour tant d’aide dans ma recherche.
Beaucoup d’entre vous m’ont envoyé un e-mail. Je n’ai pas encore pu répondre à tout le monde.
Nous avons contacté le “gemar” hier soir.
Il m’a dit que le Philipe que je recherchais était:
Emile PHILIPPE né le 19.6.1910 Meautis.
Il m’a envoyé une photo d’Emile.
Je ne peux pas dire à quel point je suis excité …
C’est vraiment lui.
Je n’arrive toujours pas à croire que nous l’avons trouvé.
J’aimerais avoir plus de photos de lui.
Donc “Philipe” était un nom de famille et non un prénom …
Pourquoi: “Cretel” … je ne sais pas?
Peut-être a-t-il utilisé un pseudonyme?
Ou parlaient-ils si mal l’allemand …
Je ne sais pas, peut-être que nous le saurons un jour.
Une autre surprise:
il n’est pas mort en 1945. Il est retourné en France, où il est décédé en 1992.
Je suis très heureux. Peut-être qu’il a des enfants? Ce serait encore plus agréable.
Cette découverte a provoqué une tempête dans mes émotions.
J’ai pleuré hier. Même maintenant, des larmes coulent sur mes joues …
Tant d’années de recherche. Nous n’avions que deux photos et le nom «Philipe Cretel».
Je vous le dis, c’est une émotion si forte que je n’arrive pas à croire que la recherche soit terminée …
Un sincère merci à tous pour leur aide, leurs conseils et leur soutien.
Maintenant j’espère: en savoir plus sur sa vie …
Merci
Marjan ZUPAN et Léopold DRMOTA


bonjour moi aussi je recherche mon frére que mon pére a eu avec une fille de la ferme;
comment avez vous fait pour mettre votre appel. MOI CES EN 1945 MON PERE ETAIS OSVALDE.
pouvez vous m’aider svp.. IL AURRAIS 76 ANS. mon papa ma confié son secret a sa mort. Je voudrais faire appel aussi. merci beaucoup


Voir la suite